Delphine Kerboas

Elle s’appelle Delphine Kerboas, elle a quarante-cinq ans et habite à Crissey (71). Elle est divorcée et Nolan, son fils de dix-huit ans vit avec elle. Elle exerce le métier d’agent administratif chez un autocariste.

C’est Delphine qui m’a contacté pour participer à ce projet. Son souhait était de témoigner sur la situation des femmes qui élèvent seules un enfant, la violence masculine qu’elles peuvent subir pour certaines et la dépression qui en découle. Elle souhaitait montrer à d’autres femmes que l’on peut s’en sortir et arriver à aimer sa vie, la vie,…

Je pense qu’il faut déjà beaucoup de courage pour affronter de pareilles situations mais qu’il en faut peut-être encore davantage pour oser en sortir et en parler publiquement. Il y a des histoires personnelles qui causent des blessures profondes et qui créent des dommages collatéraux dont on ne réalise la portée que bien plus tard, notamment pour les enfants. Je l’ai rencontré à un moment charnière de sa vie où elle amorçait la possibilité d’une autre vie, une vie où la présence d’un homme n’est pas forcément indispensable, surtout quand ce dernier s’avère être néfaste.

Sans pathos, avec le recul nécessaire, elle nous raconte avec lucidité où elle en est aujourd’hui avec la plus grande sincérité …

Un grand merci pour ton témoignage Delphine et que le nouveau chemin que tu as choisi d’emprunter soit digne de tes espérances  !

delphine-1040494

« Généreuse, drôle, forte, avec du caractère ; mes amis me perçoivent comme cela. La douceur n’est pas la première chose que l’on voit chez moi, malgré tout, elle est bien présente derrière ma bonne carapace. Je pense être une personne en qui on peut faire confiance, à l’écoute, sans jugement et rigolote. »

delphine-1040481

« Quand j’étais enfant, je faisais déjà le clown. J’ai toujours eu peu d’amis en même temps : un ou deux pas plus et c’est toujours le cas. Un peu garçon manqué et déjà fan des animaux et de la nature. Mes parents m’ont transmis qu’il fallait travailler dans la vie. Avec l’ainée de mes deux soeurs on était comme chien et chat; elle aimait le blanc et moi le noir, elle avait le nez dans les bouquins, moi j’étais toujours dehors … Avec la plus jeune de mes soeurs on n’a pas trop grandi ensemble car nous avons treize ans d’écart. »

delphine-1040476
Au centre la photo de Delphine, enfant, encadrée de deux photos de son fils Nolan

« J’ai essayé de faire de mon mieux en élevant mon fils toute seule.  Je lui ai donné un cadre de vie agréable du mieux que je pouvais. J’ai fait des erreurs aussi, notamment en le mettant au deuxième plan par rapport aux compagnons qui ont traversé ma vie. Je lui ai transmis que dans la vie il faut se débrouiller par soi-même, faire ce que l’on aime en se donnant les moyens. J’aimerais qu’il soit heureux et épanoui. »

delphine-1040463

« Les animaux m’ont toujours accompagné dans ma vie, c’est à chaque fois une source de réconfort, d’amusement, de rire. La souffrance faite aux animaux m’est insupportable ; depuis trois ans je ne mange plus que du poulet et du poisson. »

delphine-1040467
La chambre des chiens

« Si je devais défendre une cause ce serait celle contre la maltraitance en général : animale ou humaine. »

delphine-1040487
La tante de Delphine

« Si mes parents m’ont garanti la sécurité matérielle, ma tante m’a apporté le côté affectif, les câlins, du temps pour l’amusement, de la générosité. Notre éloignement fait que je la vois moins souvent. Petite, je crois que je l’aimais plus que ma mère. »

delphine-1040471

« J’ai toujours été une âme assez solitaire, je n’ai jamais trop aimé la foule et j’ai peu d’amis. J’aime le calme. La solitude amoureuse a toujours été mon talon d’Achille  car j’ai enchainé les dépressions à chaque séparation; je me suis laissée maltraiter psychologiquement et physiquement par des hommes qui ont traversé ma vie. Mon travail thérapeutique me permet de comprendre les mécanismes  de mon fonctionnement et je commence à changer. »

delphine-1040488
Delphine enfant

« J’occupe mon temps libre avec des balades dans la nature, de longues balades avec mes chiens le long de la Saône ou dans les bois. Je jardine aussi ; j’adore mettre les mains dans la terre. Je vais commencer des cours de poterie et je me suis mise à la caisse claire dans un groupe musical brésilien. J’ai suivi un stage de clown cet été et ça m’a beaucoup apporté  au niveau du lâcher prise, que du bonheur car ça a réveillé la petite fille que j’étais et qui est toujours au fond de moi. »

delphine-1040474

« Ma conception de l’amour serait un mélange de respect, bienveillance, d’échange, de communication, câlins, bisous… »

delphine-1040450

« Le quotidien d’une femme d’intérieur, j’ai horreur de ça, surtout les courses et la cuisine . J’attends d’être riche pour embaucher un cuisinier (sourire). En gros, je suis une femme d’extérieur (sourire). »

delphine-1040454

« J’adore les vieilles choses et leur redonner une deuxième vie ; je trouve ça génial, j’aime beaucoup mélanger le moderne et l’ancien. »

delphine-1040485

« La photo est rentrée dans ma vie depuis six ans. J’y prends beaucoup de plaisir, c’est une façon de m’exprimer. Mes balades dans la nature sont une source d’inspiration et la ville dans laquelle je me sens moins à l’aise est pour moi plus agressive; si je suis avec mon appareil photo, la ville devient intéressante. »

delphine-1040523

« Ma collection de figurines, c’est mon côté enfantin ; ce sont les personnages de bandes dessinées ou de dessins animés de mon enfance. »

delphine-1040453

« La nature est primordiale à mon bien-être, c’est un endroit ressourçant, calme, j’essaye de la respecter au mieux. Mon jardin j’y passe beaucoup de temps et c’est aussi un autre endroit qui me ressource,  qui m’apaise, me permet d’évacuer les mauvaises choses. »

delphine-1040479

« J’ai fait beaucoup de progrès au niveau de mon image car je ne l’aimais pas beaucoup, je portais un jugement très dur sur celle-ci. Maintenant je me respecte, je pense plus à moi, mais j’ai encore des progrès à faire. »

delphine-1040492

« Mes rêves seraient d’avoir une mini ferme pour recueillir plein d’animaux et de voyager car je ne l’ai pas fait jusqu’à maintenant. » 

delphine-1040511

« Je ne suis plus l’actualité; je n’ai pas de télé et j’en ai marre de n’entendre que des catastrophes, marre de la manipulation par les médias,  marre de ce monde qui tourne mal. 

Ma contribution personnelle à l’amélioration de ce monde c’est d’essayer d’avoir le sourire au quotidien car c’est toujours plus agréable pour les autres.  Je suis aussi bénévole dans une association qui s’appelle PEL MEL qui  lutte contre l’illettrisme des adultes ou des étrangers parlant peu ou pas du tout le français et qui veulent s’intégrer. »

delphine-1040517

« Ma maison c’est un des challenges que j’ai réussi à remporter toute seule. »

7 Comments

  1. Mère courage, mère nature. C’est noble de prendre le temps d’indiquer un autre chemin aux femmes qui n’en n’ont pas le courage. De réussir à se donner une maison et un jardin, quel plaisir, toucher la terre, sentir la terre et l’apaisement vient avec. Marcher en nature, quelle belle aventure renouvelée avec un appareil photo. Bravo pour cette renaissance.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Diane pour ton commentaire, ça me touche beaucoup et j’ai fait ce petit reportage pour redonner confiance aux femmes qui traversent des épisodes douloureux ou tristes, pour leur dire qu’il faut toujours avoir confiance en soi et en à la vie. et je ne le redirais jamais assez un grand merci à Hanicka pour son travail .

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Delphine, encore une vie belle rencontre grâce à Hanicka. Comme vous, la cause animale me tiens à coeur. Je ne supporte pas que l’on fasse du mal à un annimal!. Toute les violences gratuites, envers les humains ou les annimaux me rendent folle!!!
    Rien n’est plus facile que de s’en prendre à plus faible que soi….c’est lâche et petit.
    Delphine, vous vous reconstruisez alors prenez bien soin de vous car vous semblez être une personne rare. Merci pour ce portrait.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire et merci à Hanicka pour son joli portrait qu’elle a fait. La violence sous toutes ses formes est inacceptable pour moi , elle me génère de la tristesse de la colère et de l’incompréhension. Je prends soin de moi maintenant il a fallut du temps mais j’ai enfin compris , j’espère juste ne pas être une personne rare … bonne vie à vous Delphine

      J'aime

  4. Koukou Delphine. Bravo pour ce reportage fidele a la personne que je cotoie au quotidien dans l environnement professionnel. Les photos sont belles et les mots sont justes. Je connais ton courage, ta determination et ton franc parlé. Les epreuves ne t ont pas ete epargnees mais tu es restée une belle personne.
    Bisous. Ta copine de café de 10h😊

    Aimé par 1 personne

    1. koukou Pascale que le monde est petit merci pour ton commentaire qui me va droit au cœur . Hanicka a un réel dont pour montrer le côté positif des gens, je voulais montrer par le biais de ses reportages que malgré les épreuves faut jamais baissé les bras , y a toujours de la lumière au bout du tunnel. Bisous à très vite au café 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s