Just a dream

JUST A DREAM, le temps d’un défilé – de la préparation à la vente des robes – où chacune de ces femmes anonymes pourra être reine ou princesse d’une soirée.

Sacha Leemans est à la tête d’une petite entreprise de prêt-à-porter en Bourgogne, et c’est elle qui donnera à toutes ces femmes l’opportunité exceptionnelle d’être sous les projecteurs, le temps d’un défilé.


Dimanche 8 juillet 2018

« Juste un rêve ! »

Le choix de faire appel à un créateur, n’est pas celui d’acheter la même robe, déclinée dans toutes les tailles, dans une enseigne industrielle (quelle que soit sa renommée). Commander un vêtement à Sacha, c’est un véritable projet qui se construit entre elle et la cliente. C’est une relation privilégiée, la nécessité de dévoiler son histoire, de voir la robe portée, de faire les essayages, de peaufiner le modèle ensemble, … tout ce qui contribue à donner une âme à la robe, celle de la personne qui la portera ; une seconde peau, la sienne. Porter une robe « Sacha Leemans » c’est oublier la marque du vêtement et se dire en la regardant sur la cliente,  que celle-ci est unique, comme celle qui la porte.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250861

Les chaises sont empilées, soigneusement rangées et les portants déshabillés de leurs atours. Dans ce lieu désormais déserté, il ne reste presque rien, ou peut-être encore la trace d’un souvenir : Just a dream ! Celui de vivre en toute liberté dans ce corps parfois trop encombrant. Merci Sacha !

Dimanche 8 juillet 2018, après le défilé

Le temps du carnet de commandes

DEFILE SACHA LEEMANS-1250822

 

Fin du défilé, retour à la réalité ; Sacha doit vendre ses productions. Elle a installé des loges de fortune en fond de salle et pendant que chacun se restaure au buffet, elle accueille ses premières futures clientes. Désormais, pour certaines, porter du « Sacha Leemans » contribuera à donner plus de confiance en soi et n’est-ce pas là, l’essentiel ?

Dimanche 8 juillet 2018 entre 16h30 et 18H30

Le temps du défilé

Les chaises pour les 500 spectateurs sont installées, les robes ont été remises sur leurs cintres et classées pour chaque mannequin, l’absence de café ne dérange plus personne, les beaux-parents de Sacha sont placées à l’entrée pour accueillir les premiers visiteurs. Tout le monde est au taquet !

DEFILE SACHA LEEMANS-1250529

 

Sacha profite d’un instant d’accalmie pour se faire maquiller ; elle n’a pas pris de temps pour elle depuis une éternité, depuis le jour où elle s’est lancée dans cette aventure incroyable. Elle s’accroche nerveusement à sa boule d’épingles comme à un talisman ; je lui fais remarquer et nous en rions ensemble. Elle refait un point rapide sur les points-clés du défilé ; on l’écoute avec attention. On fait une retouche maquillage, avant d’enfiler sa première robe.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250473

 

Le public commence à arriver devant l’Embarcadère ; 17h les portes s’ouvrent et chacun s’empresse de trouver la meilleure place. La poupée d’un jeune mannequin a été oubliée là. Qu’importe, on a plus le temps de la récupérer, elle vivra l’évènement de la salle. A la demande des modèles, Karen, se glisse entre les pendrillons pour observer si les chaises se remplissent. En coulisses, tout le monde est prêt ; c’est l’heure de l’attente interminable où il faut gérer son trac.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250549

Quelqu’un lance l’idée d’une photo de groupe quelques minutes avant le top départ. Personne ne se fait prier ; une forme de dernier rituel avant l’entrée en scène, l’expression d’un collectif uni autour d’un même projet.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250558

Karen confirme que la salle est quasiment pleine ; montée de stress, on rit d’un rien, on ronge ses ongles pourtant vernis, on tripote sa robe dans tous les sens pour l’ajuster au mieux sur un corps tendu à souhait. Sacha connaît bien les rouages d’un défilé et intervient à nouveau pour rassurer et donner les dernières consignes.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250607

C’est le grand moment, celui de s’exposer sous le regard d’un public inconnu. Se rappeler qu’il faut sourire, se souvenir qu’on est là pour Sacha, se détendre, ne pas excuser sa présence !

DEFILE SACHA LEEMANS-1250613

 

Première entrée, le public affiche un sourire bienveillant et applaudit ; il est conquis ! Le rêve de Sacha est en train de s’accomplir, tout comme celui des reines d’un jour. Toutes espèrent que l’évènement fera aussi rêver les spectateurs. Tout s’enchaîne, chacune prend son temps et s’amuse. Le corps se libère dans les robes de Sacha, les esprits perdent peu à peu l’entrave des complexes ; la beauté n’a plus d’âge, plus de forme, plus de taille, … La beauté tient juste au bonheur d’être là, sous les projecteurs, avec le plaisir non dissimulé d’être une femme libre et belle !

DEFILE SACHA LEEMANS-1250673

 

En coulisses on partage ses émotions, on plaisante sur le baiser lancé par un homme à l’une d’elles, dans le public. Tout est soudain si léger et si joyeux.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250751

 

Il s’agit de ne pas relâcher la pression ; c’est le moment d’entrer en scène pour le grand final ! Sacha a cousu de jolies robes longues pour l’occasion. Tout se passe comme prévu ; on entre en scène avec assurance, le coeur accroché à la conviction que la fête est une réussite.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250844

Sacha aussi est heureuse et ça se voit ! On lui offre le traditionnel bouquet de fleurs pour célébrer la victoire, la sienne, celle de plusieurs mois de travail pour réussir à convaincre chacune de nous, que nous pouvons être belles, quels que soient nos différences et nos complexes.

Dimanche 8 juillet 2018 entre 15h et 16h30

Le temps de la répétition

C’est la phase où le stress monte d’un cran ; l’échéance du défilé approche et il s’agit de comprendre les codes organisationnels rapidement, pour ne pas se tromper le soir-même. Mais Sacha rassure avec son sourire, répète qu’on a le droit de se tromper, que rien n’est grave, que si elles ne sont pas à l’aise dans leurs chaussures, elles peuvent marcher pieds nus lors du défilé… « Amusez-vous, faites-vous plaisir ! Les spectatrices doivent se reconnaître en vous, alors soyez vous-même ! »…

DEFILE SACHA LEEMANS-1250225

 

14h30, tous le monde est à nouveau sur le pont. On découvre les coulisses ; le premier réflexe est de retrouver ses robes sur les portants et d’aller repérer son passage durant le défilé sur le panneau d’affichage. Sacha règle un dernier point avec un technicien et retourne en coulisses pour donner les consignes d’organisation à ses mannequins. Tout le monde l’écoute dans un silence religieux.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250233

15h, il est temps de répéter le défilé dans les conditions de celui-ci. Sacha ouvre la voie et déambule sur le podium pour montrer à quels endroits il faut faire un arrêt pour que le public puisse apprécier chaque vêtement. Elle indique que chacune peut jouer la carte de la complicité avec le public ; un clin d’œil, une jupe qui se soulève sur une cuisse, une robe qu’on fait tournoyer, … Elle veut de la joie et surtout pas des visages fermés comme sur les podiums parisiens. Prendre le temps, ne pas marcher trop vite, profitez de ce moment, prendre du plaisir … La consigne est donné d’aller se changer pour commencer la répétition. Toutes se précipitent dans les coulisses et se changent sans se dissimuler derrière les loges improvisées ; elles sont entre femmes, les hommes ne sont pas admis.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250290

 

15h, c’est parti pour la répétition. A la demande d’un modèle, Sacha fait un trou dans le pendrillon qui sépare le podium de la scène. Chacune y glisse un œil pour voir les autres mannequins et déterminer le moment où elles pourront entrer sur scène, car tout est synchronisé. Chacune s’entraide et observe les détails (fermeture éclair à remonter, bretelle de soutien-gorge à rajuster, étiquettes à remettre en place, …). On s’amuse, on rit de bon cœur à se retrouver là et maintenant, le temps n’existe plus que pour soi et c’est si bon !

DEFILE SACHA LEEMANS-1250341

 

Plusieurs passages sur le podium sont programmés pour chacune d’elles avec une tenue différente à chaque fois. Le premier essai est timide ; chacune se retourne pour chercher l’assentiment de Sacha sur sa façon de marcher. Le père de Sacha est là aussi pour guider et donner quelques conseils. Sur les passages suivants, on se libère soudain, on ose ; généreuses, elles ne se cachent plus derrière leurs complexes, leur peur de ne « pas bien faire ! », … Toutes ces femmes dites « ordinaires », deviennent alors éclatantes de beauté et illuminent la salle, encore vide, de toute leur présence ! Tout à coup, elles prennent toute leur place, celle qu’elles se refusent de prendre habituellement dans leur quotidien.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250433

DEFILE SACHA LEEMANS-1250453

Puis, vient le temps du final. Sacha a demandé à chacune d’elles un mot qui représenterait leur rêve ou ce qu’elle voudrait vivre ; voyager, espoir, paix, vivre l’aventure, devenir juriste, … sont autant de vœux que chacune aimerait voir exhausser. Le rêve de Sacha était « Faire un défilé ! » …  L’expression : « Il faut vivre ses rêves et non pas rêver sa vie ! » est tout à fait approprié dans le cas de Sacha.

 

Dimanche 8 juillet 2018 entre 9h et 15h

Le temps de la préparation

Phase de mise en place où rien ne doit être oublié, où tout doit s’approcher de l’idéal rêvé par Sacha pour le défilé. Coiffure, maquillage, salle, buffet, café à volonté, … rien ne sera laissé au hasard ! Toute une équipe (famille, amis, partenaires, …) suivent scrupuleusement ses consignes. Tous, s’activent avec une seule phrase à la bouche : « pour Sacha ! »

DEFILE SACHA LEEMANS-1240962
L’étape de la coiffure

 

Sacha a le don de rassembler autour de ses projets. Différents partenaires se sont associés à la mise en oeuvre du défilé, dont le salon de coiffure d’Emilie à Montceau-Les-Mines. Il régnait une ambiance particulière dans cet espace, pourtant si familier. Ces femmes se trouvaient belles, voire exceptionnellement belles dans le miroir. L’une d’entre elles évoque son mariage, l’autre se dit avec amusement, transformée en princesse, toutes évoquent le défilé de Sacha, pour lequel, elles se doivent d’être jolies. Pas moins de 21 femmes passeront entre les mains des deux coiffeuses et des trois maquilleuses pour répondre à cette obligation de circonstance.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250185
L’étape du maquillage

Un chapiteau à l’extérieur, derrière l’Embarcadère, attend les mannequins d’un jour pour l’étape du maquillage. Trois élèves de l’école d’esthétique se sont portées volontaires pour cette mission de mise en beauté.  Un maquillage léger et naturel est appliqué sur chaque visage avec concentration. Les futures professionnelles sont fières de contribuer au défilé. On se regarde dans les yeux de chacune, car le miroir apporté pour l’occasion s’est brisé en tombant sous une rafale de vent. Le sourire de chacune nous raconte une fois de plus que l’on est la plus belle, parmi les belles du jour…

DEFILE SACHA LEEMANS-1250078
La mise en place de la salle

 

Pendant ce temps, on s’active dans la grande salle installée pour accueillir 500 personnes. Réajustement des décors « fait maison », fabrication de bouquets évanescents, mise en place de la lumière, du son et du buffet. Le compagnon de Sacha, son frère, son père et des amis se chargent de cette tâche avec application. Tout doit être parfait !

DEFILE SACHA LEEMANS-1250184
Les boîtes à lumière pour figé l’image des reines d’un soir

 

Chaque élément apporté contribue à nous raconter une histoire de cette aventure commune ; le thermos à café pour lutter contre les nuits blanches qui ont précédé l’évènement, les fleurs, parce que sans fleurs ce ne serait pas une fête, les verres « Lution71 » pour promouvoir le travail écologique du partenaire et ami et les boîtes à lumière pour fixer définitivement l’image des princesses d’un soir.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250052
Sacha devant l’ordre de passage des mannequins 

 

Dans les coulisses Sacha s’applique à préparer le défilé. Accrochage d’affiches indiquant l’ordre de passage des mannequins et dernière retouches de la surprise préparée pour la fin du défilé. La concentration est optimale mais ne déstabilise pas pour autant la styliste. Cela fait des mois qu’elle se prépare et rien n’entachera sa détermination à faire de ce moment, un moment unique pour chacune de ses mannequins et des spectateurs.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250115
Choix des bijoux pour chaque robe

 

Et puis il y a Karen, son amie et la maman de Sacha qui fabrique des bijoux. Celles que l’on surnomme en général « les petites mains », celles discrètes qui oeuvrent dans l’ombre, sans bruit. Des personnes de confiance, qui accordent les robes aux bijoux, qui rient pour dissiper le stress qui s’insinue dans l’air, sourient pour rassurer, qui déshabillent et rhabillent, ajustent et guide.

DEFILE SACHA LEEMANS-1250193
La pause du repas partagé avant la répétition

Il est midi, tous se retrouveront sous l’arbre du jardin de l’Embarcadère pour prendre un repas partagé et reprendre son souffle avant la répétition générale.

 

Samedi 2 juin 2018

Le temps des essayages

 Ce 2 juin 2018, une séance d’essayage avant le défilé du 8 juillet était organisée à Gourdon (71). Son casting de mannequins ; des femmes « ordinaires », jeunes, moins jeunes, rondes, fines, entre-deux avec des petits ou des gros seins, des enfants, … des personnes qui doutent, qui s’assument, … Ce qui réunit chacune d’elles, c’est « le désir de plaire, de se plaire ! « .

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240118

Sacha Leemans, styliste

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240081

 

Certaines de ces femmes participent aux défilés de Sacha depuis ses débuts. Malgré leurs complexes, leur pudeur, leur timidité, elles viennent d’abord pour soutenir Sacha.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240222

 

Sacha crée des vêtements pour les femmes mais aussi pour les enfants. ici une mère de famille vient avec sa petite fille ; elles participeront toutes les deux au défilé.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240179

 

Les mannequins de Sacha, sont des femmes « ordinaires ». Ses choix se tournent vers tout les types féminin, y compris les personnes plus âgées. Il n’y a pas d’âge pour se plaire ou pour séduire.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240075

 

Ce jour-là, il n’y avait pas de robe pour cette jeune fille ; Sacha a pris ses mesures pour lui confectionner un vêtement. Une fois terminé, elle a patienté car sa maman était là pour l’essayage. Elle était très attentive aux robes que portaient sa mère.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240370

 

Ajustements, retouches, … Sacha veut que ses mannequins, et plus généralement ses clientes, se sentent bien dans ses vêtements. Elle n’hésite pas à recouper une robe en séance d’essayage ; c’est le vêtement qui doit s’adapter aux mannequins et non l’inverse.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240333

 

Le casting se compose de beaucoup de mères accompagnées de leur fille ; un moment de partage et de complicité, une histoire de femmes.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240263

 

Petite entreprise à l’échelle familiale, chacune peut exprimer son avis.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240353

 

Lors des essayages les mannequins cherchent le regard de Sacha ; il n’est plus temps de se juger, mais celui de lui faire entièrement confiance. L’expression « se remettre en les mains de … » prend ici tout son sens.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240324

 

Outre l’approche de Sacha sur le métier de créatrice de vêtement, c’est aussi sa douceur, son optimisme, sa bienveillance et sa joie de vivre qui font la différence.

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240304

 

Et puis, vient le moment où on se trouve belle devant le miroir, le moment où l’on questionne l’autre du regard, pour chercher son approbation…

ESSAYAGE SACHA LEEMANS-1240385

 

Le portrait plus intime de Sacha

 

5 Comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s