Nathalie Godard

Elle s’appelle Nathalie Godard, elle a quarante-six ans. Depuis son divorce, elle vit seule au Creusot avec ses fils : Quentin, vingt et un ans et Benjamin, seize ans. Cela fait vingt ans qu’elle exerce le métier de coiffeuse à domicile.

C’est elle qui m’a contacté pour me demander à participer à cette série de portraits. J’ai tout de suite été emballée, car ses motivations étaient en totale correspondance avec un des objectifs principaux de ma démarche. Son message :  » Je suis coiffeuse au Creusot, je travaille à domicile depuis vingt ans et pourtant les gens ne connaissent qu’une facette de ma personnalité, celle qui me séduit le moins d’ailleurs. Celle où j’apparais comme une femme sophistiquée, sûre de moi, quelquefois froide, alors qu’à l’intérieur, je suis une autre. » 

C’est donc un mercredi soir que nous nous sommes rencontrées chez elle. Un accueil très chaleureux, souriant, simple, bienveillant ; elle avait préparé de délicieux gâteaux pour mon arrivée. C’est dans cette ambiance conviviale et généreuse que j’ai pu faire sa connaissance. Si je devais résumer Nathalie je dirais que c’est une personne qui a du pep’s, beaucoup de pep’s : elle pétille comme des bulles de champagne. Mais ce serait réducteur de se limiter à cela, car Nathalie est une femme qui a beaucoup de  profondeur ; sous ses airs d’adolescente insouciante et joyeuse, elle a traversé des tempêtes qui l’ont rendue plus forte, plus riche humainement.

Une belle personne à découvrir différemment. Je l’ai rencontré pour vous, à vous maintenant de la découvrir sous un autre angle et peut-être, (qui sait ?) de faire un pas vers elle, avec un autre regard …

nathalie-godard-1060239

« J’aime la vie, j’aime les gens. Mes amis disent de moi que je suis une « bonne vivante », que je suis un clown, qu’ils peuvent tout me demander. J’ai du caractère, je suis franche et à l’écoute des autres. Mon principal défaut : je suis têtue et ne lâche rien! Ma devise : aller à l’essentiel. »

nathalie-godard-1060273

« La notion de famille est un peu compliquée pour moi. J’ai grandi dans une famille où l’on ne savait pas dire « je t’aime ». Il a fallu apprendre, mes enfants ont joué un rôle primordial dans mon apprentissage à aimer. Je n’ai qu’une sœur, n’ayant pas reçu les bases solides de la fraternité, nous avons une relation atypique, épisodique. Elle a 38 ans, est aussi maman de deux garçons et comme moi, elle se bat pour eux. Nous n’avons jamais eu une vraie relation de soeur, j’ai même parfois été plus une mère pour elle, pour combler le manque d’affection de nos parents. Grandir sans câlins, sans « je t’aime », laissent des traces. Aujourd’hui, nous sommes devenues des femmes, des mères mais notre histoire familiale et notre carence affective parasitent encore notre relation. C’est dommage, c’est sans doute un de mes plus grand regret. Seuls nos grands-parents nous ont donné un amour sans limite. »

nathalie-godard-1060277

« Mes fils, mes amours, mes « boulets » (c’est un terme affectueux). Quentin a le caractère de sa maman; c’est noir ou blanc, pas gris. Il a grandi en gérant au mieux notre divorce et c’est devenu une belle personne. Benjamin est facile à vivre, tout lui va, même si l’adolescence lui donne des ailes, il est attentif aux autres. Je me suis battue pour eux, ils sont ma raison d’être, ils sont sur la bonne voie et je suis fière de ce qu’ils sont devenus. J’ai tenu à leur apprendre le respect, l’amour de soi et des autres, la tolérance, la beauté de la différence et surtout avoir des rêves et tout faire pour les réaliser. »

nathalie-godard-1060280
Emeline avec mes deux enfants
nathalie-godard-1060243
Les photos d’Emeline et mes enfants, sur un des murs de ma chambre

« Emeline est « ma fille « . C’est aussi ma filleule. Cette gamine, née malade et son parcours m’a sauvé ! Quand un enfant naît malade, on se dit que la vie est vraiment dégueulasse. J’ai pris conscience à ce moment-là, que j ‘étais en train de laisser passer ma vie, que je n’étais plus actrice de celle-ci, mais que je me contentais de la regarder passer. J’ai alors changé de cap et je dois à cette petite fille, celle que je suis devenue. C’est mon rayon de soleil et je me battrais toujours pour elle. C’est la fille que je n’ai jamais eue ; elle est pétillante, drôle, mes fils l’adorent et ont une belle complicité avec elle. Ses parents m’ont fait un beau cadeau en me demandant d’être sa marraine, ma reconnaissance sera éternelle! »

nathalie-godard-1060290

« Ce doudou, c’est « ma fille » qui me l’a offert à Noël l’année dernière pour que je me sente moins seule après ma rupture. Mon histoire d’amour a fini par trop me changer pour que je puisse m’épanouir ; quand je ne suis plus bien, je m’en vais. Ce doudou symbolise le lien indestructible qui me lie à Emeline. »

nathalie-godard-1060275

« Mon grand-père ce héros! C’est la référence masculine de mon enfance; je lui dois tout ce que j’ai appris. C’était un homme bon, serviable, tolérant, drôle, aimant, bon vivant qui a su prendre soin de moi. Je l’accompagnais partout : à la pêche, la cueillette des champignons, je l’aidais à poser du papier peint chez ses amis, on chassait les papillons, on jardinait, on cuisinait, on riait de tout, on discutait de tout, on dansait. Il habitait en face de chez mes parents, j’allais chez lui en sortant de l’école pour faire mes devoirs et prendre mon goûter. J’ai encore dans la bouche, le goût du pain frais et des grattons. C’était un personnage mon pépé; il me manque beaucoup, mais il m’accompagne chaque jour et je suis sûre qu’il veille sur moi! »

nathalie-godard-1060254

« J’ai longtemps voyagé en club, pour la facilité, mais depuis quelques années, on m’a appris à voyager autrement, en allant au plus près des gens avec des voyages à la carte, en toute simplicité : tentes, douche au seau d’eau. Mon dernier voyage a été le tour du Burkina Faso en mobylette avec mon plus jeune fils; un pur moment de partage et d’émotions. »

nathalie-godard-1060249

« Ce que je suis vraiment est bien différent de l’image que je renvoie. Quand on ne me connaît pas on dit de moi que je suis : « la fille blonde, sûre d’elle, qu’on n’ose pas aborder ». Je suis plutôt une fausse blonde, qui se protège derrière une épaisse carapace, tant que je ne suis pas en confiance. Je suis coiffeuse et ce qu’on voit de moi c’est un peu ma vitrine. Ceux qui ne prennent pas la peine de m’aborder et de creuser un peu pour me connaître, passent à côté de la « vraie Nathalie ».

nathalie-godard-1060317

« Je suis une vraie femme, j’aime prendre soin de moi, me faire belle pour sortir. J’aime faire les boutiques, profiter d’un Spa, d’un massage. Les femmes commencent à s’imposer dans la société même si les inégalités sont présentes dans tous les domaines. Je pense qu’elles ont une vision différente du monde. Les femmes et les hommes ne sont peut-être pas faits pour vivre ensemble mais ils peuvent être complémentaires pour créer, développer et diriger ce monde. »

nathalie-godard-1060247

« Mes rêves sont essentiellement des rêves d’évasion. Il y a beaucoup d’endroits sur la planète où j’aimerais me promener. Voir les aurores boréales en Norvège, la baie d’Along au Vietnam, les grands espaces de Patagonie, le Corcovado au Brésil, … Je rêve aussi de publier mon livre un jour et j’y parviendrai. J‘ai rêvé qu’on pouvait s’aimer aussi! « 

« L’amitié c ‘est une valeur en laquelle je crois beaucoup. Quand on n’a pas de cocon familial où s’épanouir, on a besoin d’amis pour donner et recevoir! Certains, comme « papa ours » (mon ami en photo) a toujours un regard bienveillant et un avis pertinent. Guillaume est parisien , on se voit rarement mais un lien fort nous relie. Delphine est ma confidente, elle sait tout de moi, nous avons traversé pas mal d’épreuves, partagé des fous rires, refait le monde, danser souvent, pleuré aussi, mais nous sommes restées soudées. Je ne peux pas parler de tous mes amis, mais je veux qu’ils sachent que je les aime fort et que je serais toujours là pour eux. Merci à eux d’être entrés dans ma vie et de l’embellir! »

nathalie-godard-1060232

« Je cuisine tous les jours, pour mes fils, mes amis, ma grand- mère qui vieillit. J’adore ça, aussi bien le sucré que le salé, le chaud que le froid, je suis d’ailleurs très gourmande et je prends beaucoup de plaisir à aller dans les restaurants étoilés avec mes cousines. Mais je suis aussi la reine du punch et du mojito! »

nathalie-godard-1060288

« Les hommes? ces petits êtres sans défense qui vénèrent leur mère, qui veulent être les plus forts, qui pensent tout gérer, qui aiment le foot et la bière et qui se congratulent entre eux après leurs blagues sexistes? (sourire)Plus sérieusement, les hommes sont complexes. De nos jours, ils ne peuvent se contenter de ce qu’ils ont. La tentation est partout. Les valeurs ont changé; le schéma qui consistait à avoir une maison, une femme, des enfants et un chien pour être heureux n’existe plus. Du coup le jeu est faussé et les dés pipés. Je rêve encore d’un homme authentique, aimant, avec qui je partagerais ma vie sans contrainte, sans suspicion, sans doute. Existe-t-il encore? Juste une chose ; qu’il ne se pointe pas sur un cheval blanc, ma crédulité a des limites (rire). »

nathalie-godard-1060261

« Pour évacuer ma fatigue, mes souffrances, mes interrogations, je me réfugie dans la lecture, l’écriture, la peinture ou le sport. J’écris des poèmes, des nouvelles, le livre de ma vie ; c’est pour moi un véritable exutoire! La peinture fait partie de ma vie depuis quelques années; je peins surtout des nus féminins. »

nathalie-godard-1060294

« Depuis l’âge de douze ans je voulais être coiffeuse. Donc à seize ans, j’ai commencé mon apprentissage : CAP, BP, BM. En parallèle j’ai fait deux ans de psychologie. Mon métier, je l’adore, il me permet de m’épanouir et de laisser parler ma créativité. Je suis à mon compte depuis vingt ans et j’ai une relation privilégiée avec mes clients. Au fil du temps, ils sont devenus un peu plus que des clients, certains sont d’ailleurs devenus de vrais amis. Ils connaissent bien ma vie et me racontent la leur, j’ai vu grandir leurs enfants, évoluer les familles. Je me lève chaque jour en me disant que j’ai beaucoup de chance d’aller au travail avec le sourire! »

nathalie-godard-1060268

« Lors de mes voyages en Afrique, au Bénin et au Burkina Faso, j’ai pris une grande claque. J’ai pris sur moi pour y aller la première fois, car mon « petit confort » me semblait nécessaire. Là-bas, les gens n’ont rien mais sont heureux. Ils ont leurs yeux, leur cœur, leurs poumons pour respirer, leur famille et leur appartenance à leur tribu. Les échanges sont « vrais », touchants, intenses et naturels. Quelle utopie de croire que le pouvoir, l’argent, le confort et l’abondance sont les clés du bonheur! Il y a beaucoup à faire en Afrique. Je souhaite y retourner très vite, pour y retrouver les enfants qui m’ont bouleversé et pouvoir à nouveau apporter un peu d’aide. »

nathalie-godard-1060264

« Allo le monde, est ce que tout va bien? Allo le monde, je n’y comprends plus rien! » Voilà ma vision de ce monde qui ne tourne plus très rond. Nos valeurs foutent le camp, les hommes se détruisent les uns les autres, la haine gagne du terrain, mais malgré tout, j’espère que nos enfants échapperont à la bêtise humaine. »

13 Comments

  1. Pour m être prêté à cet exercice du portrait d Hanicka , je mesure à quel point au travers de quelques lignes elle a cette faculté de nous mettre à nu, mais surtout de mettre en lumière la partie cachée des êtres .
    Celle qu on tente de cacher par peur, convaincu qu elle est notre talon d Achille.
    Pourtant, qu il est bon au travers de quelques lignes , de photos, de découvrir la grandeur d âme, la tendresse, de personnes qu on croit connaître par ce qu’ils ont choisi de montrer .
    Concernant Nathalie, je ne suis pas surpris.

    Il y a quelques mois Nath m avait montré cette photo ou elle tient la petite fille au Burkina Faso et comme toi Hanicka, j ai trouvé que dans son regard et la façon de regarder cette petite , sa vraie personnalité transparaît.
    Elle la resume complètement.

    Je terminerai sur ce portrait par ces quelques mots ,  » T es une belle personne Nathalie , ne change pas  » et  » chapeau bas madame Hanicka Andres « 

    Aimé par 1 personne

  2. Ha….Nathalie….j’ai l’impression de te connaître depuis toujours. Il est vrais que tu pétille!. À présent nous sommes voisines et à chaque fois que l’on se croise, c’est toujours bref mais tellement sympathique. La vie ne t’as pas fais de cadeaux, mais comme moi, tu t’es relevée après chaques chutes. Je te souhaite tout le bonheur du monde et également à tes deux fils😉

    Aimé par 1 personne

    1. Quel gentil message!
      C’est vrai que l on se connaît depuis longtemps….
      Nous nous sommes perdues de vue quelques temps et maintenant nous habitons dans le même immeuble.
      C est certainement un signe, signe quand il faut qu on arrose la nouvelle année. Lol
      Merci de toujours prendre un temps pour discuter….sois heureuse aussi, c’est est ça l essentiel!

      Aimé par 1 personne

  3. Superbe portrait ,tout est dit et ce sont les échanges que nous avons l’orque l on se voit ,on refait le monde ,on aime ou pas certaines choses souvent on a les mêmes idées ,interrogations.Tu es une belle personne qui a tout simplement pris conscience que ta vie est plus importante que la vie,tes choix t ont permis d être ce que tu es aujourd hui et de continuer à t’épanouir et avancer.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Carmen , je suis touchée !
      Je crois que tu fais partie des gens « vrais » avec qui je peux discuter de tout sans me sentir jugée.
      C est toujours un plaisir de venir te voir,et de refaire le monde autour de un café.
      A bientôt. ..

      Aimé par 1 personne

      1. Quel beau portrait !
        Je suis profondément heureuse que d’autres puissent te voir tel que tu es pour de vrai !
        Et encore, c’est peu dire car tout est à découvrir à tes côtés!
        Belle tu es, belle tu demeuras. Ton âme est lumière, tu vis et donnes l’envie de vivre!!!
        Éternelle est notre amitié!
        Delphine

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s