Noémie Vignard

Elle s’appelle Noémie Vignard, née Moreau, mariée à Hadrien Vignard, et elle est née le 24 février  1989. Elle habite au Creusot et exerce le métier d’assistante de service social.

La toute première fois que j’ai rencontré Noémie, c’est elle qui m’a contacté pour un projet photographique autour de la lutte contre le cancer du sein. Elle m’a reçu chez elle avec beaucoup de simplicité. La seconde, c’est pour son mariage ; son photographe l’avait planté au dernier moment et elle m’avait demandé si je pouvais le remplacer au pied levé, ce que j’ai fait avec plaisir, de 9h à 1h du matin. Toute une journée à la (les) suivre, de la préparation intime avec maquilleuse et coiffeuse, jusque tard dans la nuit, où le poids des émotions, la fatigue, le stress te tiennent toujours étrangement debout jusqu’au bout de la nuit. Je pense que c’est durant cette journée que j’ai vraiment découvert Noémie ; sa peur de perdre le contrôle sur le déroulement de cette journée si importante à ses yeux, son attention particulière pour son papa, déjà bien fragile à l’époque, sa façon de gérer ses invités, de se relâcher sur un mot d’humour avec ses amis très présents autour d’elle, ses gestes de tendresse pour son futur époux, …

Une personne solide, malgré ses angoisses, sur qui on peut compter, organisatrice dans l’âme, toujours souriante, …une véritable guerrière qui protège son clan.

J’aime beaucoup Noémie !

noemie-1070728

Je suis quelqu’un de gentil, altruiste, généreuse et attentionnée envers les autres. Je suis aussi une personne engagée et pour qui l’engagement est important. Je suis tolérante et j’essaie de ne pas porter de jugement. Je suis également quelqu’un de très angoissée et stressée qui n’a pas confiance en elle. J’ai besoin de reconnaissance et de valorisation et je ne prends pas assez de temps pour moi.

Les autres me voient comme quelqu’un au grand cœur et qui ne compte pas son temps. Je peux être speed et parfois, je suis un peu trop « grande gueule » et j’arrondis trop les angles.

noemie-1070737

Enfant, j’étais une petite fille sérieuse, à l’écoute de ses amis. Je travaillais bien à l’école et je faisais en sorte de m’entendre avec tout le monde. Je n’ai pas été élevé dans une famille unie. Je suis fille unique et mon enfance s’est passée entre mes parents, mais aussi ma grand-mère paternelle qui m’a élevé dès l’âge de 6 ans jusqu’à mes 16 ans. Elle a beaucoup compté pour moi et dans les valeurs que j’ai. Elle est décédée en 2011 et ce fut une grande perte.

Mon oncle (le frère de mon père) et ma tante (qui est également ma marraine) ont pris soin de moi et ont une place à part pour moi. Mes parents se sont séparés dans mon enfance et ont divorcé lorsque j’avais 15 ans.

J’ai découvert la notion de famille unie avec ma belle-famille. Hadrien, mon mari, est proche de ses parents, de son frère et sa sœur mais aussi de toute sa famille. Ils se voient régulièrement. Ce sont des personnes extraordinaires, débordantes d’amour et de compassion. J’ai été très bien accueillie ; ils sont devenus des repères pour moi au fil du temps et ils font partie de ma vie.

noemie-1070693

La relation avec mon père est particulière. Nous sommes complices et bienveillants l’un envers l’autre.  Nous nous sommes beaucoup rapprochés à mon entrée à l’université. Avec Hadrien, nous avons décidé de l’accueillir chez nous afin qu’il puisse être entouré des siens pendant sa maladie.

noemie-1070721

Hadrien, mon mari, c’est mon âme sœur. C’est un homme droit, généreux, sensible. Il est d’un calme olympien et essaie toujours de me faire relativiser. Je dis de lui que c’est mon roc. J’admire sa force et son courage. Il est quelqu’un de pudique qui dévoile peu ses sentiments.

Nous nous sommes rencontrés en 2006 et nous sommes en couple depuis 2008. Nous avons partagé de nombreux moments et épreuves. Nous sommes soudés et nous ont appris comment était l’autre dans chaque situation. Nous sommes un couple complémentaire. Par exemple je suis très angoissée, il est très calme et posé.

noemie-1070774

Nous nous soutenons mutuellement et nous nous encourageons. Nous ne souhaitons pas être un  obstacle dans les projets de l’autre. Nous communiquons beaucoup et sur tous les sujets. Il n’y a pas de tabou entre nous. Nous ne sommes pas un couple fusionnel. Nous avons besoin de notre espace personnel et nous le respectons. Par contre, nous n’aimons pas être trop longtemps loin l’un de l’autre.

noemie-1070739

Je suis engagée chez les scouts et guides de France depuis 2000. Tout d’abord en tant que jeune, puis en tant que cheftaine (animatrice) et enfin cadre.  Les Scouts ont une importance dans ma vie. J’ai appris des valeurs et ce qu’était la notion d’engagement. Pour moi c’est une véritable école de la vie. Hadrien m’a rejoint dans le mouvement en 2010 en tant que responsable communication et maintenant il est chargé de mission pour l’Italie. C’est un engagement que partageons tous les deux.

Hadrien s’est engagé à la Croix-Rouge. Je n’en fais pas partie. C’est son espace à lui. Il aime beaucoup ce que ça lui apporte en tant que bénévole.

En dehors des scouts, j’ai été membre du Conseil Jeunes de la Ville du Creusot. Celui-ci m’a permis de faire de très belles rencontres mais aussi de mettre en place des projets qui ont une importance pour moi (Journée des Associations, actions autour d’octobre rose, journée sur la sécurité routière, after work, Creusot express, mise en place du marché de nuit, …). Ce conseil est riche car il permet à des jeunes de proposer des idées que la Ville accompagne dans leurs mises en place.

Avec le Conseil Jeunes,  j’ai découvert le monde de la politique. J’ai rencontré des élus investis, à l’écoute, qui sont sur le terrain et qui font de leur mieux pour défendre les intérêts de leur ville et de ses habitants. J’ai eu envie de m’engager auprès d’eux pour défendre mes valeurs et mes idéaux. J’ai aussi découvert une autre façon de vivre son engagement et une nouvelle camaraderie.

noemie-1070727

Je suis quelqu’un qui n’hésite pas à donner son temps pour aider ou réaliser des projets. Je suis bénévole depuis des années dans différentes associations et je trouve ça très valorisant de pouvoir mettre mes compétences au service des autres. Les rencontres et l’envie de connaitre l’autre sont importantes pour moi. Je suis heureuse de donner de moi-même.

noemie-1070750

L’amitié a une place très importante dans ma vie. Je suis heureuse d’avoir des amis en or qui sont à mon écoute, qui me soutiennent et qui n’hésitent pas à me rentrer dedans quand il faut (sourire). Ils me permettent d’avoir un pied dans la réalité quand je suis trop dispersée. J’espère leur rendre un jour à mon tour. Je sais aussi qu’au fil du temps, des amitiés s’éloignent et même si nous pensons à eux et à la relation, chacun suit son chemin.

Je connais certains de mes amis depuis l’enfance (Marie Angèle), des scouts (Mathilde, Sabrina et plus tard son compagnon Jérémy, Eloïse, Claire, Alex, Gautier,) d’autres de l’école d’Assistantes Sociales (Audrey, Emmanuelle, Laura et leurs amoureux), du Conseil Jeunes (Paméla, Mickaël, Jérémy, Laetitia). J’ai cité mes amis proches mais d’autres s’ajoutent : Laure, Pauline, Marilyn, Emilie, Samuel, Sonia, Sébastien, Myriam, Sophie.

Sabrina et son compagnon Jérémy m’ont fait l’honneur d’être la marraine de leur deuxième enfant. Quelle belle preuve d’amitié, non ?

noemie-1070752

Je connais François depuis que j’ai six mois. Je le considère comme mon frère de cœur. Il a toujours été là dans tous les moments de ma vie. Nous sommes allés dans les mêmes écoles et nous avons vécu un an de colocation lorsque nous étions étudiants. J’ai vécu des moments magnifiques avec lui.

C’est quelqu’un qui est toujours là pour moi et à mon écoute. Il est sérieux et dévoué à son travail. Il est également franc et vit sa vie comme il l’entend. J’admire sa force et son investissement dans les choses essentielles. Nous nous voyons assez peu ces derniers temps mais notre amitié est solide et me laisse l’impression qu’elle passera tous les obstacles et que le temps n’aura pas de prise.

noemie-1070699

Il est difficile pour moi de parler de mon image. J’ai longtemps souffert d’obésité et il y a trois ans j’ai subi une chirurgie bariatrique et plus précisément une sleeve (ablation de deux tiers de l’estomac) afin de me réconcilier avec moi-même. De nos jours, et même si ce constat est triste, la première chose que nous percevons d’une personne est son physique. La plupart des gens ne s’arrêtent pas à notre image mais quand c’est le cas, cela peut faire mal et c’est souvent ce que nous retenons le plus. Cette opération fut bénéfique puisque j’ai perdu pas loin de 80 kg. Elle n’a pas changé ma personnalité mais elle m’a permis d’avoir plus confiance en moi, d’être un peu plus féminine.

Parfois, l’image que je vois et celle que les autres voient ne sont pas en adéquation et je fais un travail important sur moi-même. Cette opération n’est pas simple et j’ai eu la chance d’être soutenue par mes proches. Nous avons beaucoup échangé avec mon mari et il m’a soutenu dans ce combat. Sans lui et son regard, cela aurait été plus difficile de gérer ce changement.

Mais j’ai avant tout fait tout cette intervention pour moi-même. Et puis, psychologiquement, ce n’est pas simple de faire subir à son corps une opération dont physiquement il n’a pas besoin. En effet, mon estomac était en parfaite santé et je n’avais pas de carence. Par contre j’avais un profond mal être que j’ai très rarement exprimé.

noemie-1070697

J’aime bien faire la cuisine, mais surtout pour les autres. J’ai longtemps souffert de problèmes liés à l’alimentation et donc faire la cuisine était synonyme de souffrance. Avec le temps, j’ai appris à cuisiner pour les autres car j’aime beaucoup recevoir et être entourée par mes proches. Maintenant je cuisine par plaisir. J’adore partager des recettes et j’aime bien surprendre. Et nous aimons bien nous retrouver avec Hadrien pour cuisiner.

Je suis aussi engagée dans une association de Zumba, Cé M-a PASsion, de mon amie Marie Angèle. J’aime bien la dynamique qu’elle met dans ses cours et dans son association. Son objectif de développer les liens autour du sport ou de loisirs me parle totalement.

noemie-1070740

C’est Hadrien qui m’a offert TRUDI lors de mon premier stage d’assistante de service social. Depuis, il m’accompagne dans tous mes déplacements et toutes mes activités. Il représente la stabilité, les moments partagés et mon foyer.

noemie-1070746

J’ai une passion pour l’histoire depuis mon plus jeune âge. Je suis persuadée que pour comprendre le présent et anticiper l’avenir, il faut connaitre le passé. Du passé, nous pouvons évaluer les erreurs afin de ne plus les reproduire. J’ai un intérêt aussi pour les monarchies. J’ai besoin de connaitre le monde qui m’entoure et l’actualité est un bon curseur.

noemie-1070760

Il est pour moi important de garder les moments passés en compagnie des gens que j’aime et dans ces cas-là je n’hésite pas à prendre des photos ou des selfies. Et sans doute les selfies me permettent de me réapproprier mon image. J’adore regarder les photos. Ces instants pris dans des contextes particuliers. Et souvent, regarder une photo m’évoque un souvenir, une histoire.

noemie-1070708Je rêve de fonder une famille unie et où je pourrais apporter la sécurité matérielle et affective à mes enfants. Je rêve aussi de faire le trajet du transsibérien. Et je rêve de vivre dans un monde plus juste et plus tolérant où la génération future pourrait vivre en toute liberté.

noemie-1070754

L’humour est pour moi un mécanisme de défense. Quand une situation me met mal à l’aise ou quand je suis un peu tendue ou sur la défensive, je vais utiliser l’humour.

Je suis dans l’autodérision et n’hésite pas à me déguiser dans mes activités scoutes ou dans des anniversaires.

noemie-1070736

Je suis catholique et j’ai été élevé dans cette religion. Dans le contexte actuel, où il est difficile d’affirmer sa foi, je souhaite que la religion soit perçue comme positive. Pour ma part, elle m’apporte une certaine sérénité. Je ne vais pas à la messe tous les dimanches mais je prie régulièrement.

Je partage beaucoup de valeurs religieuses mais je ne suis pas dans le jugement. Je pense que chaque personne est libre de vivre sa vie comme il l’entend, avec ses convictions mais ce n’est pas pour ça que je vais la rejeter. Je pense qu’il faut accepter l’autre tel qu’il est et que la différence peut m’apprendre plein de choses.

noemie-1070783

Dans les moments où je suis seule à la maison, il y a toujours un fond sonore (musique ou télévision). J’aime bien me promener seule dans le parc avec de la musique. La nature est importante dans ma vie et j’en ai besoin. Pour les coups de blue’s, la musique est souvent un allié. Elle m’apaise et me renvoie à des choses positives.

noemie-1070766

Nous avons une répartition très équitable des tâches ménagères avec Hadrien. Nous faisons tous les deux la cuisine et le ménage. Par contre, je ne repasse pas mais je bricole. Hadrien part du principe qu’il vit dans la même maison que moi et il fait sa part de travail, comme moi je fais la mienne.

noemie-1070770

Mon métier d’assistante de service social est une vocation pour moi. J’ai voulu faire ce travail depuis le collège. J’ai toujours voulu aider les gens mais j’ai appris à le faire avec des méthodes et des dispositifs qui protègent les personnes mais qui me protègent aussi. En effet, chaque personne fait les choses à son rythme et la notion de temps est primordial; ce que je vais faire en un jour d’autres le feront en une heure et d’autres en une semaine.

Je fais tout pour ne pas dominer l’autre dans la relation, malgré la contrainte du système social. Nous sommes deux personnes amenées à échanger sur une ou plusieurs problématiques à un instant « T ». Ce n’est pas la peine de catégoriser les personnes. Avec le temps, j’ai aussi appris que je pouvais aider les autres de différentes manières.

noemie-1070707

Je perçois une lassitude des personnes et une certaine crainte de l’avenir. L’actualité, qu’elle soit nationale ou internationale ne nous envoient que des éléments négatifs. J’espère que collectivement, nous aurons la force de combattre le terrorisme, les extrêmes. J’espère aussi que les erreurs du passé ne seront pas oubliées et que nous pourrons surmonter les épreuves.

Je suis une idéaliste qui croit en un monde juste où chaque personne a sa place. Je vais terminer par cette citation de Baden Powell (fondateur du scoutisme) : « Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu’il ne l’était quand vous y êtes venus »

7 Comments

  1. Bonjour Noemie. Grâce à Hanicka et ses magnifique portrait je viens de faire votre connaissance. J’ai pu constater que nous avions plusieurs points communs (comme l’humour, le respect de l’autre….).
    Par contre, ne doutez pas de vous, vous êtes une supere Nana😉

    Aimé par 1 personne

  2. Encore un magnifique portrait hanicka , je connais parfaitement ma coupine j’ai eu l’impression en lisant tout ceci que j’étais avec elle dans mon salon comme à chaque fois que l’on se voit depuis un peu plus d’un an.bravo hanicka, bravo les vignard .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s