Marylou a 19 ans et elle est atteinte de Sclérodermie. La toute première fois, elle m’a appelé pour me dire : « je suis très malade, mais ce n’est pas une fatalité, je souhaiterais réaliser un reportage sur ma situation d’abord pour témoigner, ensuite pour ne plus perdre de temps avec mes complexes et acquérir plus de confiance en moi. »  Nous nous sommes donc rencontrées dans un bar du Creusot ; son optimisme et son sourire permanent m’ont surprise. J’ai accepté ce travail avec elle, parce que j’avais envie de découvrir la façon dont une jeune fille de  19 ans pouvait porter le fardeau d’une maladie aussi grave avec autant de courage et d’optimisme.

Lire la Suite