Créations théâtrales

Dans le cadre d’ateliers théâtre, j’ai travaillé de nombreuses années avec des personnes handicapées déficientes intellectuelles.  En 2013, j’ai crée le festival « La main dans le chapeau » (traduction de « hand in cap ») en collaboration avec le C2 à Torcy (71) qui s’emploie à montrer qu’être différent est une source de richesse pour chacun de nous. L’art devient un médiateur social et le festival un lieu culturel où chacun peut jouer pleinement son rôle d’acteur à part entière, « eux » dans la lumière et le public à « les reconnaître »…

J’ai écrit et mis en scène deux pièces professionnelles qui traite de ce sujet et qui sont actuellement en tournée : L’éternité dans une tasse de thé avec la compagnie « On ose » et Deux pommes pour un chou avec la compagnie du « Oui ».

Toutes deux traitent de la question de la différence et du comment vivre ensemble. Faire une place aux minorités ce n’est pas leur demander de nous ressembler mais bien d’avoir la curiosité de les découvrir, de les comprendre pour nous enrichir mutuellement.

De façon plus générale, j’ai voulu rappeler que chaque jour devrait être une lutte pour que les hommes perçoivent chez « l’autre » la faille qui pourrait bien être semblable à la leur et ainsi, le reconnaître, le respecter et l’aimer comme un semblable.


L’éternité dans une tasse de thé


L’éternité dans une tasse de thé est une histoire d’amour pas comme les autres.

Autiste, Luna est en errance dans sa propre réalité. Chaque jour, inlassablement, Yvann construit un nouveau pont pour qu’elle le rejoigne, lui rappelant sans cesse que le vrai monde se trouve au-delà d’elle-même. Et si la folie de son amour le conduisait finalement jusqu’à elle ?

Dossier de présentation L’éternité dans une tasse de thé


Deux pommes pour un chou


Ils s’aiment d’un amour tendre, fusionnel et insouciant, puis c’est l’annonce, celle qui fait battre leur cœur mais bouleverse leur vie.

Lui, si fort et si confiant, devient sensible, maladroit, en proie aux doutes, à l’étonnement, aux questionnements. Elle, si attentionnée et douce, devient solitaire, narcissique se focalisant sur elle-même, excluant son compagnon, rejetant tout compromis.

Ils ont croqué la pomme, elle est enceinte. Et si finalement, leur futur enfant avait une tête de chou ?

Dossier de présentation de « Deux pommes pour un chou »