Confinement ordinaire pour femmes d’exception


Trois femmes, trois témoignages de leur confinement, en période d’épidémie de Coronavirus. Toutes les trois habitent au Creusot.

  • Baktha Sisbane, 47 ans, agent d’entretien, mère célibataire avec deux enfants : Selma, 15 ans et Mohammed-Youcef, 12 ans. Ils vivent tous les trois aux Riaux.
  • Neige, 60 ans, au chômage, célibataire. Elle habite à la Molette.
  • Chahrazed Achou, 47 ans, chargée des relations publiques pour la scène nationale L’Arc, mère célibataire avec sa fille Naëlla. Elles habitent toutes les deux à Harfleur.

Je leur ai demandé de m’envoyer un texte court qui relate leur journée et une photo pour l’illustrer.

Histoire de trois confinements ordinaires, pour trois femmes d’exception. Pourquoi ordinaire ? parce que c’est un quotidien que la grande majorité de Français doit subir. Pourquoi d’exception ? Parce que, reconnaissons-le, vivre cette situation quand on est seule, avec ou sans enfant, c’est compliqué et il faut un certain courage.

Merci à vous mesdames pour ce partage d’expériences …

 

Mardi 17 mars 2020

90527510_618864455357547_5592458507891769344_n

« Nous y sommes ! Hier soir le Président nous annonce que nous serons tous confinés. A ce moment-là, mille et une questions fusent dans ma tête. Je ne sais toujours pas si je dois aller travailler ; mon chef me dit de venir mais j’ai la peur au ventre, peur de mettre le nez dehors. L’impression que si je mets le pied dehors, une alarme va retentir dans toute la ville. J’explique à mon supérieur que j’ai deux enfants de moins de 16 ans. Après une journée de réflexion, il m’autorise à rester chez moi. Je suis soulagée, non pas de ne pas travailler, mais de rester enfermée à l’abri, avec mes enfants. » BAKHTA

90259372_210738383468471_2015052248438013952_n

« Premier jour de confinement. Comme beaucoup j’ai écouté E. Macron. C’était la première fois que je l’écoutais. Je me suis dit que la situation était grave. La veille j’avais fait quelques courses chez Aldi. Vivant seule, je n’ai pas acheté davantage que d’habitude. J’ai ri de voir que j’avais acheté du papier toilette et un paquet de café, à cause de tout ce qui coure sur les réseaux sociaux sur le sujet. La journée s’est terminée sur le rangement d’un placard dont je repoussais l’échéance depuis mon déménagement. » NEIGE

90057945_610967033081548_6791752104378630144_n

« Il faut s’organiser ! Je suis en panique concernant mes futures fonctions d’enseignante. Comment faire comprendre à ma fille, Naëlla, que ce ne sont pas les vacances, alors qu’elle est parfaitement consciente de ce qui se passe. 20 h, annonce du Président ; « restez chez vous, ne sortez que si vous avez un besoin impérieux de le faire. Figée devant mon téléviseur, ma première réaction fut de penser  ce que j’avais dans le frigidaire et notre éventuel besoin de ravitaillement. Nourrir ma fille ! » CHAHRAZED

Mercredi 18 mars 2020

90242793_519202162071794_4139010981873319936_n

« Je me réveille tôt. Je dois appeler la femme de mon papa car c’est son anniversaire. Nous parlons de notre obligation de confinement et alors que je suis sur le point de raccrocher, je prends conscience que j’ai oublié de lui souhaiter un bon anniversaire. Je profite de ma lancée pour envoyer un sms à Sylvestre, un élu que j’apprécie beaucoup ; c’est aussi son anniversaire. Je poursuis avec mes enfants. Installés dans le salon, nous allons commencer le travail scolaire. Je suis en panique totale. Moi qui n’ai aucun diplôme, comment vais-je arriver à enseigner des cours du collège à mon fils ? Sans compter qu’il est atteint de dysgraphie et de dyspraxie. Pour ma fille, au lycée, c’est encore plus compliquée d’aborder les choses sereinement. Au début nous sommes tous un peu perdu, mais petit à petit, nous finissons par trouver nos marques. Je me rends compte que je redécouvre mes enfants. Notre complicité est là plus que jamais. Je crois que notre vie habituelle nous l’avait fait oublier » BAKHTA

« Aujourd’hui, je dois sortir. Je me prépare à prendre toutes les dispositions de sécurité. J’ai rendez-vous chez mon médecin. Pas de circulation dans la rue. Je me dis que le confinement est bien respecté par chacun et ça me rassure un temps. C’est bien triste dans mon quartier. Habituellement à cette heure-ci on entend les enfants jouer dehors. Cet après-midi je commence un livre : « L’enfant du Titanic ». J’ai de quoi m’occuper avec les 15 livres que j’ai récupérés avant de déménager. » NEIGE

 

90346975_579668182761762_2395506103694655488_n

« Je me lève vers 7h30. je prend le temps de me questionner sur la réalité de la situation. Oui, je suis bien en arrêt maladie exceptionnel, suite à la pandémie du Coronavirus. Je consulte mes mails et prends connaissance de celui de la maîtresse de ma fille qui m’annonce que je vais recevoir les devoirs par mail. Première leçon : les divisions, les fractions et les groupes nominaux. Je n’ai plus qu’à me remettre aux révisions avant de tenter de lui enseigner ce qui est complètement sorti de ma mémoire. Petit-déjeuner devant le net pour retrouver la mémoire et prise de fonctions en tant qu’enseignante. Ma fille est dyspraxique et dysgraphique, du coup j’appelle au secours son AVS qui me conseille comme elle peut. Nouveau message qui me fait sourire ; mon coach de Zumba qui nous annonce un live à 18h15. 45 minutes de cardio m’aideront à déstresser. » CHAHRAZED

Jeudi 19 mars 2020

90381432_646333665913180_652534772123303936_n

« Fatiguée et déprimée, je décide de trainer au lit et de laisser mes enfants dormir un peu plus. Réveillés, nous commençons notre rituel ; petit-déjeuner, école … L’après-midi, chacun est à ses occupations. Selma est dans sa chambre en visioconférence avec son professeur, Mohammed-Youcef est également dans sa chambre à jouer avec ses playmobils. Je décide, pour leur faire plaisir de leur faire des gaufres pour le goûter. Nous partageons un fou rire en voyant la pile énorme de gaufres que j’ai réalisée pour eux. J’aime voir mes enfants rire et partager ce moment-là avec eux m’a fait oublier un temps, cet épisode cauchemardesque que nous traversons tous. En boucle dans mon esprit, toujours cette même question : « et si on ne s’en sortait pas ? ». BAKHTA

90727295_235045707634649_3147380282508705792_n

« En buvant mon café, je me suis demandé ce que j’allais faire aujourd’hui. Je me suis dit que la journée allait être terriblement longue, et je me suis engueulée. Oui, il m’arrive de parler toute seule ! Oui c’est risible, je sais et moi aussi il m’arrive d’en rire. J’ai pensé à mes parents, à ce qu’ils ont vécu pendant la guerre d’Espagne, les restrictions alimentaires, se cacher dans les caves quand les sirènes retentissaient. Pourquoi me plaindre ? Il faudra que je raconte l’histoire de mes parents dans un autre récit. Pour laisser une trace à mes enfants et mes petits-enfants. Laisser une trace … C’est important, non ?  » NEIGE

90476351_204624080871952_7133350730538156032_n

« Même réveil, même questionnement sur la réalité de la situation. Nul doute, tout le monde n’arrête pas d’en parler sur les réseaux sociaux et à la télévision. Je passe la tondeuse dans mon petit jardin. C’est une bénédiction d’avoir un jardin en ce moment. Un déferlement de questions m’envahit, concernant l’éducation de ma fille, ma famille au Creusot, dans le sud de la France, en Algérie. J’ai l’impression d’être dans un film de science-fiction. D’où vient ce virus ?, comment est-il arrivé ? J’essaye de rester sereine. Via Facebook, on s’envoie des vidéos et des images humoristiques entre copines pour nous sentir moins seules. » CHAHRAZED

Vendredi 20 mars 2020

90677436_811230332718795_687805180997009408_n

« Notre rituel se met en route dès le matin : petit-déjeuner, école. Cet après-midi, je décide d’aller faire quelques courses et récupérer mon traitement. Avant de partir, mes enfants me serrent fort dans leurs bras ; j’ai l’impression de partir au front. Beaucoup de tristesse dans le regard des gens que je croise. Et puis je pense à mon père qui me manque énormément. Je passe devant sa maison mais je ne m’y arrête pas. Je me dis que si nous nous en sortons, il sera le premier que j’irais voir et que je serrerais fort dans mes bras. » BAKHTA

90902643_225725425215354_4714738763647942656_n

 

« J’ouvre mes volets sur le beau temps. Je n’ai pas très bien dormi et je me fais du souci pour mes enfants et petits-enfants. Ma fille est auxiliaire de vie et je suis très inquiète pour elle. Elle est mal équipée pour se protéger, alors je lui demande de se mettre en arrêt de travail. Je sais que c’est égoïste mais c’est mon coeur de maman qui parle. Elle refuse en me rappelant que les personnes âgées dont elle a la charge ont besoin d’elle. Mes trois fils sont confinés, car leurs entreprises sont fermées. La journée s’étire sans fin ; je fais du ménage et mes vitres. » NEIGE

 

90352437_255388688831941_969250273325219840_n

« Au bout de trois jours de confinement, je me rends bien compte de la réalité. Je déjeune et je me prépare à sortir. J’ai besoin d’acheter de l’encre pour imprimer les textes en PDF que la maîtresse envoie. Attestation complétée, masque sur le visage et gants. Rupture d’encre au supermarché. Idem pour le papier toilette. Dans l’une des deux grandes surfaces parcourues, je dois faire la queue en faisant attention d’être suffisamment éloignée de chacune des personnes qui m’entoure. Je suis surprise de voir des personnes âgées sans protection, alors qu’elles sont plus vulnérables que n’importe lequel d’entre nous. Je complète mon caddie avec bonbons et chips pour faire plaisir à ma fille. Il est temps de se remettre aux divisions. La séance s’avère difficile pour elle, alors on s’arrête et on reprendra demain. Envie de faire quelque chose pour les autres ; je crée un groupe de danse orientale sur Facebook, qui débutera dimanche à 14h. Rangement dans le jardin sur un fond de musique. Ma voisine fait de même et on se met à danser, clôture interposée. » CHAHRAZED

Samedi 21 mars 2020

90461744_171643320458651_1955539966108893184_n

« Petit réveil du matin, les oiseaux chantent, les rayons de soleil passent à travers le volet; une belle journée s’annonce. Mon fils est déjà réveillé, je le rejoins. Selma dort encore. Aujourd’hui, journée de repos, pas de cours. Nous déjeunons en prenant notre temps. Mohamed-Youcef m’aide à faire mon lit ; je lui souris, il met un morceau de musique. Nous écoutons ensemble la chanson de Nino tout en continuant nos tâches ménagères. Selma qui s’est réveillée, chante avec son petit frère. Assise sur mon lit je les observe et je me rend compte que j’ai de la chance de les avoir. Cette épreuve on la vaincra, comme toutes celles que nous avons traversées depuis que nous sommes ensemble ! » . BAKHTA

90313696_191295935655403_3674130447673065472_n

« 7h du matin et je n’ai pas envie de me lever. Je traîne pour boire mon café, me doucher et m’habiller ; pas question de se laisser aller. Un peu de musique pour commencer la journée ; Jean Ferrat et Mike Brandt. De ma fenêtre, je vois pas mal d’adultes qui jouent aux boules et des enfants ; ça me déçoit, ce n’est pas raisonnable ! Combien de morts va-t-il falloir pour que chacun comprenne ? Pourtant, nous ne sommes pas en mal d’informations avec les réseaux sociaux et la télévision. Je voulais aller au marché pour quelques fruits et légumes, mais je ne sortirais pas. J’irais en course début de semaine car mon frigidaire est vide ; c’est la fin du mois ! » NEIGE

90275761_210555626954965_556113095630520320_n

« Il fait encore si beau aujourd’hui ! Rangement et tri ! Naëlla s’y met aussi, dans sa chambre. Elle me demande un barbecue, alors qu’elle sent la bonne odeur de merguez chez les voisins. Je parviens à négocier le report de celui-ci en soirée, car il faut que j’aille chez le boucher à côté de chez moi. Prise de repos devant un film, alors que mon téléphone n’arrête pas de vibrer sous les notifications d’informations sur le Coronavirus. Petit cours de Zumba en live sur Facebook, puis barbecue. Je regarde ma fille savourer ses merguez ! Ma dulcinée! » CHAHRAZED

Dimanche 22 mars 2020

90722951_538761383419554_3291891294770561024_n« 6 ème jour de confinement; cette semaine m’a paru durer une éternité. J’avais espoir que tout ça s’arrangerait, mais en regardant les informations, je me rends compte que la situation se dégrade de plus en plus. J’ai vraiment peur. Hier avant de dormir, j’ai eu un coup de blues, ma famille me manque, même si je suis en contact avec eux via internet, le contact physique me manque. Cet après-midi Chahrazed nous a donné un cours de danse orientale en direct sur Facebook  on s’est bien amusées, chacune confinée chez elle. Il y avait de l’ambiance et je peux dire que j’ai bien décompressé. Ce soir avec mes enfants on a décidé de faire un bon repas et de regarder « Moi, moche et méchant, »  ; je sens que ça va être une belle soirée! ». BAKHTA

90559981_653395785461027_2722972964600414208_n

« En ouvrant ma fenêtre ce matin, j’ai regardé le ciel ; je le fais souvent depuis le décès de mon mari, Jean-Claude. J’attends un signe de lui, je me pose des questions sur la façon dont il aurait pensé et vécu de cette situation. Je connais pourtant toutes ses réponses. Je réalise que les derniers mois de sa vie se sont déroulés entre le lit, le canapé, la télévision et le CHU de Nîmes pour ses consultations et soins. Ce dimanche, comme tous les dimanches, je fais un peu de ménage et de lessive. J’ai terminé mon livre. Hier, j’ai passé 3h au téléphone avec ma fille, mon fils et trois de mes amies. Chahrazed, une amie, a proposé de suivre un cours de danse orientale en live sur Facebook à 14h. Un grand merci à elle pour ce moment de détente ; j’ai bougé et je me suis amusée sans sortir de chez moi. » NEIGE

90559495_235831724223475_8927821069335658496_n

« Je me lève motivée ! J’ai un cours de danse orientale à donner à 14h, sur le groupe Facebook que j’ai créé. Je choisis mes musiques, je mets en charge les appareils: téléphone et enceintes. Il est 14h ! Une cinquantaine de personnes se connectent.  Au bout de 45 min de cours, je décide de faire la fête avec 30 minutes de délire. Après une heure et quart de danse, tout le monde est content et je reçois plein de messages de remerciements. Rendez-vous mardi à 17h pour la prochaine rencontre. Je prends un repos bien mérité en sirotant une boisson fraîche. Ma fille prend son goûter. Les messages de remerciements affluent et je suis heureuse d’avoir partagé ce moment. Cela change des messages concernant le coronavirus. La soirée télé s’annonce, il est 20h, j’applaudis tous ceux et celles qui sont au front (soignants, éducateurs, cuisiniers, femmes de ménages, employées du commerce,…). 20h13 je m’allonge sur mon canapé pour visionner un film, en attendant la journée suivante ! » CHAHRAZED

Lundi 23 mars 2020

90528407_521993298739899_8127001503345934336_n

« Aujourd’hui au réveil, j’ai le moral, et ça me fait du bien, sauf que depuis une semaine j’ai une douleur qui s’est installée au niveau des côtes à gauche. Inquiète, je décide d’appeler mon médecin en espérant qu’il soit disponible, en cette période il est difficile de trouver un docteur. Par chance, il me donne rendez-vous à 14h, il m’ausculte et me rassure en me disant que je n’ai rien de grave. Nous abordons le sujet du coronavirus, je vois que mon docteur est inquiet, lui qui aime rire, raconter des blagues, je le trouve triste et puis méconnaissable avec son masque qui cacherait presque son visage. Il profite pour renouveler mon ordonnance. Sur le retour je décide de m’arrêter dans un magasin pour prendre deux ou trois courses. Arrivée chez moi, mes enfants m’accueillent telle une star, je peux lire la joie dans leurs yeux. » BAKHTA

90531083_212531013145939_6831166821685526528_n

« Sept jours de confinement et je me pose plein de questions. Depuis hier nous sommes  inondés d’informations plus ou moins vrai. Comment savoir le vrai du faux ? Combien de temps allons nous devoir rester chez nous ? Au final, je me dis que ce n’est pas important et qu’il faut continuer à nous protéger de ce virus. Je me prépare pour faire quelques courses; je fais ma liste et mon attestation devant un café.  Je souris car les premières choses que je mets sur ma liste sont d’abord des sacs-poubelles, de la javel et des produits d’entretien.  Il n’y a pas grand monde à Intermarché ;  c’est vrai qu’il n’est que 13h. De retour à la maison, je retrouve ma liste sur la table. J’ai assez de course pour tenir le siège  10 jours. Je passe le reste de la journée à regarder la télévision, à moins que ce ne soit la télévision qui me regarde faire la sieste.  Je commence un autre livre « Les demoiselles de Provence ». » NEIGE

90595668_275480580112642_8768205726540627968_n

« Je n’avais pas envi de me lever ce matin ; j’étais bien dans mon lit au chaud. La journée commence par une leçon de Jules Ferry, lui qui avait fait en sorte que l’école soit laïque et gratuite. Au final, je finis par moi-même par faire des révisions. Corona Corona quand tu nous tiens ! Je ne suis pas la seule à être confinée et à revoir des leçons que j’ai apprises il y a bien 38 ans. Une journée de devoirs jusqu’à 16h. Pour égayer notre journée, j’apprends à Naëlla à jouer au baccalauréat; j’ai un peu changé les règles pour qu’elle puisse gagner ! Nous voilà arrivées en fin de journée avec un peu d’exercice physique pour tenir la forme. J’ai reçu un coup de fil d’une collègue qui me demande si tout va bien et si je m’en sors avec les devoirs de Naella. Ça me fait plaisir d’entendre sa voix. » CHAHRAZED

Mardi 24 mars 2020

90727817_833552523811916_2412812421010817024_n

« Je ne sais plus quel jour nous sommes, peu importe puisque depuis une semaine tous les jours se ressemblent. Il y a des hauts et des bas durant ce confinement. Comme dirait Selma, on se croirait enfermé dans une cage à tourner en rond, un peu comme un lion. Ma journée ne fut pas mouvementée;  debout à la même heure que la veille, une routine s’est installée. Parfois je n’ai même pas envie de me lever, car je sais que la journée se passera entre toutes les pièces de la maison. Mais je ne suis pas seule ici. Il y a l’école à gérer; aujourd’hui Mohamed-Youcef a une expérience à faire en SVT et sa soeur l’a si gentiment aidé. Ils ont assuré tous les deux. Pendant ce temps je me suis occupée du linge à étendre. Ensuite je me suis posée devant la télévision et Selma m’a apporté une tasse de café avec quelques biscuits. Goûter au top ! Espérons que cette bonne ambiance dure. J’ai peur que l’enfermement finisse par nous exaspérer et nous mettre chacun sur les nerfs. » BAKHTA

90764470_2841499612610313_7540009164815204352_n

« Je suis ressortie aujourd’hui pour un rendez-vous médical, que je pensais fixé la semaine prochaine. Je me sens coupable. J’aurais pu ne sortir qu’une seule fois et faire mes courses en même temps. J’en ai profité pour compléter des achats que j’avais oubliés. Je regarde BFM TV  et ce n’est pas rassurant ; entre ces décès en Ehpad et ces tentes militaires qui serviront comme renfort pour l’hôpital … Je n’ai vu ça que dans des films catastrophe. J’aurais aimé ne jamais voir cette réalité. Je change rapidement de chaine pour finir par éteindre la télévision.  Céline Dion en fond sonore,  un peu de lecture,  le téléphone pour prendre des nouvelles et la journée se termine avec un peu de danse orientale pour se détendre. » NEIGE

90623350_1065180247188527_1819844163768680448_n

« Même si je sais que ma journée s’annonce difficile avec les devoirs, je n’ai pas le choix. Fractions, divisions, groupes nominaux, etc… C’est un métier d’être instituteur ! Je me demande comment font les enseignants avec une vingtaine d’élèves.  Ce ciel ensoleillé me donne envie de me poser dans le jardin, le temps d’une pause, avant mon cours de danse. Le soleil me fais du bien, c’est apaisant. C’est bientôt l’heure du cours en live; je consulte mon Facebook. Des demandes me viennent du sud de la France et d’ailleurs. Soyons fou partageons tous ensemble un moment de folie ! Une douche après l’effort, un bon petit repas, quand j’entends que l’ordre des médecins serait de rester encore cinq semaines confinés. Le soleil se couche, une journée s’achève. » CHAHRAZED

Mercredi 25 mars 2020

90606962_609649859616171_5886663574394241024_n

« Le réveil sonne. Je l’éteins et j’attend un peu pour me lever. J’aperçois une lumière clignoter sur le téléphone; c’est un message de mon amie Safiya qui prend de mes nouvelles. Safiya est une personne qui s’est convertie à l’islam qui a décidé de s’installer au Maroc avec sa famille. Elle me demande comment se passe le confinement et me parle de la situation dans sa ville. Nous échangeons un long moment, j’étais contente de communiquer avec elle, même si c’était via les réseaux sociaux. En ayant parlé avec elle j’ai un peu oublié de réveiller mes enfants; si je ne le fais pas, ils ne se lèveront pas seuls ces petits filous. École terminée, chacun est à ses occupations, quand soudain mon portable sonne et cette fois c’est un appel vidéo; mon petit frère Abdelnour m’appelle pour prendre de nos nouvelles et savoir s’il y avait du neuf chez nous. Il me raconte ses journées et me dit qu’il n’a pas lâche le sport et qu’il aime ça. Il me taquine en me passant des oranges par le téléphone; je rentre dans son jeu et fais semblant de les attraper. Son appel m’a mis de la chaleur au coeur, une journée pas comme les autres… ». BAKHTA

90618757_327068064923512_5286387503312404480_n

« D’après les nouvelles, nous serons confinés jusqu’à la fin du mois d’avril. Le soleil est encore là et c’est tant mieux; je peux ouvrir en grand mes fenêtres. En y pensant, je me dis j’aurais dû demander un premier étage, avec un balcon ; pour lire c’est idéal ! Je regarde mon calendrier et je vois ce que j’aurais normalement dû faire cette semaine. Je fais partie du groupe CAP RECUP organisé par l’OPAC ; un atelier de recyclage. Lundi, je devais rencontrer les parents d’élèves des écoles de la Molette, pour préparer « La grande lessive » prévue le 26 mars.  Pour moi qui arrive sur ce quartier, c’était une occasion de faire de nouvelles connaissances. J’épluche les pommes abîmées, pour me faire une compote et éviter le gaspillage. Un peu de lecture et j’enchaîne avec de la danse Orientale sur le net ; un rendez-vous qui devient quotidien et qui me fait du bien. Je prépare mes bougies pour 19h30; je suis curieuse de voir combien d’habitants à la Molette, auront répondu à l’appel. » NEIGE

90602632_206712283891435_5067323224660901888_n

« Le chant des oiseaux me réveille et un rayon de soleil me fait un clin d’œil. Le printemps, les fleurs, les oiseaux, le jardin ; ça sent bon! Je me motive en faisant un ménage de printemps. À midi, le poisson cuisiné réveille mes papilles. Je suis posée sur mon balcon, qui fait toute la largeur de ma maison et me vient l’idée de me faire un bon thé à la menthe. Je partage cette boisson sucrée avec mes voisines, à travers les clôtures qui nous séparent. À la demande des filles qui sont sur mon groupe de danse orientale,  je dispense un cours tous les jours et ça met en forme ! Ma fille finit par danser avec moi et on se met à rire car je faisais la folle! Repos mérité. Encore une journée qui vient de passer. » CHAHRAZED

Jeudi 26 mars 2020

« Au petit matin je me sens frileuse, très fatiguée. Prise de panique j’envoie un message à mes soeurs ; « Et si j’avais le coronavirus??? » Il est vrai que depuis l’apparition de cette maladie, le moindre bobo nous rend parano. Mes soeurs me rassurent tant bien que mal. L’une d’elles me dit de prendre ma température; je n’ai pas de fièvre, c’est bon signe. Après avoir repris mes esprits et m’être calmée de cette angoisse matinale, je descends au salon et aperçois Mohamed-Youcef assis sur le canapé, la tablette sur ses genoux. J’étais sur le point de le disputer pensant qu’il faisait des jeux au lieu de ses cours. Il suivait le cours de son professeur de S.V.T. qui donnait un cours en visioconférence. J’étais contente, car il aime cette matière. Selma dort encore. Je décide de la réveiller, car elle aussi a des devoirs qui l’attendent. Nous terminons nos tâches quotidiennes toujours dans la bonne humeur. Comment serons-nous les prochains jours ? Je trouve que nous sommes tous à fleur de peau et nous n’en sommes qu’au début…. Moi qui suis casanière de nature, je n’ai qu’une envie c’est de sortir. Pour aller où ? Je n’en sais rien! Juste envie de m’évader de cette routine. » BAKHTA

« Il est 8 heures et je suis encore dans mon lit. Je suis fatiguée et je n’ai pas envie de me lever. Je traîne toute la matinée. Midi et je n’ai rien sorti du congélateur, même pas le pain pour manger ; ce sera une boîte de raviolis, si j’ai faim. Je n’allume pas la télévision et retrouve un peu motivation avec le beau temps.  Je sors un carton avec mes affaires d’été ; trop tôt me direz-vous ?  En triant,  je décide de faire des sacs sans couture, parce que ma machine à coudre est en panne. J’écoute de la musique sur clé USB. Ce soir, pas de danse pour moi car je suis au téléphone avec ma fille; elle me rassure un peu en me disant qu’elle fait moins d’heures et qu’elle a enfin des masques pour se protéger. Ils sont sortis sur le terrain, juste derrière chez eux, avec une attestation. Mon petit-fils commence les cours en visioconférence ce lundi. La maîtresse de ma petite-fille, les contacte régulièrement pour voir si elle n’a pas trop de mal avec les devoirs. Mais tout va bien ! Une amie m’appelle; elle a emménagé en Ardèche, vers sa fille, le week-end juste avant le confinement. » NEIGE

« Ce matin, je reçois mon colis de cartouche d’encre que je laisse à l’extérieur ; je prends mes précautions. Je l’ouvrirai demain avec gants et désinfectant; mieux vaut être prudente. Je reçois un mail de ma direction, pour le renouvellement de mon arrêt de maladie. Je communique avec mes collègues car c’est important de garder un lien. J’en profite pour lui transmette le lien du journal que nous tenons avec Neige et Bakhta. Je me mets à lire les futurs spectacles de la saison prochaine de l’Arc. Je me suis décidée à planter la pousse d’un figuier que mon frère m’avait donnée. Une soirée s’annonce en webcam, entre copines, histoire de nous changer les idées. » CHAHRAZED

vendredi 27 mars 2020

90758242_696377604235477_1895791378974113792_n

« Migraine, migraine, quand tu nous tiens… Je me rends compte que depuis ce confinement, je fais attention à tous mes maux et je panique pour rien. Mon fils m’a dit : « maman tu deviens parano »  et il n’a pas tort. Il faut que je me calme et que je reste zen. Ce matin, je n’ai aucune envie de faire cours à mon fils. Je crois que c’est la chose qui m’a le plus fatigué durant ce confinement. Du coup, je lui ai dit de réviser seul et ne pas compter sur moi, sauf si vraiment il ne comprend pas. De toute façon, moi-même j’ai du mal avec tous ce travail à faire. Chaque professeur n’y va pas de mainmorte. Cet après-midi, je suis sortie faire des courses au Leclerc, il y avait beaucoup de monde. Les gens étaient tristes, silencieux on pouvait clairement entendre le son des chansons diffusées dans le supermarché. Plus les jours passent, et plus le temps est déprimant; j’ai vraiment peur pour la suite. » BAHKTA

90717573_897563023998451_1639302735285190656_n

« Il est 7 h, je suis réveillée par le camion poubelle. J’ai mal au dos; le mieux serait de rester allongée, mais rester au lit toute la journée pour moi c’est impossible; ma maman me dirait Nena (c’est le petit nom que maman nous donnait à ma soeur et moi), c’est ta jeunesse qui s’en va ! ». Contrairement aux autres jours, je cuisine un peu.  C’est rare, mais ça m’arrive ; je prépare du saumon en papillote et pour demain un pot-au-feu qui parfument la maison. Je discute à la fenêtre avec une voisine qui vit seule aussi. Elle trouve ce confinement difficile et s’occupe en triant les affaires de son mari. Je vois qu’elle a les larmes aux yeux ; je change de sujet, je sais ce qu’elle ressent ! Aujourd’hui, avec Jean-Claude, on aurait dû fêter nos 37 ans de vie commune. On s’est installé le lendemain de notre rencontre;  pour certains c’était trop rapide, pour moi, je me suis dit, qu’il fallait cueillir les bons moments de la vie quand ils se présentaient, sans tenir compte de ce que les autres en pensent. Le téléphone sonne et me sort de mes pensées ; mon fils et ma belle-fille en visio. On discute une bonne demi-heure. Mon fils attend de savoir s’il recommence son chantier sur Lyon. Je m’assois le moins possible, de peur de rester bloquée. Je sors un peu dans le quartier, avec l’attestation. Une séance visio avec Cité d’elles ; ça fait plaisir de se voir. Merci la technique ! Pour la danse, je n’ai pas voulu forcer. Ça ira mieux demain, je vais me coucher de bonne heure. » NEIGE

90960225_676478916513026_4197647722234249216_n

« Je ne sais pas pour vous, mais moi depuis ce confinement, je me lève tôt. À 6h30, j’ouvre les yeux. Je traîne dans mon lit jusqu’à 8h. Je déjeune, le rituel du matin comme un jour normal. Pendant que Naella fait ses devoirs, j’entends deux petites voix, ce sont les enfants de ma voisine ; deux beaux jumeaux. Je les regarde jouer et ils me montrent leurs tas de sable, qu’ils s’amusent à reproduire. Un cri retenti :  » mamannnnn ! j’ai pas compris l’exercice! ». J’y vais, avec « zen attitude », pour ne pas la stresser davantage. Je lui dis de faire une pause, et je discute avec elle pour la rassurer. Nous terminons par un jeu de quiz. Aujourd’hui, j’apprends qu’un proche qui vit dans un autre pays est touché par ce satané virus. Je ne donnerai pas de détails le concernant. Je me repose un peu et là j’entends le voisin faire des travaux avec sa scie circulaire. Je donne mon cours de danse et qui je vois danser sur l’échelle ; mon voisin! (rire). Je descends dans le jardin et je discute avec les voisins. La nuit tombe, prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent ! » CHAHRAZED

samedi 28 mars 2020

90772747_210334866731564_8139041379008380928_n

« Ah ! une belle grâce matinée, comme ça fait du bien de se réveiller tard. Je me traîne ; il n’y a pas cours aujourd’hui, donc repos. Repos pour ma progéniture, car moi j’ai décidé de m’activer un peu pour faire du grand ménage. Le Ramadan arrive à grands pas et on se doit de bien l’accueillir. Ce mois béni ne nous apporte que de bonnes choses. Cette année ce sera peut-être différent à cause du confinement, mais je suis quand même contente que ce soit si proche. Après mon ménage de printemps, je vais sûrement me préparer un bon thé à la menthe et me poser dans mon jardin. On entend au loin mon voisin qui joue de la guitare électrique; c’est tellement agréable ce son. Parfois, je me dis que dans cette période, nous avons de la chance d’avoir un jardin pour prendre l’air. » BAKHTA

90774585_220079642386685_7205569939900465152_n

« Il est déjà 9 heures quand je me lève. Je prépare mon café et fais du pain grillé. Je fais mon pointage comme tous les mois à cette date, je suis très motivée contrairement à hier. Nettoyage de fond ; tout passe au désinfectant, même les rebords de fenêtres. Je deviens parano-maniaque ou folle, je ne sais pas. Toute cette agitation en musique, comme d’habitude. Quelques coups de fil et message pour prendre des nouvelles chaque jour. J’ai un de mes quatre enfants qui m’appelle ; à croire qu’ils se passent le relais car aujourd’hui, c’est mon fils ainé. Je lui demande si tout se passe bien avec les 4 gamins,  il me dit oui ! À la télévision, il passe « La soupe aux choux » ; j’adore ces vieux films même, je l’ai vu plusieurs fois et je ris toujours autant. La scène où ils sont derrière le grillage, je me dis eux aussi sont confinés. Je me fais une séance Karaoké sur Youtube et je danse au milieu de la salle. Personne ne me voit, je me lâche ! Je partage sur Facebook et sur Messenger quelques titres. Un peu de danse orientale ! Pour ce soir je prépare les « Don Camillo »  car il n’y a rien à la télévision! ». NEIGE

91395731_228542565198876_9004194727548944384_n

« Ce matin je me lève avec l’envie de faire du changement dans certaines pièces de la maison. Je commence par la chambre de ma fille, en changeant de place les meubles et en faisant du tri. Pendant ce temps j’évite de penser à ce qui se passe dehors. Après le repas, je nettoie ma voiture avec ma fille; aucun risque, elle est devant mon garage. Après l’effort le réconfort, je prépare un goûter avant que l’heure du cours de danse arrive. Ma voisine m’annonce qu’une personne a été transportée à l’hôpital, pour suspicion du Covid-19. Je reste zen. Allez charazed ! C’est l’heure du cours ! Comme tous les jours, j’échange des blagues sur Messenger. Je me suis même filmée entrain de chanter pour faire rire les copines. J’essaie comme je peux de ne pas tomber dans la paranoïa. Une phrase m’a interpellé sur la page de Rumi : « Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l’ennemi, cherchez l’enseignement ». » CHAHRAZED

Dimanche 29 mars 2020

91393923_2638745856404228_6440522989015400448_n

« Voilà déjà deux semaines que nous sommes confinés. La situation n’a pas l’air de s’arranger, mais nous ne perdons pas espoir. J’ai hâte que la vie reprenne son cours, là où elle s’est arrêtée. En plus de cette situation, nous avons changé d’heure; ce changement m’a toujours perturbé, mais aujourd’hui, c’est pire que les autres années. La neige est venue nous faire un petit coucou ce matin, c’était agréable à voir. J’ai décidé de m’installer sur mon canapé et regarder la télévision, tout en parlant avec ma famille et mes amies sur Messenger et Whats App. Un dimanche calme et paisible, avec deux ados qui ont élu domicile dans leur chambre, que je vois très peu. De temps en temps, ils descendent me faire un petit coucou. Mon fils est plus présent que sa soeur. Je le sens angoissé ces derniers temps, il me parle beaucoup de ses peurs. Lui qui déteste l’école me dit souvent :  » maman ça me manque le collège et mes amis me manquent aussi ». J’essaie de le rassurer comme je peux, mais ça n’est pas évident quand on est soi-même stressée et angoissée. Comme dirait une petite fille que j’ai croisée un jour à l’IME : « on y croit! » . Oui, on y croit à cette délivrance! ». BAKHTA

91811168_632612047561564_2097722801153638400_n

« Il est 9 heures. Le temps est gris; mes fenêtres ne restent pas longtemps ouvertes. Avec le soleil, c’était ouvert une bonne partie de la journée. Je change l’heure de ma pendule. Hier dans la soirée, les pompiers emmènent une personne qui tousse beaucoup. C’est vrai qu’ils sont en première ligne. Ils sont bien protégés. Là, ça ne se passe pas dans le reste du monde, en Chine ou en Italie, ou quelque part en France ; non ça se déroule juste là, à côté de chez moi. Je me sens à l’abri derrière ma fenêtre. J’espère que cette personne s’en sortira. Je me demande si je l’ai déjà croisé et si j’ai discuté avec elle, ce qui arrive souvent entre voisins. Je sors, il fait froid, mais je n’ai plus de pain. Une affiche sur la porte de la boulangerie nous rappelle qu’il ne faut pas plus de deux personnes dans le magasin. En plus de mes baguettes, je me fais plaisir avec une tartelette aux fruits. Installée dans mon canapé, devant la télé, je m’endors. Je suis fatiguée de ne rien faire. Un café, une tartelette et quand je termine mon livre, je me rends compte que j’ai loupé mon cours de danse en live. » NEIGE

91480120_533781887341213_6841342707311312896_n

« Aujourd’hui le changement d’heure, avec le soleil qui se cache et le froid qui est de retour. Il s’est même mis à neiger quelques flocons; les giboulées de mars ! C’est dimanche, pas besoin de se mettre la rate au court-bouillon, je suis en mode repos. Après tout je bosse la semaine  en faisant la maîtresse. Avec Naëlla, nous décidons de faire un gâteau au yaourt. Je lui prépare les ingrédients et je la laisse faire en lui donnant les consignes. J’enfourne le tout et ça sera prêt pour le goûter. J’en profite pour regarder un film avant 17 h. J’ai enchainé mon cours de danse jusqu’à 19h ; les filles me demandaient de continuer. En fait, je vous explique : je fais 45 min de cours de danse orientale et je finis par mettre des musiques du Maghreb. Elles terminent en dansant comme elles veulent. Je ne les vois pas mais elles me voient ! Plein de remerciements par écrit, et je me dis si j’arrive à leur apporter du soleil dans le cœur, c’est l’essentiel. Enfin voilà, encore une journée qui s’achève et une soirée tranquille devant la télévision. » CHAHRAZED

Lundi 30 mars 2020

91554943_1545801102251530_9025385619446038528_n

« Cette nuit a été courte pour moi. Un mal de gorge et de tête m’a empêché de fermer les yeux. Au petit matin, mon état s’empire; j’ai appelé mon médecin qui m’a donné rendez-vous le jour même. Il m’a ausculté et m’a conseillé de mettre un masque le temps de ma maladie. Il m’a ensuite proposé de revenir si mon état ne s’améliorait pas. Je suis passée à la pharmacie pour prendre les médicaments prescrits par le docteur et j’en ai profité pour prendre du magnésium. Demain, je commencerais ma cure pour une durée de deux mois;  j’en ai bien besoin. Lorsque je suis rentrée à la maison, mes enfants étaient inquiets de me voir avec un masque; je leur ai expliqué pourquoi je le portais. Ensuite, je me suis posée sur le canapé et me suis endormie. Cette petite sieste m’a fait du bien ! » BAKHTA

91619523_2521342111516197_6195268214541254656_n

« Une nouvelle semaine de confinement commence. Le soleil est de retour ; je suis motivée pour replacer les meubles de ma cuisine, après un café, puis un deuxième. Je commence à débarrasser mon meuble. Il y a un sacré bazar sur ma table ! Le résultat me plaît bien. Il est 12 heures, je n’ai plus qu’à tout ranger. J’envoie les photos à mes enfants pour les faire râler et ça marche ! Ils me disent que j’aurais pu attendre. Le plus jeune m’appelle et me dit que ça ne va pas, que je ne dois plus rien déplacer et attendre. On dirait que les rôles s’inversent. Je lui réponds que j’ai juste rangé mon bazar.  Il insiste en me demandant d’attendre cet après-midi, que j’ai le temps et je lui dis que non. Soudain,  on se met à rire tous les deux. Après l’effort, le réconfort ! ; une bonne douche et un café, puis un autre.  Il est deux heures quand je m’installe pour une sieste sur mon canapé. Mais rien à faire ! Je me demande pourquoi je vois sur Creusot Info, des articles qui me touchent autant. Les résidents âgés de la Couronne, vivent ce confinement avec une grande sagesse. je prends également connaissance d’un article sur les difficultés de ces personnes handicapées, leurs familles et le personnel qui les accompagnent. Je me sens  concernée, car j’ai un frère handicapé. Mon cours de danse va commencer et ça va me changer les idées. Je finis la soirée avec ma petite fille de douze ans ; pour elle, tout se passe bien. Je lui raconte comment j’occupe mes journées. Une amie m’appellera ensuite. » NEIGE

91982473_509112539765938_3098218673794449408_n

« C’est reparti pour une semaine, sauf que là, je ne vais pas à l’Arc, mais faire la maîtresse. Oh mon Dieu ! Il faut aborder l’histoire du 19 ème siècle et les différences sources d’énergie. J’ai déjà mal au ventre, et je me demande comment je vais faire le cours. Allez c’est parti, je me transforme en maîtresse! L’Éducation nationale pourra délivrer des diplômes à tous les parents (rire). Ce midi, ma sœur nous a concocté une bonne Chorba ; c’est de la soupe épicée avec la bonne odeur de la coriandre. Une fois que j’ai fini les cours, je me délasse sur le balcon, en fumant une clope avec un bon café. Je pense que je vais devoir retourner en course, mais j’en ai vraiment pas envi. J’étudie la solution de faire un drive, sauf que les sites sont saturés ! J’attendrai minuit, peut-être que ça sera plus facile. Après mon cours de danse, je reçois un appel de Léa, une amie, qui me montre sa petite qui a bien grandi. Je finis par lui chanter des chansons en live. Il est déjà 21h, l’heure de se poser devant un bon film. » CHAHRAZED

Mardi 31 mars 2020

91567595_691488738264044_3952747273972088832_n

 

« Après une belle nuit de sommeil, j’ai pu récupérer un peu. Cet après-midi, j’ai préparé deux brioches ; une au Nutella et une à la confiture. Elles ont eu du succès auprès de Selma et Mohamed-Youcef. En prenant le goûter, nous avons bien ri ; je faisais le clown et Selma m’a enregistré et l’a envoyé à mes soeurs qui elles aussi ont beaucoup ri de mes bêtises. Je suis contente de ma journée ! » BAKHTA

91397327_1358038201070696_1118575020507922432_n

« Le mois se finit en confinement. Malgré le soleil, il fait froid, j’aère un peu. Ce matin Je me sens très fatiguée; pour aujourd’hui repos et activités calmes, devant la télévision. Sur les réseaux sociaux on partage des photos. Je cherche moi aussi, dans mes photos. Pas sûre que je partage; certaines m’amusent. Je retrouve des photos et des papiers de mes parents que je prends le temps de regarder et de lire. Il est déjà l’heure de danser et de bouger. Je range, je trie, je déplace des meubles, je lis, je danse, je chante; pour m’occuper l’esprit,  et faire taire cette inquiétude que j’ai, pour mes enfants, petits-enfants, famille et amis. Allez, encore 15 jours et je pourrais enfin tous les revoir. De ce confinement et cette pandémie, quelle leçon vais-je en tirer ? Qu’il faut que j’arrête de courir, faire mille choses et revenir simplement à l’essentiel de ma vie;  profiter du moment présent ! » NEIGE

91802631_224545955323320_7103143229112975360_n

« Ce matin en me levant, la seule idée que j’avais en tête, c’était de ranger mon linge. Je suis quelqu’un qui aime que la maison soit rangée, mais j’ai un peu de mal avec le linge dans mon armoire. Avant tout, je prends mon petit déjeuner et je fais le cours à ma fille. Allez, c’est parti pour un rangement de mon dressing. Une fois fini, je me mets un film sur Netflix. Un film turc en version originale, ce film je vous le recommande. Il traite d’un père porteur d’un handicap mental, qui élève sa fille et vivent tous les deux chez la grand-mère du papa. Il est accusé d’avoir tué la fille d’un militaire gradé, alors qu’il est innocent. Je vous laisse découvrir ce film pour connaître la suite et je n’ai pas donné tous les détails. Après le film, j’ai joué au foot avec ma fille dans le jardin, pour qu’elle puisse jouer et se dépenser. Le cours de danse terminé, j’autorise ma fille à se faire un plateau télé. Une journée qui s’achève bien remplie! » CHAHRAZED

Mercredi 1er avril 2020

91911952_904331119989604_9166802069116420096_n« Aujourd’hui, la journée a été calme. Comme tous les matins, c’était les cours pour mes enfants. Après avoir expliqué le cours de maths à Mohamed-Youcef, il a pu faire ses exercices seul. J’étais fier de lui et de moi aussi parce que le cours je l’avais compris; un peu de joie dans ce moment triste. Cet après-midi, j’ai écouté quelques chants musulmans, tout en faisant des crêpes pour le goûter. Nous avons goûter tous les trois, Nadia nous a fait un petit coucou de dehors en passant devant la maison; on était content de la voir, même si c’était vite fait. Là, nous allons dîner et nous poser devant une série que nous suivons depuis trois semaines. Même si notre mode de vie s’est résumé à la maison et que nous nous lassons de cette routine, c’est une joie de retrouver des bons moments en famille. » BAKHTA

91499542_2499665220348382_8648682546244091904_n« En ce jour, où les blagues sont de mise, on se souviendra longtemps de ce 1er avril 2020; ce que l’on vit n’est pas une farce, mais bien la réalité. Je passe une heure au téléphone avec mon frère du Gard. Comme on a le même humour et de l’autodérision, on rigole bien. Je lui dis que j’irais le voir au mois de juin, après ce confinement; changer d’air me fera du bien. Il est 11h, je remplis ma dernière attestation de sortie, pour faire quelques courses et acheter des cartouches d’encre. Après deux magasins, je ne trouve pas mes cartouches. En rupture de stock un vendeur me propose son aide, et me dis qu’il en a commandé, mais ne sait pas quand il les recevra. À croire qu’il n’y a pas que les pâtes et le papier WC qui sont dévalisés. En rentrant, je passe en récupérer vers la police municipale. Je mange sur le pouce et j’accompagne une amie et voisine chez son médecin et pour faire ses courses. Malgré le contexte, ça me fait du bien de pouvoir rendre service. C’est déjà l’heure de mon cours de danse. C’est la première fois, depuis le 17 mars, que ma journée passe aussi si vite. Je finirai la soirée devant la télévision. » NEIGE

91505846_3210188579015043_824086722387116032_n

« Ce matin en me levant, je me demande si ce virus finira par partir. Comment peuvent-ils savoir ? À moins qu’on nous cache quelque chose. Ma foi, mieux vaut ne pas s’enquiquiner l’esprit. Ma fille a passé sa journée dans le jardin, à se créer un univers. Tant mieux, au moins elle s’occupe; j’avais peur qu’elle ne soit que sur Youtube ! J’ai encore fait du tri que j’ai mis de côté, pour les plus démunis. Je visitais de temps en temps des migrants pour prendre de leur nouvelle, mais là, du coup, je les contacte via Facebook. Une fois ce confinement terminé, j’irai leur rendre visite. J’ai réussi à faire un drive, je dois le récupérer vendredi à midi. Au moment où je vous écris, je suis sur mon balcon, il est 19h53 et Naella joue toujours. Je discute avec mes deux voisines. J’espère que ce confinement fera réfléchir le monde entier. Soyons solidaire ! » CHAHRAZED

Jeudi 2 avril 2020

91589344_203437517626782_6862987749050286080_n

« Je pense que le magnésium commence à faire son effet. J’ai commencé ma cure il y a quelques jours et je vois déjà la différence ; je me sens moins fatiguée et moralement c’est le top ! Cet après-midi j’ai fait des baguettes, c’était une première pour moi ;  mes enfants ont adoré, ils sont mes goûteurs comme toujours, bien sûr. Ensuite Selma nous a proposé de faire un « petit bac » comme elle l’appelle. Nous nous sommes bien amusés. Ce qui était marrant, c’est que pour les célébrités je mettais des chanteurs des années 80 et mes enfants me regardaient avec des gros yeux en me demandant : « c’est qui? » C’était marrant de leur faire découvrir en fredonnant un air de leurs chansons. Une fois la partie terminée, j’ai décidé de m’attaquer au dîner. Il ne s’agit pas de s’amuser et oublier de faire à manger. En ayant eu une aussi belle journée, j’en ai même oublié que nous étions confinés. » BAKHTA

91630442_2533839366933486_2910872561120182272_n

« Aux infos et sur les réseaux sociaux on commence à nous parler de déconfinement. Je ne sais pas pourquoi ce mot me gène, comme s’ils allaient nous libérer ; je me sens vraiment prisonnière de ce Covid 19 . On ne sera pas tous libérés en même temps. J’écouterais ce soir notre Premier ministre. Après une matinée à m’occuper de la maison, j’appelle Rachida, une amie avec un grand « A », celle avec qui je partage tout. Je passe un après-midi créatif et commence par un appareil photo en broderie diamants; une activité qui me plaît et que pourrais partager avec mes petites filles. Un petit clin d’œil à Hanicka, qui nous permet de nous exprimer sur notre quotidien en cette période compliquée à vivre, un coloriage, ce qui me détend et change des autres jours et mon rendez-vous quotidien pour danser avec Charazed. La soirée se finira comme tous les jours, devant la télévision. » NEIGE

91493852_232938941410332_3184610665348202496_n

« J’ouvre un œil, je regarde l’heure; il est 6h57. J’ai le temps de rester au lit. Je prends mon petit déjeuner et une bonne douche avant d’entamer les divisions. J’en profite pour remplir un dossier pour l’école à renvoyer par mail. Je me demande si les enfants vont reprendre l’école. Une de mes voisines promenait son chien dans l’allée où j’habite. Nous avons papoté pendant 1h; ses petits-enfants lui manquent. J’ai lu un article sur la situation en Palestine que je vous partage ici :  Israël profite de la pandémie pour étendre son emprise sur les terres palestiniennes. En résumé, les Palestiniens aujourd’hui sont piégés et combattent sur deux fronts : l’un contre la pandémie et l’autre contre la brutale occupation militaire d’Israël. Cette situation me révolte ! De mon côté, je me dis que j’ai de la chance ; il n’y a pas de mur qui divise la France et je n’ai pas besoin d’un laissé-passé; juste besoin d’une attestation qui me donne le droit de sortir pour des besoins nécessaires. Au moment où je vous parle, Monsieur le Premier ministre va répondre aux questions d’un journaliste sur une chaîne de la télévision ! » CHAHRAZED

Vendredi 3 avril 2020

91696664_152438116090378_5850076075144511488_n

« La journée a été calme. La routine du matin, cette joie d’être vendredi et se dire que demain c’est le week-end et repos. J’attends le samedi comme si je travaillais, en même temps donner des cours à domicile c’est comme si je travaillais, c’est une corvée pour moi, mais on y arrive et c’est ce qui est important. Dans la matinée j’ai reçu beaucoup d’appels téléphoniques, entre autres Maryvonne et mon conseiller Groupama, qui prenaient de nos nouvelles; j’ai trouvé ça très gentil de leur part, surtout que je ne m’y attendais pas. Cet après-midi, pendant que je faisais cuire les baguettes – ah oui depuis deux jours je prépare mes baguettes à la maison – Selma est descendue me voir et m’a montré le dessin qu’elle avait fait pour le personnel d’un EHPAD, dont Flo lui avait parlé. Je l’ai trouvé tellement beau et touchant que je l’ai mis sur Facebook; il y a eu pas mal de « like » et en peu de temps. Même si les enfants ne montrent pas leurs sentiments, ils sont très peinés par les ravages de cette maladie. À la maison, on en parle beaucoup entre nous et puis toujours cette question qui revient : « est ce qu’on va s’en sortir? » » BAKHTA

91901261_712888936163072_7148544727103569920_n

« Le Premier ministre, hier soir, me confirme ce que je pensais déjà : le 15 Avril ne sera pas la fin du confinement, mais dans plusieurs semaines. Je me couche en me posant mille questions. Je me lève avec la certitude qu’on sortira plus fort de tout ça. Je vais à pied jusqu’à ma banque. En rentrant, je fais un détour par notre Parc de la Verrerie; j’ai la chance d’habiter juste à côté et il est dans le rayon du un kilomètre autorisé pour sortir. Je prends quelques photos en surveillant l’heure; ça m’a fait du bien de marcher un peu. Jusqu’à présent, je ne sortais que pour mes poubelles et en voiture pour mes courses. Comme tous les quinze jours, je téléphone à mon frère Raoul qui est en Ephad. D’entendre sa voix me rassure et me fais du bien. Il me demande quand on va pouvoir se revoir. Mes petites filles, Emmy et Léa, qui sont en primaire passent en classe supérieure ; Mamie est fière d’elles! De la danse avec Charazed, un plateau télé pour ce soir et une journée plutôt bonne malgré le contexte. » NEIGE

91637403_2850172395068816_7773337364864172032_n

« Le chant des oiseaux me réveille. Ce matin, je suis allée récupérer mon Drive. Du coup, rupture d’œufs;  l’employé du magasin me dit : « nous n’avons pas été livré pour les œufs ». Il me propose des œufs bio, du coup j’accepte. Ma fille doit écrire une histoire par semaine pour s’habituer au clavier de l’ordinateur et elle s’est mise à écrire sur le confinement. J’ai transmis ses textes à sa maîtresse et à son AVS. Étant donné qu’elle est Dys, il faut qu’elle s’entraîne sur l’ordinateur. L’apprentissage s’est fait avec une ergothérapeute.  Les devoirs se sont bien passés et le week-end arrive à grands pas. Ils annoncent un beau week-end ; je pense que les odeurs de barbecue vont être au rendez-vous. J’espère que vous vous portez bien, ainsi que vos familles. Je vous dis « à demain! », passez une agréable soirée! » CHAHRAZED

Samedi 4 avril 2020

91678255_1033563367029006_3633398236263219200_n

« Aujourd’hui, journée tranquille; une belle grasse matinée jusqu’à 11h. Je m’étais réveillée à 6h, mais je ne voyais pas l’utilité de me lever, étant donné que tous les jours se ressemblent et que je ne comptais pas sortir. Ça fait du bien de se réveiller tranquillement, sans stress. Même si ce confinement est parfois démoralisant, je me dis qu’il y a du bon et nous n’en ressortirons que plus fort.  Je n’ai pas grand chose à raconter, si ce n’est que je me suis bien reposée devant la télévision. J’avoue que de temps en temps, Mohamed-Youcef venait m’embêter, mais ça n’était pas méchant. Avec Flo, nous nous sommes dit que ce serait bien qu’on s’appelle en visio. Après le confinement, on a promis de se faire un pique-nique au parc de la Tête d’Or; j’y inviterais mon amie Kenza, ce sera l’occasion de la voir aussi. Trop hâte de revoir les personnes que j’aime et qui me manquent! » BAKHTA

91767914_546331419352585_2896140690150916096_n

« Pas une bonne journée aujourd’hui ! J’ouvre quand même mes volets de salle et de cuisine. Je suis malade, je reste au lit. Pas de toux, ni de problèmes pour respirer, mais j’ai froid, je n’ai plus de jambes et des courbatures. Robe de chambre, chaussettes chaudes et sous la couette ! On est samedi, je peux pas appeler ni mon médecin, ni le 15 ; ils ont assez à faire ! Surtout ne rien dire aux enfants, car je sais qu’ils viendraient et je ne veux qu’ils sortent pendant le confinement. Ça ne servirait à rien, vu qu’ils ne sont pas médecins. Demain, ça ira mieux ! Hier, Marine de L’Opac, m’a proposé d’écrire aux résidents des foyers du Creusot. Je le ferai demain avec plaisir. Je profite d’une accalmie, pour regarder Charazed danser, écrire ses quelques mots et me faire une tisane. » NEIGE

91776627_210542666901588_2179265920659095552_n

« Ce matin, j’ai décidé de m’attaquer à la cuisine. Je déplace tout, je nettoie tout et en musique. Ça donne la pêche pour commencer la journée. Je passe mon après-midi dans le jardin, et je discute avec ma voisine. Les enfants jouent ensemble à travers le grillage, c’est marrant de les voir jouer, même en étant séparés. Ma voisine me fait goûter une verrine au tiramisu, j’en profite pour nous faire un café. J’observe le jeu des enfants, elles jouent à marier des poupées. Même la plus petite, qui a 3 ans, se prête au jeu. Je finis par mettre de la musique et on se met tous à danser dans le jardin. J’enchaîne avec mon cours et par la suite je vais me reposer. La journée était enrichissante. » CHAHRAZED

Dimanche 5 avril 2020

92210497_2699129323657405_4086383746868051968_n

« Après avoir terminé mon ménage, j’ai décidé de faire un gâteau au chocolat. Quand je suis arrivée dans la cuisine, Selma était assise et déjeunait. Mademoiselle en avait profité pour faire une grasse matinée. Dans l’après-midi Mohamed-Youcef m’a rejoint et nous avons regardé un classique de Louis de Funès. Même si j’avais vu ce film plusieurs fois, je n’ai pas arrêté de rire du début à la fin. En fin d’après-midi, Abdelnour nous a appelé en visio; il voulait des nouvelles de Selma, car hier il ne lui avait pas parlé. Il en a profité pour nous faire envie, en nous disant que ce soir il ferait un barbecue avec ses parents et Yacine, notre petit frère. Pour rire, je lui ai dit de m’attendre, que j’arrivais pour partager leur repas. J’aime beaucoup recevoir les coups de fil d’Abdelnour; il me donne de la joie au cœur et me redonne toujours une bonne humeur. Je l’aime tellement ce petit bonhomme! ». BAKHTA

91910816_323060732003351_786727335909916672_n

« Après avoir passé toute la journée d’hier au lit, je me sens mieux. Il est dix heures, quand je me lève. Quelques tâches ménagères. Une voisine s’arrête alors que je suis à la fenêtre, et on discute une bonne demi-heure. Le sujet principal est forcément le Corona virus et la durée de ce confinement. On se pose tous la même question ! Je n’ai pas besoin de sortir pour le pain, j’en ai au congel. Je me prépare un plat congelé. Je passe l’après-midi devant la télévision et un peu de lecture. J’écris un courrier pour les résidents des foyers logements du Creusot, je passe quelques coups de téléphone pour prendre des nouvelles de mes enfants et de mes amis. Pas de danse; Charazed se repose aujourd’hui. Pour ce soir, je me prépare une soupe. » NEIGE

91934266_2342646566032584_8177448930779332608_n

« Un dimanche ensoleillé, mais je traîne dans mon lit jusqu’à 10h. Une fois levée, je fais un petit tour du quartier et je passe prendre des merguez chez le boucher. Et oui, c’est le jour du barbecue, autant se faire plaisir. J’ai reçu un mail de la part de la maîtresse, me proposant un cours en visioconférence pendant la 2ème semaine des vacances. J’accepte avec plaisir. Aujourd’hui, j’ai décidé de ne pas faire cours de danse; je m’accorde un jour de repos. Je prépare un tiramisu pour le dessert. Comme tout le monde, j’écoute les infos, mais plus les jours passent et moins je les écoute. En cherchant un dossier je retombe sur ma collection de timbres; je devais avoir l’âge de ma fille, 11 ans, quand j’ai commencé à collectionner des timbres. J’en ai de différents pays. Une grande partie de ma collection, c’était mon beau-frère qui me les donnait. Il était marin et naviguait dans différents pays. Je montre l’album à ma fille et elle me répond : « ben nous, c’est les cartes Pokémon qu’on collectionne ! » (Rire). Le confinement me fait découvrir des trésors que j’avais oubliés : timbres, photos, cartes postales. » CHAHRAZED

Lundi 6 avril 2020

92023441_216105686316461_5931196226270658560_n

« Une journée un peu différente des autres. Réveillée à 6h, je fais ma prière du matin, ensuite je me connecte sur Facebook et joue à Candy crush – pendant ce confinement ce jeu m’a été d’une grande utilité. Vers 9h, je décide d’aller à pôle emploi ramener des documents, c’est fermé, mais par chance la dame m’explique comment faire pour envoyer mes papiers en me parlant par l’interphone. Une fois terminé, j’en ai profité pour aller faire quelques courses, le frigidaire commençait à se vider et le lait partaient petit à petit. J’ai croisé mon neveu Anas, nous nous sommes fait un câlin de loin; ça faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu. En rentrant je propose à mes enfants d’aller faire une promenade histoire qu’ils puissent prendre l’air. Selma ne peut pas, car elle a son cours de théâtre en visio. Mohamed-Youcef et moi allons faire un petit tour pas très loin de la maison, nous passons devant chez Nadia et lui faisons un petit coucou; elle est dans son jardin avec son mari et leur fils Brahim, l’image parfaite d’une famille unie. Au retour, avec mon fils, nous parlons de tout et de rien. Cette petite sortie nous a bien rafraîchi et Mohamed-Youcef rejoint Selma qui l’aide à faire ses devoirs de mathématiques. » BAKHTA

92053740_2108827195929389_6885142444493504512_n

« Une nouvelle semaine commence, je ne sais plus à combien de semaines de confinement on est, ni quelle est la date; je vérifie sur mon portable. Une routine s’installe, ce qui ne me plaît pas ! Avant d’être confinés, je ne n’avais rien de prévu à l’avance, à part mes rendez-vous médicaux et autres. Un appel visio avec deux de mes petits enfants. Emmy me dit que ça fait trop longtemps que je ne viens pas et qu’elle ne peut pas voir ses cousins et cousines qui habites pas loin – tout ça en mangeant bonbons et gâteaux. « Quand tu viens ? on joue au petshops ». Je lui dit ; »oui, mais à condition qu’on joue dans ta cour, si il fais beau! » . Théo c’est sortir qu’il veut ; pour plaisanter je lui dit qu’il fêtera peut être ces 17 ans en confinement. J’espère qu’au mois d’août, on sera sorti de tout ça. Un appel a une amie pour qui c’est plus difficile; parler lui fait du bien. Mon rendez avec Charazed pour danser et cette journée touche à sa fin. » NEIGE

92363594_691991148203199_5597911557284560896_n

« Depuis le début de ce confinement, je n’ai pas beaucoup de nouvelles de mes collègues, mise à part quelques uns. J’espère qu’ils se portent bien ! Ce matin je prépare les devoirs, j’organise son temps de travail. Avec ma voisine, on décide d’aider les enfants à se construire une cabane de chaque côté du jardin. Je fais avec les moyens du bord, l’essentiel c’est de jouer pour les enfants. En face chez la voisine, il y a 4 enfants, donc elle fait en sorte qu’ils aient assez d’espace. Une fois leur cabane faite, je me délasse dans le jardin, je fais bronzette. Les devoirs ont été fait, autant se faire plaisir. Le soleil brûle mon visage, ça fait un bien fou ! Allez hop ! c’est l’heure du cours de danse. J’ai enchaîné avec un cours de Zumba donné sur Facebook. Je suis éreintée, mais au moins ça me permet d’évacuer les mauvais toxines. Une soirée tranquille s’annonce devant un bon film, en espérant que je trouve ce qu’il me plait ! » CHAHRAZED

Mardi 7 avril 2020

92185452_516230882395976_7162030026764845056_n

« Ce matin, après avoir déjeuné, nous nous sommes attaqués aux cours de français et d’anglais. Ce qui est bien avec Pronote, c’est que nous pouvons communiquer avec les professeurs; ils répondent rapidement. Certains sont d’une grande patience et expliquent très bien. L’après-midi, Selma m’a demandé si je pouvais lui faire une couleur; elle ne supportait plus ses cheveux et voulait du changement. On s’est donc installé dans la cour, à l’air frais, pour faire cette couleur. Mohamed-Youcef nous a rejoints et a pu profiter de son nouveau ballon de basket. Nous avons partagé un très bon moment tous les trois et avons passé une belle journée. » BAKHTA

92713607_236626221051144_3472045106750554112_n

« Je commence avec ma musique et mon café. Il est dix heures, le soleil est là, c’est déjà bien. Depuis quelques jours, je ne lève plus si tôt; pour quoi faire ? À part traîner toute la journée a la maison. Comme on va peut-être vers une obligation de porter des masques contre le virus, et comme les régions et l’état se disputent les masques, il vaut mieux les faire soi-même. Cet après-midi, je me lance pour faire un masque avec les moyens du bord, que je couds à la main, n’ayant pas de machine à coudre qui fonctionne. Le prototype ne me plaît pas, je peux faire mieux sur le choix du tissu et cette fois sans regarder la télévision, je me donne des excuses. Un thé, un peu de lecture Interrompue par l’appel de ma sœur que je n’avais pas pu joindre depuis le début du confinement… Je reste longtemps au téléphone. Des vraies pipelettes toutes les deux. Je commence la danse en retard, pourtant Charazed est toujours à l’heure. La télévision me tiendra compagnie pour le reste de la soirée. » NEIGE

92230614_567440347458051_3805392920345837568_n

« Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma voisine, je lui concocte un cadeau fait maison; elle est ravie ! Allez hop ! c’est parti pour faire la maîtresse, et profiter de ce beau soleil. Une fois le repas pris, je me délasse dans le jardin avec un bon thé à la menthe et un gâteau d’origine algérienne, à base de semoule. On appelle ce gâteau «mbessesse». Je n’hésite pas à partager, en offrant thé et gâteaux aux voisines. Je suis confinée, mais je prends toutes les précautions pour leur offrir ces saveurs. Je pense avoir pris quelques couleurs ; le soleil a bien tapé cet après-midi. Le cours de danse commence, je les ai bien fait transpirer. Aujourd’hui, je n’ai pas vu passer la journée ! Une soirée tranquille devant la télévision, mais avant je vais prendre des nouvelles de ma famille et amis. J’espère que vous allez bien, je vous dis à demain ! » CHAHRAZED

Mercredi 8 avril 2020

92133682_578248762788729_7257027573706653696_n

« Ce matin, nous avons pu traîner un peu, étant donné que nous avions avancé dans les cours. Nous nous sommes offert une petite matinée de repos. Dans l’après-midi, pendant que je surfais sur internet, je suis tombée sur la vidéo d’une dame qui faisait une brioche; j’ai décidé de faire la même pour le goûter. C’était simple à faire mais long. La brioche a été appréciée par mes deux goûteurs. Depuis mon réveil, j’ai des migraines, je pense que c’est dû à ma vue qui a beaucoup baissé. Je devais aller choisir une nouvelle paire de lunette avec les verres adaptés à ma vue, mais le confinement en a décidé autrement; il faudra que je patiente quelques temps encore. » BAKHTA

92637995_535227274076804_6820567327730302976_n

« Le soleil est présent, à ma fenêtre je prend l’air et le temps de boire un café; la routine du matin peut bien attendre. J’évite volontairement tout ce qu’on entend sur le covid-19 aux infos et sur les réseaux sociaux; il faut patienter et tout rentrera dans l’ordre. Quelques échanges par messages ; j’appelle Roland, un ami couturier, pour quelques conseils pour les masques. Il me propose de passer en chercher vers lui et confinement oblige, il me fais descendre un sac avec masques et de quoi en faire un, avec une corde de son appartement au quatrième étage. Cette situation m’amuse. J’en profite pour faire mes courses de la semaine. Je ne pouvais pas mettre sur l’attestation que j’allais récupérer des masques ; pas sûre que les policiers soient d’accord. Je suis de nouveau en retard pour danser avec Charazed. Il est 19 heures, et je n’ai pas encore allumé la télévision mais  juste ma musique. » NEIGE

92631331_1284262625296769_7148404320327696384_n

« Une belle journée aujourd’hui, un ciel bleu et un beau soleil. Je prend mon petit déjeuner dehors sans me presser. Un petit tour sur les réseaux sociaux et je remarque beaucoup de personnes qui font des masques en tissu. Certaines personnes en font même avec des chaussettes ! Ma foi, le gouvernement n’est pas au top de ses missions, si vous voyez ce que je veux dire ! Après un petit repas sympa, je prépare ma chaise longue et mon ordinateur. Avec cette chaleur j’enfile mon maillot avec un paréo et je me cale devant un film dans le jardin en mode bronzage. L’heure du café est là, il est 16h. Aujourd’hui j’ai décidé de faire mon cours de danse dans le jardin. Entre la wifi qui était catastrophique, le voisin avec sa scie électrique et les enfants qui hurlaient, demain je le ferais à l’intérieur ! N’étant pas satisfaite, je fini par arrêter en prévenant les filles que c’est pas génial, mais j’avais réussi à donner au moins 45 minutes de cours. Enfin voilà encore une journée qui s’achève devant ma soupe et les infos ! » CHAHRAZED

Jeudi 9 avril 2020

92369848_2600908750121516_2235430284570918912_n

« Ce soir je ne suis pas au top de ma forme, des remontées acides et un mal d’estomac m’empêchent d’être bien. Avec le Gaviscon ça devrait passer. Dans l’après midi je suis sortie à la banque le centre ville était désert, très peu de voitures circulaient et les passants étaient inexistants on aurait dit un après midi de canicule où tous le monde restent à la maison au frais. Le professeur de Mohamed-Youcef a donné un cours ce matin, et à la fin les élèves lui ont demandé s’il savaient à quelle date ils pourront reprendre le chemin de l’école, le professeur leur a dit peut être mi mai ou bien septembre, les élèves étaient tristes, certains disaient que le confinement étaient épuisants, d’autres disaient qu’ils voulaient revoir leurs amis. L’enseignant a essayé de leur remonter le moral il a senti que ses élèves déprimaient. Dans la soirée j’étais posée devant la télévision et j’ai eu un coup de blues, j’aimerais que tout redevienne comme avant mais tant que certains n’écoutent pas et bien nous ne sommes pas prêt d’arriver au but. » BAKHTA

92360460_835790923580281_3305748006023725056_n

« La routine du matin le soleil, le café à ma fenêtre. Je me rends à la pharmacie pour le traitement du mois et à la boulangerie. Je resterai bien dehors pour profiter de ce beau temps. Mais confinement oblige, je rentre. Je finis mon livre. La lecture, pour moi, c’est une forme d’évasion depuis mon enfance et le contexte s’y prête bien actuellement. Un message de Roland qui me dit qu’il est inscrit pour faire des masques et qu’il est super content de le faire; il me remercie d’avoir pensé à lui. Quelques restes de légumes pour la soupe de ce soir, un appel de mon frère Bob, la danse avec Charazed. Comme tous les jours, je finis la journée devant la télévision. » NEIGE

92482432_344167966539851_4697845957193105408_n

« Le soleil vient de se lever encore une belle journée, et il va bientôt arrivé mon ami le café ! Rire ! Un peu d’humour pour les lecteurs, je commence cette journée avec les devoirs. Je fini par me rendre compte que je suis quand même une bonne maîtresse ! Aujourd’hui Naella écrit son histoire qu’elle envoie à la maîtresse et l’AVS. Le titre c’est la cabane de Naellix !
Après le repas, petite pose dans le jardin, avant de reprendre les devoirs. Je n’ai jamais posté des photos de danse me concernant, allez soyons fou ! Il est 17h30 j’ai décalé mon cours de 30 min. C’est hallucinant, le réseau est saturé, plus les jours passent et plus il y a de personnes connectées sur les réseaux sociaux. Après avoir bien dansé, une bonne douche et un petit repas plateau télé. » CHAHRAZED

Vendredi 10 avril 2020

92369504_237476074115927_3411637349510021120_n

« En me levant plus tard que d’habitude, la matinée passe vite, il va falloir reprendre les bonnes habitudes après le confinement. Je passe une bonne partie de l’après-midi à scanner des photos et papiers de mes parents, qu’il va falloir que je protège, pour pouvoir les transmettre à mes enfants. Mais comment ? En trouvant l’extrait de naissance de mon père, je me rends compte que je ne connais pas grand-chose sur la famille, comme les prénoms de mes grands-parents que je n’ai pas connus. Après ce week-end, j’essaierai de faire des recherches, confinées pour quelques semaines encore j’ai le temps. Un peu de danse avec Charazed, faire de l’exercice en s’amusant, ce moment festif est mon préféré. Je m’éternise au téléphone avec ma fille et amies, un bol de soupe devant la télévision pour finir la soirée. » NEIGE

92664837_948702655585563_5088829431582031872_n

« Ça faisait un moment que je n’avais pas fait de nuit blanche. Le réveil était difficile, j’ai eu du mal à me lever. Bon faut se lever, il est presque 10h et Naella est déjà levée. Un petit café pour bien commencer la journée, et pour commencer les devoirs. Ce midi je fais vite du riz avec un morceau de jambon de dinde pour ma fille, moi je n’ai pas faim. Ma petite princesse adore le riz; une vrai petite chinoise ! Aujourd’hui, elle avait envi de faire belle, je lui ai dit, tu as raison prend soin de toi. Nous finissons les leçons et exercices vers 15h. Je vais me reposer jusqu’à 17h avant de faire le cours de danse. Ah que c’est bon de se poser sur le canapé au calme. J’espère que ce soir je vais bien dormir, je n’ai pas envie de tourner et de compter les moutons. Je me demande si cet été, je vais pouvoir partir en vacances, ma foi je verrais bien ! » CHAHRAZED

Samedi 11 avril 2020

92818309_214844549852057_8320336673036566528_n

« Hier je n’ai pas posté ma journée, une baisse de moral s’était installée. Pourtant ça ne m’avait pas empêché de faire un tiramisu aux fraises pour le dessert et rester au téléphone avec mon amie Fatima qui est en plein divorce, ayant vécu cela il y a quelques années je pense qu’elle avait besoin de parler de ses craintes et être rassurée. Aujourd’hui je me suis réveillée avec un super bon moral, mon frère Jemmel nous a envoyé une vidéo très drôle que j’ai trouvé à mon réveil, et bien ça m’a tellement fait rire que je me suis levée du bon pied. Dans l’après midi je me suis retrouvée seule dans le salon, mes enfants avaient déserté les lieux pour se retrouver dans leur endroit fétiche (leur chambre). J’ai voulu mettre un film mais étant nulle avec la nouvelle technologie j’ai été obligée de déranger Mohamed-Youcef pour qu’il puisse me le mettre. Une fois le film terminé mon ami Samir m’a appelé, nous avons un peu discuté. Ce confinement nous montre les personnes avec qui nous sommes le plus proches, ceux qui se soucient de nous et ceux pour qui on se soucie….. Comme m’a dit Neige ce matin « ne t’inquiète pas on s’en sortira » oui on s’en sortira mais la route est encore longue. » BAKHTA

93110901_235292614334038_8133734659151364096_n« Il fait beau, je me prépare pour aller au marché, j’ai besoin de fruits et légumes, il a du monde. La mairie a tout mis en place pour que les règles du confinement soient respectées. Je rencontre une amie, on avait passé une agréable soirée, le week-end avant le confinement. On discute, le temps passe plus vite. Toujours la même question qui revient : combien de temps encore ? Pourtant aujourd’hui, je pense plus aux personnes d’Harfleur victimes d’un incendie, et du coup le confinement passe au second plan . L’après-midi se passe plutôt tranquille je commence un autre livre « l’orpheline du bois du loup », et un peu de coloriage en écoutant de la musique. Un temps pour prendre des nouvelles de mes enfants et d’amies. Je finis la soirée en regardant Taratata, une émission musicale. » NEIGE

92778180_213431960092375_7604137901332365312_n« Un matin différent des autres, j’entendais un vacarme pas possible. J’ouvre mon volet, la maison de ma voisine prenait feu. Je descends les escaliers, je cours dehors, ouf ils n’ont rien. Je l’invite elle, sa fille et son fils à venir se poser chez moi. En attendant que les pompiers finissent leur travail, je leur offre un café et de quoi déjeuner. Tout le monde lui propose de l’aide, chaque voisin lui disent : « n’hésitez pas nous sommes là » ! Elle était tellement terrifiée et surprise de cette incendie. Je lui propose de rester vers nous, de se restaurer et d’en profiter pour prendre une douche. Il est déjà 16h, le temps passe vite. Du coup, j’annonce aux filles que je ne ferais pas cours de danse. Certains de mes collègues ont vu l’article sur le journal et m’appelle pensant que c’était ma maison. Je n’ai pas vu passer la journée, j’en ai même oublié le confinement ! Toutes les dispositions ont été prises, elle et son fils sont allés dans leur famille pour être hébergés en attendant les dispositions administratives. » CHAHRAZED

Dimanche 12 avril 2020

92828403_1032188760531904_4011393729549041664_n

« Au petit-déjeuner, Selma nous annonce qu’elle va faire un fondant ou plutôt plusieurs petits fondants; elle me demande si nous avons tous les ingrédients, elle les énumère et je lui dit qu’il y a tout. On termine dans la bonne humeur et pendant que je fais le ménage, elle s’active sur son gâteau. Une fois terminé, on s’installe pour goûter ce bon fondant qui est un régal. Dans l’après-midi avec Mohamed-Youcef, nous regardons un film qui nous a bien fait rire. Pour ce soir, je décide de faire des tacos à l’escalope, mes enfants aiment ça, et vu que demain c’est férié, et qu’il n’y a pas cours on pourra veiller un peu. » BAKHTA

92667756_1533058623517484_3550778291147243520_n

« À peine levée, je suis déjà fatiguée, des voisins ont fait la fête toute la nuit. À huit du matin, mon voisin de palier me réveille en tapant sur les boîtes aux lettres comme sur un Tam-Tam. Je lui demande pourquoi autant de bruit, il me répond, à mon tour de les réveiller. Les joies de vivre en HLM ! Prochains achats: des boules Quiès … Je rigole de tout ça, après tout rien de grave ; Comme la chanson d’Annie Cordy, ça ira mieux demain. Mon canapé devient le QG, avec tout sous la main : ordinateur, livre, télécommande et bouteille d’eau. Un appel de Benjamin pour me dire qu’il est en photo sur Creusot infos, l’article de Thermodyn. J’avoue ne pas avoir regardé cet article. Je lui raconte pour cette nuit et ce matin; il me propose de venir chez lui me reposer. Je lui réponds que le confinement n’est pas fini et que je ne bougerais pas de chez moi. Après le confinement on s’organisera un grand repas de famille. » NEIGE

92824256_151359859629655_5549833972546011136_n

« Hier, j’ai eu du mal à m’endormir et ma fille pareil; il était plus de minuit. Il était difficile de se lever ce matin, mais bon allez hop ! J’ai passé la matinée à aider ma voisine; nous avons rassemblé ses affaires pour aller dans un appartement prêté par la ville en attendant qu’elle en ait un pour déménager. Il ne faut pas que j’oublie de nourrir son chat; il est trop mimi. C’est une femelle et elle vient vers moi, elle a compris que sa maison a été incendié. Elle miaule, elle a faim ! Elle s’appelle Nala et elle est très intelligente. Depuis hier elle me suit partout, mais elle était heureuse de revoir sa maîtresse aujourd’hui. Elle ne veut pas la suivre, elle a peur de quitter son territoire. En fin d’après-midi je me suis reposée un peu. Ça commence à peser le confinement, surtout pour ma fille. À mon avis, les enfants ne reprendront pas l’école. En ce qui concerne mon travail, je pense que nous reprendrons notre activité en septembre. Certains festivals d’été commence à être annulé. C’est pour notre bien, donc nous n’avons pas le choix d’être confiné. »CHAHRAZED

Lundi 13 avril 2020

92946575_1923573441107819_5538760236891897856_n

« Cette nuit a été très longue, impossible de fermer les yeux. 3h du matin et toujours réveillée. Je me retourne sur le côté gauche, côté droit, sur le dos, rien n’y fait. Je trouve qu’il fait chaud dans cette chambre, même avec la fenêtre ouverte. Je crois que le fait de ne plus rien faire nous empêche de dormir. L’insomnie nous gagne. Pourtant depuis quelques temps, j’ai décidé de ne plus boire de café à 16h, pour ne pas être en manque durant le mois de jeûne, alors je m’y prépare à l’avance. D’habitude, c’est le café qui m’empêche de dormir, les effets de la caféine, mais là, je pense que c’est le manque d’activité. Il me tarde de reprendre le travail et retrouver cette fatigue qui me mettait au lit tôt. Ceci dit, après cette dure nuit, j’ai ouvert les yeux à 6h pour faire ma prière, mais le réveil a été dur; cette envie de reposer ma tête et me rendormir, je me suis dit qu’il fallait y aller, ça ne me prendra que 15 minutes et je repartirais finir ma nuit. C’est ce que j’ai fait, durant cette dernière partie de sommeil j’ai rêvé de ma mère, c’était trop bien d’être avec elle un court instant. Sinon je me suis réveillée à midi, on peut dire que j’ai pu profiter un petit peu. Dans l’après-midi, nous avons décidé de tondre la pelouse, je ne suis pas une experte en la matière mais la mission a été accomplie, enfin un jardin qui respire un peu. Une fois terminée, je regarde Mohamed-Youcef et lui dit sur un ton moqueur « il serait peut être temps de penser à ta gouffa qui est sur ta tête  » ; on en a bien ri parce qu’en réalité on ne sait pas quand il pourra couper ses cheveux. Selma est descendue avec un maquillage de clown tueur, j’avoue que ça m’a fait des frissons sur tout le corps, même si le maquillage était bien fait et ressemblant; je l’ai disputé, chose qu’elle n’a pas apprécié. Ce n’est pas grave, ce soir ce sera oublié. » BAKHTA

92924293_697293347741409_5959387807486050304_n

« Une nouvelle semaine de confinement commence, je sais pourtant que ce n’est pas la dernière, je me fais une raison. Je ne sais pas encore si je vais écouter E. Macron ce soir, pour moi ils se moquent de nous depuis le début et n’assument pas du tout leurs erreurs. La matinée est plutôt calme, un peu de musique , j’envoie les papiers de mes parents par mails à mon frère Bob . Cet après-midi sur France 2, il passe les Choristes, un thé à la menthe et je plonge dans mon livre pour un temps non défini. Un appel visio avec mon fils David qui s’inquiète de ne pas reprendre le travail tout de suite, pour ma belle-fille c’est l’école pour Tiago qui l’inquiète. On va danser et m’éclater avec Charazed .Une petite salade pour ce soir devant la télévision. » NEIGE

92947948_226163201942397_6714663540268990464_n« C’est lundi de Pâques, un jour férié, mais pour moi c’est un jour comme un autre. Je ne fais même plus attention à quel jour nous sommes ! Je n’ai envi de rien faire, j’ai traîné toute la journée. J’ai attendu l’heure de mon cours où je me suis donnée à fond. Et bien voila, nous y sommes, confinés jusqu’au 11 mai ! Je travaille dans un théâtre, donc aucun spectacle sur cette fin de saison. En même temps c’est compréhensif, par contre je serais dans l’obligation de porter un masque. Par contre, ma fille devra reprendre l’école, avec un masque ou pas ? Non mais, je ne vais pas mettre ma fille en danger ! Comment peut on réouvrir petit à petit des écoles, des crèches etc… ? je ne suis pas convaincue de la reprise de l’enseignement. Enfin je verrai bien d’ici le mois de mai, ce qu’il adviendra. J’ai hâte de reprendre pour voir comment tout cela va se dérouler. En tout cas, heureusement que j’occupe mon esprit en ce temps de confinement. Bon allez, encore un mois, faut tenir le coup. Courage à tous ! » CHAHRAZED

Mardi 14 avril 2020

93038203_257370822110954_6597683023561359360_n

« Hier, nous avons écouté le discours du Président de la République. Quand il a annoncé l’ouverture des écoles pour le 11 mai, j’ai ressenti comme un soulagement, un poids en moins. Et puis quand mes émotions ont diminué, j’ai essayé de comprendre comment l’école peut-elle reprendre, alors que les attroupements sont encore interdits. Je m’inquiète pour mes enfants. Auront-ils le réflexe de faire attention? connaissent-ils les gestes barrières? Tant de questions sans réponses. Lorsque je vois Selma qui enlace ses amies quand elle les voit, pensera t-elle à ne pas le faire durant cette période? À bien y réfléchir, si l’école n’est pas obligatoire pour ces deux derniers mois, je ne pense pas les remettre, quitte à galérer avec les cours; au moins ils seront à la maison et en sécurité. Étant une grande stressée, je sais que je vais angoisser à la moindre toux, le moindre rhume; ce sera la psychose. J’espère qu’on trouvera une solution à tout ça, car j’avoue que le Président s’est vite emballé concernant la réouverture des écoles, crèches, etc…… À part cela, ce matin les cours se sont très bien passés, je me rends compte que mon fils arrive mieux à suivre à la maison qu’à l’école. Dans l’après-midi, je me suis installée sur mon canapé et j’ai regardé des films en VOD. Entre temps, Mohamed-Youcef m’a servi un café avec deux tartines de beurre et Selma est descendue pour me montrer un dessin qu’elle avait fait. Il est très beau et réussi, « c’est un dessin pour Brahim » m’a t-elle dit. » BAKHTA

93060478_2557311341204972_9169332474868662272_n

« Hier soir, Macron nous informe que le confinement se prolonge jusqu’au 11 mai. Allez, encore quelques semaines à tenir. Sur certains points, son discours n’est pas logique, attendons pour voir. Virginie m’appelle, c’est pourtant par son heure, elle est en arrêt-maladie; on discute, on rit un bon moment, mon gendre s’y met aussi. Je partage de la musique sur les réseaux sociaux, pour apporter un peu de joie dans ces moments pas faciles à vivre pour tout le monde. En début d’après-midi, je pars à la poste, comme à mon habitude je passe par le parc, ce qui est plus agréable, et m’évite au retour de monter la rue Leclerc. Arrivée à la poste, on me dit que c’est avenue de l’Europe que je dois retirer mon courrier. En rentrant, je fais le tour par l’enclos des animaux, ces dernières semaines il ne voit pas grand monde et courent vers moi. Une bonne ballade ça fait du bien. Fatiguée ce soir, pas de danse, juste regarder Charazed danser et écouter sa musique. » NEIGE

92908468_582436365694840_1456805438824644608_n

« En me levant, je pensais au discours de Macron, j’ai un peu de mal à réaliser comment ça va se passer. Aujourd’hui, je n’avais pas envi de faire la maîtresse, mais je n’ai pas eu le choix. J’en ai profité pour lui mettre les cours de France 4, avec lumni. Du coup, ça m’a permis d’alterner entre les cours de la maîtresse et ceux qui étaient à la tv. Cet après-midi, j’ai pas mal fait de cas et vient pour récupérer des courses pour des personnes dans le besoin. Du coup, j’ai sorti la tête de l’eau, et j’ai pu m’occuper autrement que de faire des devoirs, ménage ou autres. Mon cours cours de danse est le moment que j’attend le plus dans la journée. Il me permet de faire le vide. La danse est un bien être, tout comme la musique, la lecture etc… Je suis allée faire un tour à pied en soirée, dans le périmètre de mon quartier, sans oublier mon attestation où cas j’aurai été contrôlée. Ensuite, je me suis posée devant un bon film. » CHAHRAZED

Mercredi 15 avril 2020

thumbnail_image1

« La journée a été agréable. Comme tous les matins, on a fait les cours; je suis contente car nous nous sommes bien organisés comparé au début. Cet après-midi, je suis allée faire quelques courses, j’aime bien ce petit moment d’évasion où je peux voir autre chose que les pièces de chez moi, même si lorsque je rentre je me fait pleins de films. Parfois je me demande si je ne suis pas hypocandriaque (rire). Ceci dit, cette maladie a rendu beaucoup de personnes hypocandriaques. Quand je suis rentrée, Selma est allée faire une petite balade pas loin de la maison, elle dit que ça lui fait du bien. Sinon, pour le 11 mai, plusieurs mamans ne veulent pas remettre leurs enfants à l’école, je pense que ce sera aussi mon cas. On verra comment ce mois avancera, vraiment je crains le pire avec tout ça mais peut être que je me trompe. » BAKHTA

thumbnail_image0

« Il est 8 heures, le soleil est là et je suis motivée, contrairement à ces derniers jours. J’appelle quelques amies pour prendre des nouvelles; le même sujet reviens sans cesse. Cet été, j’espère pouvoir voyager un peu, allez voir mon frère dans le Gard et d’autres projets. Rachida me propose de participer à la confection des masques pour la mairie; je dis oui tout de suite. Enfin une occupation qui va changer de la routine qui s’installe. Je prépare le tissu, les élastiques pour les couturières. Ça nous fait du bien de pouvoir passer l’après midi ensemble, se parler et rire sans avoir un téléphone à la main ou un écran entre nous. Il est plus de 18 heures quand je rentre. Pour ce soir, je me prépare une salade et je finirai ma journée devant la télévision. » NEIGE

93214997_271690210520057_2681926645052342272_n

« Ce matin, je dois sortir, j’ai des courses à faire et j’en ai pas mal ! J’ai du faire deux centres commerciaux, pour trouver de la farine, incroyable ! on se croirait en temps de guerre ! Je me suis lancée dans une collecte d’aliments pour des nécessiteux. La distribution se fera vendredi. En tout cas ça a bien fonctionné, je suis contente que les gens aient répondu à mon appel. Mon garage est devenu un garde manger ! Je fais en sorte de tout trier, conserves ensemble, pâtes et riz, sucreries, lait et œufs, et autres. Demain, j’ai d’autres personnes qui doivent me déposer des sacs. Au moins, je suis occupée et ça me permet de penser à autre chose. Comme d’habitude, je fais mon cours de danse pendant 1h30. Après le repas du soir, je me suis baladée avec ma fille, pour qu’elle puisse changer un peu d’environnement. Et par la suite nous sommes rentrées et nous nous sommes mises devant la tv ! » CHAHRAZED

Jeudi 16 avril 2020

93152908_827718004384180_3607323000182931456_n

« Je commence mon message par une petite pensée à ma mamounette, qui aurait eu un jour de plus aujourd’hui. Elle me manque vraiment et franchement, dans ces moments là, j’aurais aimé l’avoir près de moi. Ce matin, nous avons comme toujours continué les cours, depuis que nous sommes mieux organisés nous prenons moins de temps pour travailler. Aujourd’hui, étant un peu malade, Selma a fait tout le ménage, je me suis réveillée avec une migraine, mon œil me faisait très mal et depuis quelques jours une toux s’est installée et me fatigue. Par mesure de sécurité j’ai décidé d’appeler le 15, on m’a passé un médecin qui m’a très bien conseillé, elle m’a dit que si d’autres symptômes apparaissaient il fallait que je les rappelle. On verra les jours prochains, en espérant que ça ne s’aggrave pas. Dans l’après-midi, j’ai préféré rester sur le canapé et me reposer un peu en attendant de préparer le dîner. Je n’ai qu’une hâte c’est que tout cela se termine une bonne fois pour toute. » BAKHTA

93256828_222901229038646_3613315742281236480_n

« Mon réveil sonne, je me prépare pour emmener une amie faire ses courses. Il est 9 heures, on entre sans attendre au Leclerc, par contre en sortant une bonne file d’attente; on a bien fait d’y aller de bonne heure. Il y de plus en plus de personnes avec des masques. Je regarde mon téléphone ; plusieurs appels et messages de Bob. Depuis le confinement, on s’appelle tous les 2 jours. N’ayant aucune réponse, il s’est inquiété et a appellé mon fils. Benjamin ne pouvant me joindre, il a failli quitter son travail pour rassurer mon frère. Cet après-midi, je pars rejoindre Rachida pour faire les masques pour les Creusotins; une journée bien remplie. Ce soir, je risque de m’endormir devant la télévision. » NEIGE

93136615_332611324364820_9035426561494351872_n

« Une matinée où j’ai un peu de mal à me réveiller. Je me suis couchée tard hier soir, j’avais du mal à m’endormir. Ma fille n’a pas trop de devoirs aujourd’hui. Cet après-midi, j’ai fais des Pains de cake et des sablés. J’ai continué aussi à récupérer des colis de nourriture pour les nécessiteux. Du coup, je n’ai pas eu le temps de faire mon cours de danse. Une amie est passé me voir, mais sans accéder à la maison, juste pour nous faire un petit coucou. J’ai tellement été occupée, que j’en oubliais d’écrire mon texte. Il n’est pas si long mais il résume ma journée. » CHAHRAZED

Vendredi 17 avril 2020

93867887_584811738798589_6287784739264790528_n

« Ah enfin, j’ai reçu mon nouveau lave-linges; le mien m’avait lâché le 1er jour du confinement. Le livreur est arrivé à 14h30 devant la maison. Un monsieur très gentil, au même moment, ma soeur Ramona est arrivée pour nous déposer de la coriandre. Une fois le livreur parti, j’ai nettoyé la coriandre et l’ai mise au congélateur; elle va donner un bon goût dans ma chorba ou ma harira du Ramadan. Nous rentrerons dans ce mois béni dans une semaine. Sinon, ce matin en ouvrant la porte, nous avons trouvé un gros oeuf Kinder; Nadia l’avait déposé pour Mohamed-Youcef, il était tout content et l’a partagé avec sa soeur. Aujourd’hui a été une journée pleine de surprises. Ça m’a fait du bien moralement. D’ailleurs ma toux commence à diminuer, je me demande si je ne suis pas allergique à mon chat. Non, je rigole, je l’aime mon petit Potter et je suis contente qu’il soit parmi nous depuis bientôt un an. » BAKHTA

93373261_527905384820271_2619877707793563648_n

« Depuis le 17 mars, je m’exprime sur mon confinement, à travers mes mots et mes photos. Au début, c’était pour 2 semaines et ça fait 1 mois, ça finira peut-être le 11 mai mais rien n’est sur. Depuis quelques après-midi, j’aide à la fabrication des masques; une façon de m’occuper en me rendant utile et sortir de la maison. J’ai pu me servir d’une machine à coudre; ça faisait longtemps. Quelques appels et messages pour avoir des nouvelles, des uns et des autres. Le 15 mai, je devais passer la journée avec mon frère . En accord avec l’équipe de l’Ehpad,  tout a été annulé; pour Raoul et moi, c’était une occasion d’être ensemble en dehors du centre. Un plateau devant la télévision pour finir la soirée. » NEIGE

93544799_154136939356646_37172946241847296_n

« Aujourd’hui c’est vendredi, la veille des vacances de Pâques pour les enfants. Sauf que ça fait un mois qu’ils sont à la maison et je me dis que nous en tant que parent, c’est pas des vacances. Un petit déjeuner rapide, car j’ai du boulot. Des colis alimentaires à récupérer ce matin, et j’ai deux ou trois courses à faire. Ma sœur a fait des pains pour les étudiants confinés. En attendant, j’ai préparé des colis de viande. À 16h, j’ai rejoins l’équipe sur le front, pour faire la distribution des colis. Mise en place des tables, garnies par catégorie d’aliments. Ils nous attendaient avec leur sac pour pouvoir se réapprovisionner. Un moment chaleureux, j’ai vu des regards pétillants et à la fois triste. Cette journée c’est finie par des échanges, nous avons pu parler et rire aux éclats avec ces jeunes. Quoi de plus beau que de voir des visages sourires? Je me souviendrais de cette journée, qui de plus, est la date d’anniversaire du décès de mon père. J’ai l’impression que la pluie va venir nous faire un petit coucou, le ciel est nuageux. Après un bon petit repas, je vais aller marcher avec ma fille pour lui permettre de s’aérer un peu ! » CHAHRAZED

Samedi 18 avril 2020

93121369_3566130266735652_2408958770194415616_n

« Petite journée ensoleillée, rien de spécial aujourd’hui. À part que nous avons fait du changement dans la cuisine. Tout n’est pas encore terminé mais on va y arriver. Je suis trop contente. Sinon je trouve que le confinement devient épuisant, les enfants ne supportent plus d’être enfermés, j’ai hâte que tout reprenne comme avant. Mais c’est pour notre bien, le problème est que les gens croient que tout est acquis et beaucoup sortent sans aucun soucis. Certains ont repris leurs activités, d’autres se promènent tranquille comme si de rien n’était, on ne s’en sortira jamais si tout le monde prend ça à la légère. » BAKHTA

93507543_169986100857812_4341475306415063040_n

« Je n’ai pas trop bien dormi, il est 9 heures, je me force pour me lever. En buvant mon café, je me demande si je vais au marché pour acheter quelques fromages de chèvres, pour moi une gourmandise. Je change vite d’avis, en pensant au monde qu’il y avait la semaine dernière. Avec peu de motivation et de la musique les tâches ménagères sont faites, et je colle les tiroirs de mon meuble de salle à manger qui en avaient bien besoin . À mon tour, je m’occupe de moi avec un masque hydratant pour le visage; ça fait du bien de m’occuper de moi. Je refais ma playlist sur mon téléphone, un peu de lecture, un café, de la danse avec Charazed. Un appel de mon fils Lionel, qui me dit que pour les gamins le confinement est de plus en plus difficile; c’est vrai qu’ils sont quatre. On se donne un rendez-vous pour un appel visio demain matin. Merci la technique, au moins on peut se voir, en attendant de pouvoir se serrer à nouveau dans les bras. Une balade dans le quartier avant de me poser devant la télévision. » NEIGE

93518046_2673706752905244_494330278840369152_n

« Aujourd’hui, je pensais voir la pluie, mais je découvre un jolie ciel bleu et un beau soleil. Je prend mon petit déjeuner sur mon balcon et j’entends ma fille qui se lève. Dans la matinée mon frère est passé. Devinez quoi ? Il me demande de lui couper les cheveux avec sa tondeuse. Et en ce moment les coiffeurs sont fermés. Il m’explique le fonctionnement de sa tondeuse et je lui dis « attention si je te rate ça sera de ta faute » ! On se met à rire. J’enclenche la tondeuse en position 3 sur l’arrière de la tête. Je met la position 6 sur le devant de la tête. Du coup j’y prend plaisir, et je fini par raser la nuque pour que la coupe soit propre. Après la danse, me voilà coiffeuse ! Rire ! Une fois fini, je reçois un message pour aller récupérer un colis alimentaire. Et du coup j’en profite pour visiter quelques jeunes du FJT. Je les préviens de mon arrivée. Je leur ramène des sacs avec de quoi se restaurer quelques jours. Nous restons à distance, au moins 4 mètre entre nous. Je suis heureuse de les avoir vu, surtout l’un d’eux, c’est comme si c’était mon fils. Comme d’habitude, je fais mon cours de danse en live et je me suis éclatée, j’en avais besoin. Ce soir un petit tour du quartier pour se dégourdir les jambes, enfin plutôt pour mademoiselle Naella. » CHAHRAZED

Dimanche  19 avril 2020

93702722_847055665795261_8889899712157581312_n

« Enfin ma cuisine est terminée, elle est méconnaissable. J’ai déplacé un meuble, ce qui fait que la cuisine a plus de place, on a de la facilité à bouger dedans. Depuis le temps que je voulais faire ce changement, ce confinement m’a permis de tout déplacer. Après avoir changé toutes les chambres et la cuisine, il ne me reste que la salle à manger à nettoyer à fond et tout sera prêt pour vendredi. Dans la semaine, je prévois d’aller faire quelques courses, nous l’accueillerons dans la joie. Il vient nous rendre visite une fois dans l’année, il est sacré pour nous. Durant ce mois où nous jeûnons nous devons faire beaucoup de prières. Certains pensent que c’est un calvaire pour nous, je ne cache pas que certains jours il est difficile de rester sans manger, ni boire, mais je vous assure qu’au moment de la rupture, c’est une joie et une bénédiction pour nous. Dans l’après-midi, j’ai regardé la télévision, le 1er ministre faisait un discours et j’avoue que je ne l’ai pas écouté entièrement, je ne comprends pas qu’ils s’entêtent à vouloir nous déconfiner le 11 mai, alors qu’eux-mêmes sont inquiets. J’ai comme l’impression qu’ils nous jettent dans la gueule du loup. J’ai oublié de dire que lorsque j’ai nettoyé ma cuisine, j’ai déplacé mon lave-vaisselle qui était en panne, je l’ai nettoyé et voulais le mettre dans mon garage pour l’emmener à la déchetterie après le confinement. À tout hasard, je me suis dis, je vais l’essayer peut-être qu’il refonctionne et heureusement que je l’ai remis en marche, il est reparti comme si de rien n’était, comme s’il n’avait jamais été en panne. Tellement heureuse, pire qu’une enfant de dix ans; j’ai vite appelé mon père pour lui raconter, il était trop content pour moi. C’est un poids en moins d’avoir un lave vaisselle, surtout lorsqu’on travaille, laver à la main commençait à m’énerver. Espérons que la semaine prochaine sera ensoleillée, le soleil fait toujours du bien au moral. » BAKHTA

93619414_562886067692645_7728759937953693696_n

« Le ciel est nuageux, alors j’opte pour de la musique pour égayer la journée. Je regarde mon calendrier, je compte combien de semaines il reste;  jusqu’au 11 mai; on verra bientôt le bout du tunnel. La question est comment ça va se passer et si on sortira si facilement de chez nous, sans se méfier de tout le monde, malgré le port d’un masque. Je commence un autre livre, qui est la suite de celui que je viens de finir. J’écris quelques mots pour un défi que mon petit-fils Théo m’a fait lors de ses seize ans. J’aime écrire et lire, c’est mon père qui m’a donné le goût de la lecture. Il me ramenait souvent des livres comme Alexandre Dumas, Agatha Christie et autres auteurs. Je passe le reste de l’après-midi devant la télévision et sur les réseaux sociaux. Je reste un bon moment au téléphone avec mes enfants et amies. » NEIGE

93665872_246214969861975_2276286032125100032_n

« En général, le dimanche, c’est grâce matinée, sauf qu’en ce moment j’ai l’impression que c’est dimanche tous les jours de la semaine. Je sais que je vais être larguée à la reprise du travail. De plus, à partir du 1er mai, toutes personnes qui étaient en arrêt de maladie pour garde d’enfants ou fragiles devront être en chômage partiel. Allez, c’est dimanche, aujourd’hui je me suis laissée emportée dans une série sur Netflix, ça faisait un moment que je ne l’avait pas fait ! Au moment où je vous écris, j’écoute la chanson de Grand Corps malade « effets secondaires », écoutez là ! Vous jugerez par vous même. En tout cas je l’aime bien cette chanson ! Je n’ai pas fait danse, c’est dimanche ! Donc je m’octroie encore une série Netflix pour cette soirée ! » CHAHRAZED

Lundi 20 avril 2020

93872775_352251602398309_436351235411410944_n

« Aujourd’hui, il ne s’est pas passé grand chose, un jour de confinement un peu comme les autres. Nous avons enfin terminé les tâches ménagères. Demain, je vais un peu me pencher sur les devoirs de Mohamed-Youcef car je sais qu’il a un livre à lire et comme je reçois les cours par courrier, j’ai pu voir vite fait qu’il y avait beaucoup de choses à faire. On se posera demain et on commencera petit à petit, moi qui pensait que durant les vacances nous aurions un peu de repos. Je trouve que tous ces cours sont exagérés. Pour ma part je n’ai vraiment pas le niveau pour expliquer un cours que je ne comprends pas, alors comment faire avancer mon fils si moi même je n’ai rien compris? Bref, on verra ce que ça donnera pour la suite, pour l’instant j’ai pu voir que ses compétences étaient satisfaisantes de la part de certains enseignants. Je me pencherais aussi sur les cours de Selma, pour elle je ne me fais pas trop de souci, elle arrive à suivre même à distance. Mais je veux qu’elle voit que je suis aussi présente pour elle. Après une journée bien remplie, je suis enfin posée sur mon canapé fétiche, je discute avec mes trois sœurs via WhatsApp, la télévision est allumée mais je ne regarde même pas l’émission que j’ai mis, la présence virtuelle de mes soeurs est plus importante. Et les savoir en bonne santé et bien moralement me fait du bien. On aime partager nos journée avec des photos, ou alors on se confie, se conseille. J’ai vraiment hâte de les revoir et retrouver nos fous rires. » BAKHTA

93956758_1929126180554653_7850554838122233856_n

« J’ouvre mes volets, un voisin et le concierge discutent devant mes fenêtres; je m’éclipse vite le matin en me levant, je ne suis pas au top. Ce matin, j’ai une crise d’éternuement dû à une allergie. Je décide d’appeler Rachida et lui dit que je ne peux pas l’aider cet après-midi pour les masques. Je préfère rester à la maison; avec ce virus, si je sors je risque de faire peur aux autres personnes, je les comprends moi aussi ça m’inquiéterait de voir une personne éternuer souvent. J’installe tout pour repasser, mais mon fer ne chauffe plus du tout; un achat à prévoir. Un message groupé de Roland qui nous fait part de son avancement dans la fabrication des masques et une de Marine, pour nous informer du don de draps et d’élastiques du Cap Récup. Je prépare un peu de soupe pour ce soir que je manger là devant la télévision. » NEIGE

94178545_1136111253407992_5024541759800082432_n

« Amis confinés, bonsoir ou bonjour! J’espère que vous vous portez bien. Une journée qui a passé vite ! J’ai du aller faire quelques courses et poster du courrier. La ville du Creusot était déserte. Je me suis arrêtée devant L’arc, j’ai eu un petit pincement au coeur. A cette époque de l’année nous préparons la saison 2020 / 2021. Sauf que pour ma part et pour d’autres collègues, nous ne sommes pas dans le bain. Je suis restée bien 10 minutes devant le théâtre à me rappeler des bons souvenirs. Ça fait bizarre que toutes les activités culturelles, sportives ou autres ont cessés d’un coup, du jour au lendemain ! J’ai fini par reprendre la route en direction de mon domicile. J’ai quand même rencontrée quelques voitures sur la route. Après un bon café, j’ai donné mon cours de danse. À 20h, je suis allée marcher jusqu’à 21h, et juste en arrivant devant chez moi, contrôle de police. Ils ont même pas regardé l’attestation que j’avais en ma possession. À chaque sortie, j’ai fini par prendre l’habitude de remplir mon attestation. Et si je ne savais pas écrire ? Comment font les personnes qui ont des lacunes en français ? Ils sortent sans attestation et que répondent-ils à un policier ? Je ne sais pas écrire ! L’agent vas t’il le croire? Pas sûr ! » CHAHRAZED

Mardi 21 avril 2020

93930458_185812245728420_6778490838801448960_n

« Ce soir, je pèse le pour ou le contre, au retour à l’école. J’ai lu des articles concernant cette reprise. Certains sont pour, d’autres non. Je ne sais plus quoi penser. J’hésite, car je me dis que s’ils sont à l’école, je pourrais me reposer et ne pas donner de cours à la maison, et puis une petite voix me dit « et s’ils tombaient malades??? » Oui, s’ils tombaient malade dans quel état je serais, je culpabiliserai de les avoir jeté sans la gueule du loup. Est-ce que l’école est plus importante que notre santé? Non, je ne crois pas. Ce soir je suis plutôt contre, je décide qu’ils resteront près de moi. Connaissant Mohamed-Youcef, jamais il ne laissera un masque toute la journée et des gants, et Selma je n’ose même pas y penser, et qui verra son rouge à lèvre? non non, ils ne le laisseront pas. Déjà que cet hiver je me suis battue avec eux, juste pour leur faire porter des gants et un bonnet. Ils sont restés tout neufs posés sur la banquette arrière de la voiture, comme si la voiture en avait besoin pour se réchauffer. Déjà qu’ils sont fragiles et que la moindre connerie qui traine il la choppe. Soyons raisonnables, restons chez nous, ou plutôt eux restent chez moi. Je dis ça car mon patron m’a appelé ce matin, il m’a demandé si je voulais reprendre le travail ou rester en arrêt, je lui ai dis que je préférais reprendre, c’est trop galère d’être en arrêt; nous sommes fin avril et la sécurité sociale ne m’a toujours pas indemnisée. Et pôle emploi qui fait la sourde oreille à chaque appel, c’est limite si je ne me bats pas avec eux pour qu’au final ils me disent que je n’ai droit à rien. Je suis inquiète pour les mois à venir, en plus on m’a diminué mon temps de travail car à l’assurance où je travaille, ils ne sont pas tous présents donc moins de boulot. J’essaie de ne pas paniquer et ne rien montrer aux enfants, on va y arriver, inchaAllah (comme on dit chez nous). Cet après-midi j’ai appris à Mohamed-Youcef à faire des cocottes en papier, lui qui a des soucis de psychomotricité a bien géré la chose. Je suis vraiment fière de lui. Et pour terminer nous avons reçu un appel de Flo en visio, c’est toujours un plaisir de parler avec lui, je l’apprécie beaucoup. » BAKHTA

93936767_692673311483682_6009589275027308544_n

« J’ouvre mes volets, le soleil n’est pas au rendez-vous ce matin, je laisse tout de même ma fenêtre ouverte un bon moment. Je me sens mieux qu’hier; plus d’éternuement. J’ai tout chez moi en cas de crise, Je reste chez moi encore aujourd’hui par précaution. Le tri de mes CD et DVD, de la lecture, quelques appels de mes amies. On se promets un repas très vite après le déconfinement et on est toutes d’accord ; notre famille avant tout, moi j’ai déjà mon planning en tête. Je discute à ma fenêtre avec mes voisins et voisines et l’après-midi passe assez vite. Il est plus de vingt heures quand j’allume la télévision; je finirais la soirée devant comme d’habitude. » NEIGE

93942919_1398711790313188_3713854978150891520_n

« Je ne sais même plus quel jour on est, c’est hallucinant je perd la notion du temps. Ce matin, on a sonné à la porte, c’était l’expert qui venait constater les dégâts suite à l’incendie chez ma voisine. Il m’a demandé si j’avais vu d’où venait les flammes et si j’avais pris des photos. J’ai répondu à ses questions et je lui ai donné les photos que j’avais pris. Du coup, ma voisine était contente, elle m’a remercié. En faisant du tri après mon café du matin, j’ai trouvé la tototte de ma fille, que j’avais caché dans un sac à main quand elle avait 3 ans. Je lui montre et elle se met à rire. Elle me dit « tu l’avais caché depuis tout ce temps »! (rire) J’ai eu une surprise aujourd’hui, j’ai reçu un mail pour la déclaration des impôts. Et là je regarde le montant déclaré, non mais oh, le double de salaire annuel ! J’ai vite rectifié, déjà que je suis confinée, en arrêt de travail, et privée de liberté ! Un message électronique me dit, vous allez être contactée par un agent pour le changement que vous avez effectué sur vos salaires, et merci de vous munir du justificatif. Ah ben sans problème, je vous attend, même confinée, je ne vais quand même pas me faire avoir par l’état ! Ah je vous jure, ça m’a mise en colère ! Heureusement que la danse m’a permis de m’évader. Après le dîner, j’écoute un peu de musique dans ma chambre et je regarde un peu ce qui se passe sur les réseaux sociaux. » CHAHRAZED

Mercredi 22 avril 2020

94141351_2927396620671675_4696647901835689984_n

« Voilà déjà 36 jours que nous sommes confinés, je trouve que le mois d’avril est passé vite comparé au mois de mars. Cet après-midi, je suis allée faire quelques courses, mes enfants voulaient faire une raclette, bon ce n’est pas la saison, tout est détraqué en ce moment alors pourquoi ne pas détraquer les repas? En rentrant des courses, j’ai trouvé la DS de Mohamed-Youcef posée sur la table, je me suis prêtée au jeu et j’ai joué à Mario; c’était très marrant, j’aime bien ce jeu. Allez ! profitons du beau temps pour manger dehors ce soir, dans la cour bien sûr, ça va être génial. » BAKHTA

94100738_220959679210088_6050545013715107840_n

« Le soleil est de retour, je prends le temps de me préparer pour partir au laboratoire faire mes analyses et je suis étonnée  car il est plus de neuf heures et je vois plusieurs personnes attendre dehors. Ils ne font ne rentrer que deux personnes à la fois. Je bois mon café, je fais ma déclaration d’impôt en ligne. Cet après-midi, avec Rachida on fait des masques dans une bonne ambiance. Depuis le début du confinement, je passe beaucoup de temps au téléphone, j’essaie de n’oublier personne. Ce que je préfère, c’est les appels visio avec mes enfants et petits-enfants, pourtant quand on raccroche, j’ai deux sentiments qui se mêlent ; contente de leur avoir parler et vu et ce manque de pouvoir les serrer à nouveau dans mes bras. Ce qui compte le plus, c’est que bientôt je pourrais à nouveau profiter de tous ces bons moments. » NEIGE

94017398_256866072165154_685884682075635712_n

« Un petit déjeuner pris sur la terrasse ce matin, sans se presser, avec un beau ciel bleu. Je n’est rien fait de spécial ce matin, mise à part traîner dans le jardin. Après le repas du midi, je suis allée avec ma fille faire un tour pour qu’elle puisse changer d’air. Sa tata lui a confectionné un masque à sa taille, elle était trop contente comme si tata lui avait offert un cadeau. On a pris le temps de marcher dans le centre ville, c’était son choix de se promener en ville. Quand nous sommes rentrées, un couple m’a contacté pour me livrer un colis alimentaire. En fin d’après-midi, nous sommes ressorties pour aller jouer dans l’herbe avec ma voisine, juste en face de nos maisons. Lundi, Naella commence un stage de vacances avec quelques élèves de sa classe, en visioconférence avec une institutrice de l’éducation nationale. Et moi, j’ai une visioconférence vendredi avec tous mes collègues, hâte de les revoir ! » CHAHRAZED

Jeudi 23 avril 2020

94624605_523072628569571_5115084961799471104_n

« Aujourd’hui, je me sens un peu fatiguée. Je pense que le grand ménage et le changement de cette semaine m’a épuisée; sur le coup, je n’ai rien senti, mais depuis ce matin je n’ai qu’une envie c’est de m’allonger. Et puis cette toux qui ne part pas. Je vais attendre un peu et si ça ne passe pas je prendrais rendez-vous chez mon docteur. Ça y est, on y est, demain nous rentrons dans un mois de bénédiction. J’aime vraiment ce mois, je suis toute excitée d’y être. Cette année, ce mois sera différent des autres, nous ne pourrons pas veiller chez la famille, les amis, dû au confinement. Ça va me manquer de ne pas passer voir mon petit papa les soirs et rester chez lui. Après on se dit que c’est une épreuve et que tout cela s’arrêtera bien un jour. En attendant, nous allons passer ce mois dans la joie, Mohamed-Youcef n’a pas encore l’âge de le faire mais il souhaite essayer; j’ai accepté, je l’ai prévenu que si ça n’allait pas il pouvait arrêter à n’importe quelle heure. Je lui ai aussi expliqué que ça n’était pas une honte pour lui de ne pas le faire, il le fera quand il sera obligé, en attendant il va essayer et je garderais un oeil sur lui. Cet après-midi je suis allée faire quelques courses, quand je suis rentrée j’ai trouvé mes enfants de très bonne humeur; ils ont pris les sacs de commissions, ne m’ont rien laissé porter, Selma a rangé toutes les courses, Mohamed-Youcef m’a préparé un café. Une bonne humeur régnait dans notre demeure. » BAKHTA

94134674_590017685058215_375886260616560640_n

« Je me lève pas trop tard, pourtant je n’ai pas très bien dormi. Aujourd’hui, on fait les masques dès le matin; il faut avancer la production, alors on mangera sur place. Il est 17 heures et on a bien avancé, et comme je suis bien occupée, je ne pense à rien. Je suis contente, j’ai reçu ma première broderie Diamant; je vais pouvoir commencer ce week-end. Quand je suis seule, je me pose des questions comment ça va se passer à partir du 11 mai. Je m’inquiète sur le retour à l’école de mes petits-enfants, et comment savoir sans être testée, si je suis porteuse ou pas du Covid 19. J’ai peur, mais pas pour moi, pour les autres personnes que je vais côtoyer. Le téléphone sonne et me sort de mes pensées, c’est Isabelle mon amie qui prend de mes nouvelles. Je vais marcher dans le quartier, et discuter avec d’anciennes voisines de ma belle-mère, qui a vécu plus de quarante ans à la Molette. Je me pose devant la télévision, comme tous les soirs. » NEIGE

Vendredi 24 avril 2020

94316071_224083488859332_8142088447851495424_n

« Aujourd’hui, j’ai décidé d’aller chez le médecin; la toux ne veut pas se calmer et cette nuit j’ai fait une crise de panique, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivée. Pourtant je pensais être bien, mais mon médecin me trouve très angoissée. Il préfère me mettre en arrêt 14 jours, il m’a dit de rester à la maison me reposer. Quand je suis rentrée, Selma préparait une tarte à la fraise, nous l’avons mangé ce soir, elle était très bonne. Dans l’après-midi, Marine m’a envoyé un message pour me souhaiter un bon ramadan ainsi qu’à toute ma famille, ça m’a fait plaisir; j’aime beaucoup cette dame, elle me manque, j’espère que je pourrais la revoir après cette crise sanitaire Ce soir, je me pose sur mon canapé, Mohamed-Youcef est près de moi et nous regardons les Simpson, Selma est dans sa chambre au téléphone avec ses amis, ce monde virtuel dans lequel vivent nos ados. » BAKHTA

94392754_234999621187238_3115013224282456064_n

« Le ciel est nuageux , je suis plus en forme qu’hier. Je fais mon ménage de fond, pour être tranquille ce week-end. Sur les sites d’infos, je vois que des masques vont être vendus chez les pharmaciens, les buralistes, etc. à partir du 4 mai. Au Creusot, comme dans beaucoup de communes, des couturières bénévoles font des masques qui seront distribués gratuitement. Encore une fois, quand ceux qui nous gouvernent sont des incapables, c’est la solidarité qui prend le relais. En rentrant, je fais quelques courses je n’aurais pas à ressortir avant la semaine prochaine. Quelques appels comme tous les jours avec mes enfants et amies. Ce soir, je n’ai pas envie de me balader, je me prépare un plateau télé. » NEIGE

94128214_232687241125824_5628737538295332864_n

« J’ai été absente hier, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour écrire mon texte. C’était le grand ménage, baie vitrée, nettoyage global de la maison et changement des rideaux. Par la suite, j’ai tondu le gazon et préparer la terrasse pour le barbecue de jeudi soir. Ce vendredi matin, j’étais courbaturée de mes efforts de la veille ! À 10h du matin, j’ai eu une visioconférence avec tous mes collègues. Nous avons pu échanger sur une éventuelle reprise après le 11 mai. Aujourd’hui, 1er jour de ramadan, mes sœurs ont préparé chacune la soupe « harira » pour les étudiants et les résident du FJT avec du bon pain. Je suis allée récupérer des dons de viande et je suis allée bénévolement aider pour les colis alimentaires. Ils étaient heureux de pouvoir commencer le ramadan avec tous ces dons. » CHAHRAZEZ

 

Samedi 25 avril 2020

94483993_237726890873629_1355894778478198784_n

« Ce matin, après avoir déjeuné et attendant l’heure de la prière, je décide d’envoyer un sms à Djamila, car c’est son anniversaire, et profiter pour lui souhaiter à elle et sa famille un bon mois de Ramadan. Djamila est mon amie d’enfance, elle a passé son enfance et sa jeunesse à Harfleur. Nous étions très proches, même si aujourd’hui elle est partie vivre à Toulouse, nous avons toujours notre complicité, on se voit moins, mais on garde contact et c’est très important. Aujourd’hui, je vais beaucoup mieux comparé à hier; j’ai pu faire une bonne grasse matinée, pourtant la veille à 23h j’étais déjà endormie, j’en avais vraiment besoin vu comme j’avais mal dormi la veille. Cet après-midi, je me suis installée sur mon lit et j’ai regardé un film en Replay. Mohamed-Youcef s’est mis à côté de moi, tout en surfant sur internet. Selma était dans sa chambre, pour ne pas changer bien sûr, cette fois elle dessinait, d’ailleurs elle m’a montré son dessin que je trouve joli. Il me tarde d’être ce soir pour veiller avec mes enfants en espérant ne pas m’endormir tôt. » BAKHTA

94314741_682479639177869_7687304509885775872_n

« C’est l’orage qui m’a réveillé ce matin, je reste au lit jusqu’à 9 heures, je n’ai rien à faire à part une machine. Quelques nouvelles du groupe Cap Récup et de mon frère Bob. Cet après-midi, j’ai fini mon livre, je vais sur les réseaux sociaux, en évitant tout se qui se dit sur le déconfinnement -on verra bien comment ça va se passer- Je commence ma première Broderie Diamant, je demande des conseils à une amie Bernadette qui en fait depuis plus d’un an, c’est un loisir qui me plaît bien et qui détend ; je n’ai pas vu le temps passer. Ce soir, je me balade une demi-heure dans le quartier pour prendre un peu l’air, ça devient une habitude qui fait du bien. La télévision me tiendra compagnie pour le reste de la soirée. » NEIGE

95129901_843395616173582_64657824948420608_n

« Aujourd’hui, j’ai eu du pain sur la planche. Je me suis levée un peu tard et j’ai cuisiné toute l’après-midi. J’ai fait des briques, viande hachée et des briques pommes de terre / thon. J’en ai fait 70 pour les offrir à des jeunes étudiants. J’ai pris plaisir à cuisiner. Ma sœur a fait un tajine aux pruneaux qui était délicieux. J’ai livré le tout en fin de journée, avec en supplément, du pain, des olives et des fruits. Après la rupture du jeûne, j’ai discuté avec ma voisine toute la soirée autour d’un verre de thé et d’un délicieux gâteaux qu’elle a fait. C’était une journée très copieuse en plats et dessert; le dîner presque parfait ! (rire). J’ai complètement zappé que j’étais confinée. Je pense faire de même pour les prochains jours. Le fait de cuisiner pour d’autres personnes m’a vidé l’esprit. » CHAHRAZED

Dimanche 26 avril 2020

94640216_924348054679234_7604554629124194304_n

« En dehors d’un mal d’estomac tout va bien. Je n’ai pas fait grand chose aujourd’hui. J’ai cuisiné, mais voyant qu’il me fallait de la pâte feuilletée je suis allée vite fait au Géant. J’ai trouvé que dans les rues il y avait beaucoup de monde qui se promenaient tranquillement, sans vraiment se soucier du confinement. À croire qu’on était sorti d’affaire. Mais ce qui m’a le plus choqué, c’est de voir une dame rentrer au géant avec un masque sur la bouche qui poussait une poussette où un enfant d’à peu près 9 mois dans laquelle il était assis, sans masque ni rien. Franchement, ça n’aurait pas été mieux qu’elle reste chez elle ou laisse son petit à l’abri? Surtout qu’au Géant, il y avait pas mal de clients, donc cet enfant n’était vraiment pas en sécurité dans ce magasin. Je ne comprends pas les gens qui croient que tout est acquis, qu’on peut sortir tranquillement, ou rendre visite à ses amis. J’ai entendu à la télévision un homme dire : « je vous le dis franchement, je vois toujours mes amis et on fait souvent la fête ! ». Mais comment cet homme, à visage découvert, peut dire ce genre d’absurdités ? A t-il conscience que ce confinement est pour notre bien et non pour nous punir? Mon médecin m’a dit qu’on ne s’en sortira que dans six mois et encore… En attendant, moi je vais jouer à Candy Crush pour oublier tout et arrêter de m’angoisser. » BAKHTA

95198208_2902334433183273_5668515085849460736_n

« Beaucoup de bruit cette nuit; je n’ai pas très bien dormi. Il est dix heures quand je me lève; en ouvrant mes volets, je vois qu’une voiture a brûlé dans la rue. Cet après-midi, je vais au parc où je ne croise personne, il y a juste le chant des oiseaux qui accompagne ma balade. Je commence un autre livre : « Félicité ». Un café et je continue un peu ma broderie en musique, je fais durer en attendant que mon autre commande arrive. Hier, je dis à mon frère que je ne suis pas certaine de pouvoir venir au mois de juin comme je l’avais prévu. Je sais pas si on sera sorti complètement de ce confinement et pourtant qu’est-ce j’aimerais voyager un peu ! Il est plus de 19 heures quand j’allume la télévision; pour ce soir j’hésite entre deux DVD, « Palais-Royal » ou « Le jour d’après ». Ce sera peut-être les deux. » NEIGE

94703080_728689174597745_5018639486892900352_n

« Un dimanche à la fois ensoleillé et nuageux, le temps est assez agréable et heureusement. J’attend ce fameux discours pour savoir comment vont ils procéder pour la reprise des cours. Ma fille est en CM2 et elle serait sur la première tranche à reprendre. Je verrai bien si je la met ou pas ! Aujourd’hui, j’ai fait un Tiramisu géant, mais avec des petits bruns. Un petit pour nous et un à destination des étudiants. Comme c’est la période du Ramadan, je m’occupe à la cuisine et j’apprends à Naëlla à cuisiner ! Je me suis reposée un peu en regardant un film en fin de journée et nous sommes allées marcher après le repas du soir. Une soirée devant la tv pour finir ce dimanche 26 avril ! » CHAHRAZED

Lundi 27 avril 2020

94730572_1025656937828016_2455764559282044928_n

« Depuis ce matin je suis déboussolée, je ne sais même plus quel jour on est. Je pensais qu’on était samedi, mes enfants n’ont pas arrêté de me répéter qu’on était lundi. En ce moment toutes les journées se ressemblent. Après avoir fini mon ménage, je me suis posée devant la télévision en attendant de commencer le repas de ce soir. Un peu de repos me fait du bien. Ma belle soeur m’appelle, nous discutons un moment. Dès que je raccroche, je profite pour appeler mon père vite fait avant qu’il aille faire sa sieste; heureusement il n’était pas encore allé la faire. Je l’ai rappelé en fin d’après-midi, parce que je n’avais pas parlé à ma belle mère (l’épouse de mon papa). Ce soir mes enfants n’ont presque rien mangé, tout est resté sur la table; demain, c’est décidé je ne cuisine pas, nous mangerons ce qu’il reste. Après avoir débarrassé et fait partir mon lave-vaisselles, je m’installe sur mon canapé pour regarder mes séries préférées sur canal Algérie. Je me suis préparée un bol de salade de fruits que je vais déguster tout en regardant la télévision et discuter avec mes soeurs. » BAKHTA

94884255_798715710652128_1223275955133349888_n

« Un café et je fais mon petit tour au parc. En rentrant, je prends mon pain. Je discute avec mes voisines en prenant toutes les précautions; je m’étonne de n’avoir rien entendu quand la voiture a brûlé. Après manger je m’endors sur mon canapé. Un peu de lecture et ma broderie. Un appel visio de mon fils Lionel; je vois qu’il est inquiet. Ma belle-fille a dû faire un test du COVID 19 ce matin parce qu’une personne âgée dont elle occupe est partie à l’hôpital porteuse du virus. Il reste positif et me dit de pas m’inquiéter; si c’est positif elle restera à la maison 15 jours. Léa me dit qu’elle veut retourner à l’école, je lui dis de ne pas faire de câlins, de bisous, à ses camarades de classe ; elle est très câline avec tout le monde. Ça va être difficile pour elle. Tom qui a quatre ans me dit qu’il est bien à la maison et me montre ses jouets. Les deux plus grands vont m’appeler dans les prochains jours. » NEIGE

94618692_1750244245132365_6515291695259582464_n

« Ce matin pas de petit déjeuner, c’est ramadan ! A 10h, Naella a un cours en visioconférence avec une institutrice. Elle a pu revoir cinq de ses camarades de classes. Au début ils étaient tous timides de se voir à travers un écran. La maîtresse était sympa, ma fille a apprécié le cours de 2 h. Pendant ce temps là, je faisais du rangement et je préparais mes ingrédients pour faire mes batbouts. Ce sont des petits fourrés, je les ai fait à la viande et au fromage. J’ai fait la pâte que j’ai laissé reposé et fais ma farce pendant que la pâte reposait. C’est du boulot et j’ai même fait des bricks, vu qu’il me restait de la farce. Après tout ça, j’ai livré mon plat et je suis allée faire quelques courses. Je n’ai pas redonné de cours de danse, avec le ramadan pas évident. Je me suis lancée à cuisiner pour les étudiants! Pas facile, la danse me manque ! Mais un point positif; je fais des heureux avec nos petits plats, car ma sœur est aussi de corvée ! » CHAHRAZED

Mardi 28 avril 2020

 

94797761_2700441966867672_1199974937213796352_n

« Il est neuf heures, j’ouvre ma fenêtre, les voisines discutent entre elles. Après les avoir salués, je les écoute sans vraiment prendre part à la conversation, par politesse je reste à la fenêtre. Je ne suis pas bien réveillée et fatiguée. Après deux cafés et en musique, je fais mon ménage. Après avoir fait les masques cet après-midi, on part faire quelques courses au Leclerc. J’ai l’impression que je suis taxi, mais le confinement oblige, Rachida monte derrière, on porte nos masques. Autant commencer, même si j’ai un peu de mal à respirer avec, je le porterai aussi chez moi pour m’y habituer. Tant que je ne fais pas de crise d’angoisse, comme l’autre fois chez mon médecin, ça ira. Je n’ai pas eu le temps d’écouter le Premier ministre. Je ne connais pas encore ce qui nous attends après le 11 mai. pour une fois je mets les infos en espérant avoir des réponses. » NEIGE

94779416_237630347486857_2192357230085406720_n

« Ce matin, Naella a son cours sur Zoom; ça lui plaît et ça lui permet de faire des révisions. C’est dommage qu’on ne puisse pas l’utiliser pour faire les cours en visioconférence. C’est un coût, car il faut s’abonner tous les mois. Il y a un temps de gratuité toutes les 35 minutes. Vous l’avez écoutez Edouard Philippe ? Personnellement ce n’était pas très clair et je me demande comment ils vont s’organiser. Le port du masque obligatoire pour certains et pas d’autres. Enfin bref, j’ai préféré me lancer dans ma cuisine à concocter des plats pour les nécessiteux. Aujourd’hui, c’était quiche au blanc de poulet bien relevé au safran et curcuma et tajine aux pruneaux avec oignons caramélisés. Je ne suis pourtant jamais en cuisine d’habitude, le confinement à la période du ramadan a fait que je prenne plaisir à cuisiner, même mes sœurs n’en reviennent pas ! (rire) En fin de journée, je me posais des questions; qu’allons nous faire cet été ? je ne suis jamais restée au Creusot les deux mois d’été ! Sans activité jeunesse ou piscine publique, ou autres parcs divers. Ma foi je verrais bien d’ici là ! Une petite soirée tv après le repas du soir et m’endormir dans les bras de Morphée. » CHAHRAZE

Mercredi 29 avril 2020

95204131_2562057007341308_8970758205286121472_n

« Aujourd’hui, je me suis réveillée en pleine forme, ma toux est toujours là. Mais en rentrant des courses, je me suis sentie très fatiguée, mais je n’ai pas pu me reposer; je devais commencer le repas du soir et j’ai fait un tiramisu aux fraises pour le dessert. Dans les grandes surfaces où je suis allée, beaucoup de personnes portaient un masque, je n’avais jamais vu autant de personnes avec un masque depuis la pandémie. J’ai hâte que la ville nous en distribue aussi, en tout cas ils ont assuré les bénévoles qui ont confectionné tous ces masques pour notre sécurité. Hier Mohamed-Youcef m’a dit qu’il voulait retourner à l’école, je lui ai dit qu’il sera obligé de mettre un masque, il a répondu: « ah non maman je ne supporterais pas ». Qu’il supporte ou pas, il restera à la maison. Sinon, j’ai enfin trouvé quelqu’un qui regarde mes séries sur canal Algérie, c’est mon chat Potter; tous les soirs il s’installe à côté de moi et regarde la télévision avec moi, on fait la paire tous les deux ! » BAKHTA

95065758_1566886310131440_1485770251592269824_n« Un matin avec pleins de questionnement sur cette mise en place de semi-liberté, enfin presque. Ils veulent mettre 15 enfants par classe, mais nous n’avons pas le droit d’être plus de 10 personnes. On n’ouvre pas les restaurants, mais on met les enfants à la cantine. Ils nous prennent vraiment pour des moutons. La 5 ème puissance mondiale n’est même pas capable de distribuer des masques et d’avoir une logistique pour mettre à bien le peuple français ! Ma foi, qui vivra, verra ! C’est plutôt eux le virus ! Ils nous contaminent avec leur discours à 3 francs, six sous ! Bon, allez, heureusement que je m’occupe l’esprit à aider des nécessiteux et que ma fille peut profiter de ce stage réussite, mis en place par l’Éducation nationale. J’ai passé mon temps dans la cuisine, entre le salé et le sucré. J’ai aussi reçu des colis alimentaires et deux personnes m’ont contacté pour cuisiner. C’est cool, au moins la solidarité est présente. J’ai vu circuler un post Facebook pour aider des gens dans le besoin. Ça fait plaisir !!! Après le repas je me suis reposée en regardant la tv et j’ai pu apprécié ce moment de détente. » CHAHRAZED

Jeudi 30 avril 2020

95020863_270187427706980_3515232634999406592_n

« Ce matin, j’avais rendez-vous à la banque; arrivée là bas, il y avait un agent de sécurité qui nous laissait rentrer que par deux. Quand je suis arrivée, j’ai vu le rideau baissé, mais ma banquière était derrière, on devait parler avec ce rideau entre nous, ça été compliqué car nous devions presque crier pour se faire entendre et moi avec mon jilbeb double épaisseur, c’est à peine si j’entends quelqu’un qui parle à côté de moi. Heureusement que c’était juste pour mettre ma carte à jour, car elle avait un défaut. Si c’était un autre souci personnel, je ne pense pas que je serais restée car il n’y avait aucune confidentialité. Une fois rentrée à la maison, j’ai attaqué le ménage. Ces derniers temps, je l’avais un peu laissé de côté. Mohamed-Youcef m’a aidé, Selma dormait et je l’ai laissé se reposer un peu comme elle dort tard en ce moment. Dans l’après-midi, je me suis posée sur mon canapé; il va me manquer quand je vais reprendre le travail, et puis j’ai zappé les chaînes de télévision, il n’y avait rien d’intéressant entre les téléfilms qu’on a vu mille fois et les infos sur le coronavirus ça été dur de trouver un bon programme. Du coup je me suis arrêtée sur la série « Hélène et les garçon » ; un peu de nostalgie ne fait pas de mal. » BAKHTA

95028035_732351670637695_6565880255318327296_n

« Je me suis levée tôt car j’ai rendez-vous chez mon médecin ; il est huit heures, les rues sont vides, en rentrant je bois mon premier café. Hier, je n’ai pas écrit, c’était à mon tour de faire une vidéo; pour moi un exercice difficile. Ma belle-fille a fait un test du covid-19, qui se révèle négatif ; un souci de moins, je me suis sentie soulagée, j’en ai eu les larmes aux yeux. Ce soir, en rentrant, je passe par ma banque, juste vers l’usine à Tapas ou l’équipe est prête et déguisée pour la soirée. On discute un petit moment, je leur demande la permission de les prendre en photo, je fais une photo avec eux ; il ne fallait pas manquer ça, deux super héros juste pour moi (rire). Pour ce soir, je me prépare un gratin de pâtes, il en restera certainement pour demain. Je finirais ma soirée comme tous les jours, devant la télévision. » NEIGE

 

Vendredi 1er mai 2020

 

Samedi 2 mai 2020

95270507_271601700539109_4348396921090473984_n

« Hier était le jour de mon anniversaire, j’ai reçu pleins plein de messages et je ne m’y attendais pas du tout. Et le soir, j’ai découvert sur le journal de notre confinement trois vidéos de Neige, Chahrazed et Hanicka qui m’avaient fait un message pour me souhaiter un bon anniversaire; j’en ai eu les larmes aux yeux c’était une belle surprise. Le soir Nadia m’a déposé un gâteau acheté dans une boulangerie, c’était un fraisier. Selma m’a dessiné sur mon canapé fétiche et Mohamed-Youcef m’a chanté deux belles chansons. Mon anniversaire est tombé en plein confinement mais j’ai été gâté; mes enfants ont pris l’initiative d’écrire à Creusot info pour me laisser un petit message très touchant. Ça été une journée merveilleuse. Aujourd’hui, une journaliste du JSL m’a appelé pour m’interviewer concernant mes écrits sur le journal du confinement; j’ai pris plaisir à répondre à toutes ses questions, j’ai hâte de lire l’article ! » BAKHTA

 

95245877_219965769458670_4928104007244709888_n

« Hier c’était l’anniversaire de Bakhta;  nous lui avons fait la surprise en vidéo, postée sur le site d’Hanicka. Elle était heureuse et c’est l’essentiel ! Aujourd’hui, j’ai décidé de ne pas mettre ma fille à l’école pour le mois de mai. Je verrais en fonction du dispositif mis en place dans les écoles. J’en ai longuement parlé avec une personne et en plus Naella n’aura pas son AVS. Naella a des soucis d’asthme et garder un masque toute une journée sera impossible pour elle. Et elle n’est pas rassurée avec tout ce qu’on a pu dire via les journaux sur le Covid-19. Elle m’a dit : « Maman, j’ai peur de retourner à l’école ». Donc voilà, c’est décidé et je verrai en fonction de ma reprise au travail comment je m’organiserais. Pour ne pas changer les bonnes habitudes, j’ai fait un tajine aux cuisses de poulet aujourd’hui. Par contre hier, c’est une autre personne qui avait cuisiné. Je l’ai attendu devant le bâtiment des étudiants, pour lui présenter les personnes à qui elle allait remettre ses plats.  Aujourd’hui, j’ai aussi une autre dame qui m’a prêté main forte. Cela fait du bien de voir des personnes solidaires. Toute la cuisine que je fais, ce sont des dons de personnes anonymes. Après un bon repas, je me pose devant la tv et je vous écris ce texte ! » CHAHRAZED

Dimanche 3 mai 2020

95571158_656441355213164_557128992834977792_n

« Aujourd’hui je suis épuisée moralement. Tous les jours se ressemblent et le fait de ne voir personne est encore plus angoissant. Ce matin Selma s’est réveillée avec un mal de ventre; la pauvre elle ne peut rien prendre comme elle jeûne, j’espère que ça va lui passer je n’aime pas voir mes enfants malades. Demain reprise des cours à la maison et j’appréhende déjà ! À vrai dire, durant ces vacances on a pas beaucoup bosser. La reprise va être dure mais on ne désespère pas; il ne reste que peu de mois pour arriver aux grandes vacances. J’ai vraiment hâte! J’espère que je pourrais bientôt reprendre le travail, je suis inquiète pour la suite. Mon docteur me dit que je suis une personne à risque, à cause de mes problèmes de tension, mais si je ne travaille pas je ne peux pas subvenir aux besoins de ma famille, et si je travaille je mets ma santé en péril; c’est un vrai cercle vicieux! » BAKHTA

95402161_231602791451372_4787631737414877184_n

« Il est 8 heures, je traîne au lit; pas envie de me lever et ça m’arrive souvent depuis le confinement. Me lever, pour quoi faire ? Mais j’entends un bruit inhabituel chez moi . Je sais à quoi je vais être occupée ce dimanche ; une étagère de mon placard d’entrée s’est cassée. Je m’en doutais quand j’ai emménagé qu’un jour ou l’autre ça allait arriver, et comme j’ai récupéré une étagère je réaménage mon placard. Sur les réseaux sociaux, je vois que notre département passe de zone rouge à zone orange en quelques jours. D’ici le 11 mai, on sera peut-être en zone verte. Une amie de ma belle-mère m’appelle, elle aussi vit seule, et comme elle habite à la Molette, je vais jusqu’en bas de son immeuble pour discuter, en respectant bien sur les consignes de distance nécessaires. Je finis ma soirée devant la télévision, comme tous les soirs… » NEIGE

 

Lundi 4 mai 2020

95377434_858733254596268_5140922475734892544_n

« Ce matin, je pars de la maison pour aller faire les masques car on a encore pas mal de boulot. Je fais quelque chose d’utile et pour les autres; ça me plaît bien. Hier, j’ai vu que notre département était passé du rouge à l’orange; je ne sais plus ce qu’il faut croire. Plus tard dans la soirée, on était à nouveau au rouge. Je ne regarderais plus, après tout on verra bien, mais je pense que nous ne sortirons que  fin mai. Il est presque 18 heures quand je rentre, je suis fatiguée, et j’ai très mal au dos. L’amie que j’ai vue hier avaient besoin de courses. Après une petite pose et un Doliprane, je repars lui poser ses courses. J’ai enfin le temps de lire l’article paru sur le JSL sur le journal écrit par Bakhta, Charazed, Hanicka et moi et d’écrire ce petit texte. Quelques pâtes pour reprendre des forces et j’allume la télévision pour finir la soirée. » NEIGE

95598914_253994996006751_7708699382664658944_n

« C’est reparti pour les devoirs envoyés par la maîtresse. Ceci dit, vu l’état d’urgence sanitaire et que j’ai pris la décision de continuer l’école à la maison, je vais prendre mon mal en patience. Aujourd’hui, nous avons eu un article du JSL au sujet de notre journal ; la journaliste est très sympa. Je les remercie de nous avoir interviewé. Je pense que d’ici peu, je vais avoir un peu de télétravail pour me remettre dans le bain. Je m’organiserais entre mon boulot, la maîtresse et la cuisine. Mais ça s’organise et je ne vais faire que quelques heures. Aujourd’hui on a fait du pain, des batbouts et un tajine viande hachée et pour colorer le tout un tiramisu customisé. Une petite promenade du quartier pour se dégourdir les jambes avec Naella. Avec ce beau temps, ma fille a pu s’amuser dans le jardin, après les devoirs. Le temps commence à se faire long pour les enfants. Vous avez vu ma vidéo, j’ai donc pris la décision de ne pas la mettre à l’école. Enfin voilà, je verrai bien par la suite comment nous allons pouvoir nous organiser. Après la rupture du jeûne, je me suis posée devant la télévision. CHAHRAZED

Mardi 5 mai 2020

95543253_545618556356079_2941140677418811392_n

« Nous avons repris les cours depuis hier matin; j’avoue que ça ne m’avait pas manqué et que la reprise n’a pas été facile. On s’est vite remis dans le bain. Dimanche, mon arrêt de travail se termine, par mesure de précaution je vais retourner voir mon médecin pour savoir si je suis apte à reprendre. Je ne voudrais pas jouer avec ma santé, nous ne sommes toujours pas sortis d’affaire comme on peut le voir sur la carte, nous sommes toujours en rouge. Je ne pense pas que d’ici le 7 nous puissions passer au vert ou à l’orange. Ça n’est pas encore gagné. Il faudra beaucoup de patience pour réussir à s’en sortir. Moi qui voulait prendre quelques jours de repos pour les vacances d’été, histoire de rester avec mes enfants tout a changé; mes jours de repos ont été avancé, mais avec beaucoup de contraintes. Ça m’a permit de me reposer et profiter pleinement de ma progéniture. Les seuls inconvénients ont été les cours et tout ces soucis administratifs, pour le reste je n’ai pas à me plaindre, j’ai eu beaucoup d’avantages. Nous ne sommes pas maitre de notre destin. Par contre j’espère juste que ce cauchemar ne restera qu’un souvenir et une bonne leçon pour nous. » BAKHTA

 

95662988_694102544669768_1644686897697521664_n« Ce matin, j’ai pas très envi de me lever. Mais bon, pas le choix, en plus j’ai eu une visioconférence avec les collègues et ça m’a fait plaisir de les revoir. On a pu échanger sur notre reprise progressive, je serais en télétravail quelques heures et au chômage partiel pour le reste du temps. Sur l’application Klassroom de la classe de Naella, la plupart des parents refusent de mettre leurs enfants. Ouf ! Je ne suis pas la seule, ça me rassure. Je vais devoir m’organiser pour la semaine prochaine. Cet été, je ne vais pas partir en vacances. Je ne suis jamais restée au Creusot l’été. Des congés qui seront différents des précédents. J’aime le soleil et la mer et Naella aussi. Cela va nous manquer, mais bon vu la situation actuelle, nous allons rester ici. J’arrangerais le jardin pour lui mettre la piscine. Après le repas, nous sommes allées marcher un peu, et une soirée télévision pour finir cette journée. » CHAHRAZED

Mercredi 6 mai 2020

95941084_3507843932575634_1578318047972687872_n

« Il est 9 heures, j’ouvre les yeux. Mais quel jour sommes nous? Cette question qui me revient tous les matins. Peu importe, la routine commence dès le réveil. J’espère que lundi on pourra enfin sortir et voir d’autres horizons. Nous avons déjà jeûné 13 jours, comme le temps passe vite ! Nous en sommes presqu’à la moitié, j’aime beaucoup cette période, elle ne dure qu’un mois, mais elle est complètement différente, nous avons un autre rythme. Pour moi c’est la plus belle période de l’année même si cette année elle se passe dans le confinement. » BAKHTA

95885668_868222080339256_3691874241768062976_n

« Aujourd’hui, je reste à la maison, je suis fatiguée et j’ai mal au dos. Je sors pour quelques courses et de l’essence, il y a beaucoup de personnes avec des masques; c’est rassurant pour les semaines à venir. Hier, lors du premier essai pour la vidéo, je dis on a fini notre journée masques et c’est bientôt le week-end alors qu’on était que mardi. Hanicka me l’a fait remarquer de suite. C’est la faute du confinement, on perd la notion du temps, ou c’est la fatigue je ne sais pas. Avec Rachida on a bien ri, le deuxième essai était mieux . Après une balade au parc, ma fille Virginie m’appelle pour me demander si je peux leur faire des masques. Je lui réponds oui, puisque que ma belle fille m’a prêté sa machine à coudre. À la maison, j’ai du tissu que je coupe, j’ai du boulot pour chez Virginie et Lionel à Sennecey le Grand ; il en faut dix, si j’en fais un chacun. Je reste au téléphone un bon moment avec Liliane, on parle du retour à l’école de nos petits-enfants; les siens comme les miens ne reprendront pas l’école avant septembre. Finir comme tous les soirs devant la télévision. » NEIGE

Jeudi 7 mai 2020

95542073_266921097690700_2342525027808706560_n

« J’ouvre les volets, le soleil est de retour, la routine « café, ménage ». Je sors pour récupérer mon traitement du mois à la pharmacie et du pain. En sortant de la pharmacie, je me rends compte que j’ai oublié de remplir une attestation. Après avoir mangé, je commence à coudre les masques coupés hier, tout en écoutant ma musique; il est 15 heures je feraiS le reste de couture demain. Il fait beau, autant en profiter. Je pars pour une balade d’une heure au parc. Un appel Visio avec mon fils David et mon frère Bob, on parle de ce retour à une vie normale. À partir de lundi, plus d’attestations à remplir pour se déplacer dans un rayon de 100 kilomètres, en continuant les gestes barrières et en étant raisonnable pendant plusieurs semaines; on évitera peut-être un autre confinement. Nous sommes toujours en zone rouge et je Me pose des questions sur le comment ça va se passer pour nous. Un plateau pour grignoter devant la télévision, comme tous les soirs. » NEIGE

 

95733810_3201270669905941_5193310635680595968_n« La veille du 8 mai, un week-end de 3 jours pour ceux qui bossent. Je reprend dès la semaine prochaine en télétravail. Une belle journée aujourd’hui, avec un beau ciel bleu. Ça fait du bien quand il fait beau, ça donne du courage. Mon rosier a bien fleuri, et ma menthe idem, ça sent bon. Après les devoirs, j’ai cuisiné et fait un peu de rangement. Je suis allée faire la distribution des colis alimentaires avec l’équipe de la ville du CREUSOT et j’ai aussi ramené les plats cuisinés. Une journée qui est passée à toute vitesse. À partir du 11 c’est la quille ? Je n’ai même pas écouté le discours prononcé cet après midi, j’étais bien occupée. Je vais devoir vous laisser, c’est bientôt la rupture du jeûne. Après le repas, je vais prendre un bon thé à la menthe. Je vous dis à demain et à bientôt. » CHAHRAZED

Vendredi 8 mai 2020

96047610_1086704161699579_3402472310207152128_n

« Ce matin au réveil, je trouve un message privé sur Messenger. C’est Samuel qui m’envoie une photo de mon oncle paternel. Ça m’a fait quelque chose, car j’aimais beaucoup cet oncle. Il est décédé 6 mois avant ma maman. Quand j’ai envoyé la photo à mon papa, mon petit frère m’a dit qu’il avait les larmes aux yeux. Mon papa est le plus jeune de tous ses frères, ils sont trois et je les ai toujours vu protéger mon petit papa, ils étaient proches tous les trois mais mon oncle Houari (la photo que Samuel m’a envoyée) et mon papa étaient très proches. Lorsque j’ai vu la photo beaucoup de souvenir ont ressurgit. Jai repensé à toutes les fois où nous allions chez lui, ou lorsque lui et sa famille venaient à la maison. Toutes ces soirées en famille, les vacances lorsqu’on se retrouvait en Algérie. C’était une très belle époque, tout ça me manque vraiment. Dans la journée, je suis allée récupérer un bon d’achat de 50€ distribué par certains jeunes du Creusot pour les personnes dans le besoin en cette période de Ramadan; ça m’a fait chaud au coeur cette aide de la part de ces jeunes qui se soucient des nécessiteux. Depuis le confinement, les temps sont durs, on nous a promis des belles choses alors que tout est faux. On aime traité les jeunes de délinquants, alors qu’en attendant c’est eux qui sont là pour aider les gens dans le besoin. » BAKHTA

 

96101871_1835614649907127_8428827486803984384_n

« Aujourd’hui, j’ai traîné un peu au lit. C’est une copine qui m’a fait lever du lit pour me ramener un colis alimentaire. J’ai pu aussi bénéficier de bons d’achat de 50 euros, mis en place par un groupe de jeunes et notamment le producteur « Totem production et supermarket ». Les bons d’achat, j’en ai distribué à de jeunes migrants et j’ai fait des courses pour les étudiants. Pour ne pas changer, j’ai cuisiné mon tajin aux cuisses de poulet et la chorba. J’en ai profité pour appeler quelques personnes, pour qu’elles puissent aussi bénéficier des bons d’achat. En fin de journée, trois jeunes filles m’ont aussi apporté des colis; j’ai trouvé ces jeunes filles très sympathiques et mignonnes par leurs gestes solidaires. Autour de 20h, je suis allée livrer le repas chaud et une dame m’a aussi apporté un tajine kefta pour les nécessiteux. Une journée bien remplie et pleines de beaux gestes. » CHAHRAZED

Samedi 9 mai 2020

96243258_271004734018644_5853789778746540032_n

« 9 heures du matin, un rayon de soleil qui s’était infiltré à travers les volets me réveille ; j’ouvre un oeil, puis un deuxième. Je décide de me lever, Potter mon chat est devant ma chambre, il m’attend comme tous les matins pour que nous puissions descendre tous les deux. Il se dirige vers la fenêtre de la cuisine et me fait comprendre de l’ouvrir; je m’exécute, il sort prendre un petit bol d’air, il ne s’absente pas trop, c’est un peureux. Je décide de préparer un dessert pour ce soir, un tiramisu au Kinder Bueno. Dans ma lancée, je prépare une tarte aux fraises et commence les fricassés pour le repas de ce soir. Mohamed-Youcef est réveillé par ma voix, je chante de beau matin en préparant toutes ces gâteries pour ce soir. Il me rejoint et me dit que mes chants l’ont réveillé, je lui souris toute confuse. Il déjeune et monte dans sa chambre. Je suis de bonne humeur ce matin. Un peu plus tard ma belle-soeur nous dépose des courses, nous sommes gâtés. Durant ce mois de Ramadan, ma famille a été généreuse en m’aidant financièrement et en course, je ne peux que les remercier, leur dire combien je les aime et combien je suis fière de les avoir comme famille. Selma se réveille un peu plus tard, je lui montre tout ce que j’ai fait durant son absence, elle ouvre ses yeux et me dit: « maman tu nous as gâtée, vivement ce soir! ». J’aime faire plaisir à mes enfants, je les aime tellement. » BAKHTA

 

96293395_286751575674905_6964789473376731136_n

« Il est dix heures quand je me lève; café et rangement. Aujourd’hui, je me prépare du lapin à la moutarde avec des pommes de terre et des haricots verts. À partir de lundi, on pourra sortir sans attestation et sur un rayon de 100 kilomètres, mais on est en zone rouge et je suis un peu inquiète. Tous les magasins vont ouvrir, il risque d’y avoir du monde. Moi je ferais comme ces dernières semaines; je préfère attendre un peu que tout se calme et me balader au parc. J’ai dis à ma fille et mon fils qui vivent à Sennecey-le-Grand que je n’irais les voir que le week-end prochain, et bien sûr en gardant les gestes barrières pour continuer à nous protéger de ce virus. Dans l’après-midi, je commence ma deuxième broderie Diamants; une commande de mon fils Benjamin. Un plateau pour grignoter et j’allume ma télévision pour les infos. » NEIGE

Dimanche 10 mai 2020

97519941_278730293160652_7179257810603999232_n

« Il est neuf heures quand je me lève, après deux cafés, je me prépare une soupe pour ce soir. Un appel visio avec mes fils David et Benjamin je leur demande lequel des deux pourra faire ma vidange et vérifier les pneus avant que je passe la voiture au contrôle. David me dit qu’il le fera comme il ne travaille pas. Comme je vais pouvoir aller à Givry à partir de demain, je lui emmènerai ma voiture la semaine prochaine. Liliane et Olivia, deux amies, me demandent si je peux leur faire des masques; je leur dis oui dès que je pourrais acheter de l’élastique. On a hâte de se revoir ; je leur dis que je ne bise personne jusqu’en décembre, y compris pour se souhaiter la bonne année. Elles se moquent de moi et me disent que j’exagère. J’ai rempli ma dernière attestation pour ma balade quotidienne au parc. Un bol de soupe et la télévision pour finir cette dernière journée de confinement. » NEIGE

97618638_1010738462656776_5153959947746148352_n

« Aujourd’hui, c’était détente, je n’ai pas fait grand chose. Je me suis levée tard et j’ai pris le temps, sans me bousculer. Naella m’a demandé d’inviter ses deux copines qui sont voisines avec nous et qui sont confinées comme nous, sans avoir été malades. J’ai finalement accepté, car cela fait presque deux mois qu’elle est enfermée et pareil pour les copines. Je leur ai dit de mettre un masque, juste s’habituer car à partir de demain le port du masque est obligatoire. Elle m’a remercié plusieurs fois : «Merci maman, tu es là meilleure des mamans !». Elles se sont bien amusées ! Elles se sont même prises en photo. Pendant ce temps là, je suis allée juste déposer des courses aux étudiants, car hier deux dames turcs ont cuisinés et je peux vous dire qu’il yen avait pour deux jours ! Comme je n’avais pas de cuisine à faire, j’ai fait ma couleur, car mes racines blanches se voyaient bien ! Après la rupture du jeûne, je vais me poser devant la tv. En tout cas demain, la seule chose qui ne me manquera pas, c’est bien les attestations, car ça commençait à me rendre dingue de les remplir ! » CHAHRAZED

Lundi 11 mai 2020

97295716_683571982436719_1100898081873854464_n

« Ce matin, mon mal d’estomac est revenu, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, voyant que j’allais mieux je l’ai arrêté, je ne supporte pas prendre des médicaments. Cet après-midi, nous avons vu Nadia, on est allées faire un peu de course ensemble, en période de Ramadan nous faisons plus de courses. On avait mis un masque, qu’est-ce que c’est gênant, j’avais super chaud. En rentrant, nous avons récupéré Selma en ville, elle me sourit et me tend un cadeau en me disant : « Tiens maman, c’est ton cadeau de l’Aïd ». J’ouvre et je vois une tablette Samsung, celle que j’ai toujours rêvé d’avoir. La pauvre, elle avait économisé pour s’acheter un autre portable et elle a préféré dépenser pour moi; le cadeau de ma fille m’a beaucoup touché. Je suis fière de l’éducation que j’ai pu donner à mes enfants. Je n’ai pas précisé, durant la fête de l’Aïd nous nous offrons des cadeaux, il est important pour moi que mes enfants comprennent que nos fêtes sont l’Aïd el fitr, celui après Ramadan et l’Aïd el Adha, celui du mouton. Nous avons toujours procédé comme ça. Chacun fait comme il veut, je respecte les choix des autres tant qu’on respecte les miens. » BAKHTA

96376279_2289253708045013_5597091347380043776_n

« Premier jour de déconfinement, mais attention prudence ce n’est qu’une demi liberté, car le virus est toujours là ! C’est marrant de voir une queue devant le magasin Action; non c’est réel ! et oui ça change des magasins alimentaires. Une journée pluvieuse et je suis en bonne compagnie ce soir, au moment où je vous écrit. Elle s’appelle Nala, je vous ai parlé d’elle, c’est la chatte de ma voisine qui a perdu sa maison lors de l’incendie. Elle ne veut plus repartir vers elle, elle s’installe petit à petit à la maison. Ma fille est allergique au chat, mais vu le mauvais temps je l’ai autorisé à rentrer. J’ai commencé mon premier jour de télétravail, j’ai passé 3 h au téléphone. Ça m’a changé de mon quotidien, mais j’ai quand même cuisiné ! Bakhta a aussi fait deux plats et je la remercie. D’ailleurs Bakhta, ils ont aimé ta soupe (Harira) et les galettes de pomme de terre (Mahkouda). Une petite soirée au chaud à la maison à regarder une série sur Netflix. » CHAHRAZED

Mardi 12 mai 2020

96595454_693797481373125_1156254807250436096_n

« Ça y est, nous avons déjà fait le tiers du mois de ramadan. Il ne reste que 10 jours à jeûner, les dix dernières nuits les plus importantes de ce mois béni. Cette année, il a été difficile comme nous étions chacun de notre côté dû au coronavirus et le confinement. Et pour la fête ce sera pareil, nous qui avions pris l’habitude de passer la journée chez mon papa après la prière de l’Aïd, nous ne pourrons pas y aller. Après c’est pour la bonne cause, il ne faudrait pas contaminer mon père qui a un certain âge, personne n’est à l’abri. Aujourd’hui le soleil était au rdv, j’aime quand il fait beau, je trouve que ça donne le moral même lorsqu’il n’est pas là. Espérons que ces prochains jours seront paisibles et apaisants. » BAKHTA

96561869_245786989994466_2370404244642594816_n

« Le soleil est au rendez-vous quand j’ouvre mes volets. Aujourd’hui, je me lève tôt, après plusieurs jours de repos. Comme hier, je retourne faire des masques. En rentrant, je passe mettre un peu d’essence à Intermarché, en passant devant Action, je vois une file d’attente. Avec l’ouverture des magasins, pour certaines personnes, tout est comme avant. On est sorti de ce confinement, mais le virus est bien présent lui, et pour combien de temps on ne le sait pas. Ce matin, un examen médical prévu en Juillet, est avancé à lundi matin. Je ne suis pas inquiète, je sais que toutes les règles sanitaires sont en place. Quelques messages et appels à mes enfants et amies pour avoir des nouvelles et j’écris ces quelques lignes. La routine du soir s’installe; se préparer un plateau pour grignoter devant la télévision, si je trouve un programme qui me plaît. » NEIGE

Mercredi 13 mai 2020

96839719_551879369092996_1037239966398152704_n

« Aujourd’hui, le ciel est gris et il pleut. Comme tous les jours, ménage, rangement en musique pour ne rien changer, en attendant de commencer notre journée masques. Un appel vient chambouler ma journée ; c’est la secrétaire qui me demande si je peux venir passer l’examen prévu lundi en fin de matinée. Ce virus fait peur ! Certaines personnes annulent leurs rendez-vous médicaux, pourtant il va falloir apprendre à vivre avec ce risque. En début d’après-midi, je rejoins Rachida pour les masques, en rentrant je finis ceux qu’il me reste à faire à la maison. Un appel visio avec mon frère Bob, on parle et plaisante sur ce déconfinement. Il est en zone verte, mais à plus de cent kilomètres du Creusot. On se demande si on va pouvoir se voir cet été comme prévu. La télévision est allumée, pour finir cette journée. » NEIGE

96714023_2629681434025331_7332724117440823296_n

« Les journées passent très vite, nous sommes déjà le 13 mai et c’est bientôt la fête de Laïd. Pour fêter la fin du ramadan, nous nous faisons beaux et belles pour nous souhaiter « bonne fête de Laïd ». Je n’ai pas pu échapper aux emplettes pour ma dulcinée, afin qu’elle soit belle pour cette journée. J’ai l’impression que le Covid-19 a disparu quand je vois toutes ces voitures sur les parkings des zones commerciales. Et peu de personnes portent un masque. J’ai croisé une maman qui portait un masque et ses deux petits qui couraient dans les rayons n’en portaient pas ! Oh mon dieu, laissez vos enfants chez vous et protégez les, si vous les sortez! Nous allons bientôt commencer les gâteaux que nous distribuons lors de la fin du ramadan; c’est juste pour vous donner l’eau à la bouche ! (rire) Aujourd’hui, j’ai reçu les devoirs de Naella pour jeudi 14 mai et pour ma part, je commence petit à petit à me mettre dans le bain au télétravail. Nous devons mettre en place des interviews pour des enfants âgés de 7 à 11ans et leurs parents, concernant un spectacle intitulé la journée imaginaire qui sera créé à partir des interviews. Si je résume ces deux mois de confinement : j’ai créé un groupe de danse orientale, je me suis mise à collecter et cuisiner pour des nécessiteux et je fini par commencer à retravailler. Enfin je n’ai pas fait que ça, car il y’a aussi ma vie de famille et le reste. » CHAHRAZED

Jeudi 14 mai 2020

96846252_666510647528314_8124124309049311232_n

« Ça y est, c’est reparti pour la reprise au boulot. Je suis trop contente, j’ai attendu 18h avec impatience. Ça été dur de reprendre mais ça me plaît, ça m’avait manqué. Je travaille avec un collègue, jeune et très gentil; il m’a montré le boulot qu’il fallait faire comme je n’avais jamais travaillé à cet endroit. J’ai terminé à 20h30, je dois me dépêcher pour terminer le repas, avant le coucher du soleil. Heureusement que j’avais tout préparé avant de partir. Mohamed-Youcef a mis la table quand je n’étais pas là. Selma étant souffrante n’a pas pu l’aider, mais je sais, que si elle allait bien, elle l’aurait fait pour me faciliter la tâche. J’avais oublié à quel point il fallait s’organiser lorsqu’on travaille, mais ça me plaît bien. J’avais tellement hâte de me rendre utile ailleurs que chez moi. » BAKHTA

96937205_686901978710115_1499369638469828608_n

« Aujourd’hui, je me demandais si je n’avais pas fait un cauchemar et que tout était redevenu normal à mon réveil. Je vous dis ça, car j’ai l’impression que le Covid-19 n’existe pas, au vu du déconfinement. La reprise des devoirs et le télétravail m’ont vite remise dans la réalité ! (rire). Une amie est venue me rendre visite, elle m’a bien fait rire et elle m’a même accompagné pour la livraison des repas aux étudiants. Ma voisine a concocté un tajin tunisien pour les étudiants, et je leur ai fait un tajine au poulet et un tiramisu ! J’ai fais les devoir de ma fille le matin, j’ai travaillé entre midi et 15h et j’ai cuisiné par la suite. Et entre-temps, mon amie est venue. Une journée que je n’ai pas vu défilée. » CHAHRAZED

Vendredi 15 mai 2020

97061592_246184813132822_2805818429859168256_n

« Ce matin, avec mes enfants et Nadia nous sommes sortis, Selma avait un rdv médical. Au retour, Selma fatiguée a préféré rentrer se reposer. Pendant ce temps, tous les trois, nous sommes allés faire un peu de course, puis nous en avons profité pour aller faire un tour à Action comme il n’y avait pas grand monde. Pour la fête de l’Aïd, nous nous sommes tous achetés des cadeaux et n’avons pas voulu mettre à part à notre chat Potter; après tout, il fait partie de la famille. Dans le magasin, un arbre à chat, nous fait de l’œil;   il est magnifique ! Il y a gris et beige; le gris est trop beau, c’est notre préférence. Je prends le premier et manque de bol il est ouvert, du coup je prends le deuxième, pareil, il est ouvert; les gens abusent d’ouvrir et reposer comme si de rien n’était. Du coup j’envisage de prendre le beige, mais il me plait moins. Nadia en voit un gris bien caché dans le fond, à croire qu’il s’était caché pour nous; on décide de le prendre. Arrivée à la maison, Selma nous attend, et flashe sur le cadeau de Potter. Ce dernier, paniqué à l’idée de voir ce truc, prend du recul. À peine fini de le monter, je vois notre chat faire un bond sur l’arbre et commencer à se faire les griffes. Nous ne nous y attendions pas; éclats de rires dans la maison. Deuxième jour de travail, toujours la même ambiance, je m’entends bien avec mon collègue, le travail est épuisant mais j’aime ça. Pas l’épuisement, mais reprendre une vie professionnelle. J’avoue qu’en deux mois, la routine avait pris le dessus sur mon quotidien, j’étais telle une automate, debout à telle heure, cours, ménage etc… Même si la routine est encore là, je retravaille et rencontre d’autres personnes. Par contre, quelle galère de bosser avec un masque, il fait tellement chaud et j’étouffe. » BAKHTA

98551333_284700589367330_2881922664773976064_n

« Une matinée tranquille; je fais mon ménage, pour être tranquille ce week-end. Aujourd’hui, je devais aller chercher mon frère Raoul pour passer la journée avec lui. Je le fais de temps en temps, ça lui permet de sortir de l’Ehpad et garder ce lien fraternel si important. L’après-midi à faire des masques, on finit de bonne heure, quelques courses et en rentrant, je passe donner les masques que j’ai fais à Olivia et Liliane. Sur les réseaux sociaux, j’ai vu un tuto pour faire des petites boîtes avec des bouteilles; elles me serviront pour mes perles, de la récup pour éviter d’acheter, ça me convient bien. Depuis lundi, la vie a bien repris dans les rues du Creusot; plus de circulations, les magasins sont à nouveau ouverts. J’espère que chacun reste prudent et n’oublie pas que le virus est toujours présent. J’allume ma télévision pour finir ma journée. » NEIGE

Samedi 16 mai 2020

98203755_1128806820809201_7739025794554396672_n

« Il est dix heures quand je me lève, une matinée tranquille. Un appel de Maguy de Perpignan  j’avais prévu d’aller chez elle et aussi à Ales, chez mon frère Bob; j’attendrais l’année prochaine pour voyager, c’est plus raisonnable dans ce contexte. Il fait beau, je pars me balader au parc en privilégiant les endroits les plus calmes du parc. Après un café et un appel visio avec mes petits-enfants qui me demande si je viens bientôt, je leur explique qu’il vaut mieux attendre encore un peu car ce virus et toujours là. Je leur montre les masques que j’ai fait pour eux et que j’enverrai en début de semaine. Je finis ma nouvelle activité, une peinture diamant qui sera pour mon fils Benjamin. C’est le dernier texte de ce journal, commencé le 17 mars avec Bakhta et Chahrazed, proposé par Hanicka, que je remercie pour cette nouvelle expérience. J’allume la télévision pour finir ma journée. » NEIGE

97252995_255526302524132_2704192919450943488_n

« Le soleil est de retour, cela fait du bien au moral. Une amie est passée chez moi en fin de matinée, et nous sommes allées à Montceau-les-Mines, juste pour récupérer un colis. Il y avait du monde dans les rues et sur les routes. Pour ma part, je me protège, je met mon masque et j’ai toujours mon gel hydroalcoolique dans mon sac. De retour à la maison, je suis ressortie avec ma fille pour aller marche dans le parc. Il n’y avait pas trop de monde et nous n’avons croisé personne de nos connaissances. Nous avons commencé les gâteaux pour la fête de laïd. Ça sent la fin du ramadan, et normalement, bientôt la reprise début juin pour retourner au bureau. En début de soirée, j’ai papoté avec ma voisine, jusqu’à l’heure de la rupture du jeûne. Après le repas, petite soirée télévision pour finir la journée. » CHAHRAZED

Dimanche 17 mai 2020

 

Ces derniers témoignages avec Bakhta, Neige et Chahrazed pourraient annoncer la sortie de cette « traversée du désert », mais il n’en est rien ! Le déconfinement annoncé par le gouvernement répond à des impératifs économiques ; le virus est tenace, pas de solution immédiate pour y échapper, « nous devrons vivre avec ! »

Pour y parer, la consigne est donnée de reconduire les gestes barrière et porter un masque, dont la majorité aura été fabriqué par des citoyens couturiers bénévoles.

Chaque jour, ces trois femmes et amies m’ont envoyé le quotidien de leurs journées de confinement, accompagné d’une photo. Des journées ordinaires, où chacune s’est occupée avec des tâches ordinaires, comme la majorité d’entre nous ; cuisine, ménage, télévision, … Sauf qu’elles étaient enfermées chez elles. Des journées  cependant compliquées pour les mamans (Bakhta et Chahrazed) qui ont dû endosser le rôle pas facile d’institutrice ou de professeur. Chaque jour, les mêmes questionnements anxiogènes et sans réponse, sur la gestion de cette crise, sa durée, ses dangers, …

Avec le temps, une prise de conscience sur le fait que les conséquences de cette épidémie pouvaient affecter plus gravement certaines catégories de la population. Avec le temps, ce besoin de « faire quelque chose », de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de certains ; Chahrazed a commencé par dispenser des cours de danse orientale en live sur Facebook, elle a accompagné une de ses voisines dont la maison avait pris feu, elle a collecté des denrées alimentaires pour les distribuer aux étudiants, Neige a fabriqué des masques pour les habitants du Creusot, elle a transporté des personnes dans son véhicule pour leur permettre de faire des courses, … et chacune a pris soin de prendre régulièrement des nouvelles de sa famille et ses amis.

Il y aura donc eu deux phases dans ce confinement ;

  • la première avec le respect des consignes délivrées par ceux qui nous gouvernent, à savoir celles de rester chez soi, à l’abri,
  • et la deuxième, avec un engagement personnel pour améliorer le quotidien de personnes plus démunies, face à l’absence de réponses urgentes du gouvernement pour gérer ces situations de crise.

Confinement « ordinaire », pour femmes « d’exception », ou le quotidien ordinaire du peuple Français (car ils ont été nombreux sur le territoire) qui a su gérer la situation de façon exceptionnelle, là où l’Ètat a fait défaut.

Je remercie Bakhta, Neige et Chahrazed d’avoir partagé avec nous leur expérience. Au-delà du fait que ces témoignages auront eu le mérite de laisser une trace, ils nous auront démontré que les êtres humains ont cette capacité extraordinaire à participer « au changement », en s’impliquant (sans y être obligés) pour soutenir leurs congénères plus fragiles.

« Prenez soin de vous ! »

Hanicka

 

 

 

 

 

 

5 Comments

  1. J’aime la fin Bakhta quand tu écris Ce confinement nous montre les personnes avec qui nous sommes le plus proches, ceux qui se soucient de nous et ceux pour qui on se soucie….tout à fait d’accord c’est à ce moment là que tu reconnais tes vrais ami(e)s

    J'aime

  2. T as froid soeurette????😉

    Merci pour tt ces textes j ai pris plaisir à les lire.ça va manquer!!
    Merci hanicka pour ces beaux projets et ces idées!!! Bon decon a toutes👍🏻….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s