Lyncée Fourmont

Elle s’appelle Céline Fourmont mais tout le monde l’appelle Lyncée car elle n’aime pas son prénom. Elle a 33 ans, deux enfants (Marlone, 14 ans et Luna, 8 ans) et vit chez sa mère à Saint-Marcel (71) depuis un mois, dans l’attente de se trouver un appartement. Elle est mère au foyer, mariée au « Boy » et ils appartiennent tous les deux à la communauté gitane.

J’ai rencontré Lyncée au cours d’un baptême où on nous avait invités, mon compagnon et moi. Je me souviens avoir demandé à des amis qui était cette femme à l’autre bout de la table. Elle ne parlait pas mais il y avait dans son attitude quelque chose de sauvage, d’inaccessible, d’intouchable ; Elle se tenait bien droite sur sa chaise et ne quittait pas du regard la personne assise à ses côtés: son mari, « son homme ». Ses deux enfants ne tenaient pas en place et faisaient des allers-retours permanents entre leur assiette et l’extérieur ; le même regard que leur maman, fier et insoumis. La réponse donnée fut sans jugement et sans mépris mais en quelques mots elle me donnait des éléments de compréhension : « C’est Lyncée, la gitane ! »

Quelques mois plus tard, je reprends contact avec elle. J’avais envie de la rencontrer, de découvrir sa culture, sa façon de voir les choses que je pressentais forcément différentes du politiquement correct dans lequel la majorité dans notre nous s’applique à vivre. Après de nombreux messages restés sans réponses, après des bouts de réponses dans un français approximatif ponctuées de longues périodes de silence, elle a finalement dit « oui ».

Je l’ai rencontré chez sa mère qui a priori ne voulait pas me recevoir mais qui a finalement accepté, gardant sur moi le regard noir d’une personne très méfiante. Nous nous sommes installées à la cuisine avec sa fille Luna et d’emblée,  Lyncée m’a annoncé que « le Boy », son homme, était incarcéré à la prison de Varennes depuis huit mois, et ce, pour une durée de quatre en attendant la révision de son procès. Elle traverse donc en ce moment, une période particulièrement difficile avec ses deux enfants.

Lyncée ayant de grandes difficultés avec l’écrit, j’ai enregistré son témoignage que je vous livre tel que, pour ne pas trahir ses propos. Ca a été compliqué pour moi de rédiger cette introduction pour que cette femme ne soit pas jugée durement par vous, lecteurs. Je me suis posée beaucoup de questions, j’ai interrogé mes amis. Je l’ai même interpellé sur la teneur des propos qu’elle pouvait tenir, l’informant que ceux-ci pouvaient avoir mauvaise presse. Elle m’a dit qu’elle et « le boy » assumaient leurs erreurs et que ça lui faisait du bien de dire les choses telles qu’elles étaient.

Certains de ses propos m’ont bousculé (alors que pour ceux qui me connaissent, je suis quelqu’un de très ouvert). Et puis j’ai réfléchi et je me suis dit : « Je ne peux pas comparer ce qui n’est pas comparable. La communauté gitane repose sur d’autres valeurs, d’autres principes, d’autres codes que les miens. »

Au final, en écoutant activement Lyncée et en me détachant de mes propres systèmes de valeurs, j’ai découvert une maman qui partage les mêmes inquiétudes, les mêmes doutes que toutes les mères, une femme qui vit sa relation amoureuse de la façon la plus romanesque qui soit, une personne qui lutte au quotidien pour ne pas craquer, qui subit le poids énorme de sa solitude dans l’attente du retour de l’homme de sa vie ; une femme courageuse comme il y en a tant d’autres …

Quand je suis repartie, sa mère m’a dit : « excusez-moi pour l’accueil, mais chez moi je ne veux que des gens bien ! »

l1020666

l1020704

l1020677

l1020683

l1020671

l1020699

l1020695

l1020668

l1020716

l1020692

l1020657

l1020707

l1020720

9 Comments

  1. Très intéressant ce reportage, j’aime beaucoup l’idée de donner la parole à toutes les communautés qui vivent sur le territoite français et qui sont françaises. On ne devrait pas être « bousculé » par des visions ou façons de vivre différentes de ceux que l’on pratiquent et qu’on pense être les meilleurs. Je ne connais pas très bien la communauté gitane mais je me suis beaucoup renseignée sur leur façon de vivre. Ce qui m’a beaucoup touché, c’est qu’on les traite comme des animaux pour ensuite les qualifier de « sauvage ». Les munucipalités qui les chassent du jour au lendemain, pas de sanitaire, ni d’eau ni d’électrécité mis à leur disposition etc … C’est inhumain de traiter les gens comme ça. Et l’injustice n’est jamais sans conséquence. Leurs traditions sont une grande fierté pour eux et on a pas le droit de les attaquer sur leur dignité, chacun doit pouvoir vivre ou il veut, et penser ce qu’il veut.

    Sinon pour la forme, je n’ai pas aimé le format audio, j’ai eu l’impression d’un livre qu’on adapte au cinéma et dont on est souvent déçu. il y a quelque chose de magique dans l’écriture, qui rendait ces portraits un peu merveilleux à mes yeux.

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis touché par ce témoignage pure et simple… J’adore l’idée de mettre les témoignages audio! C’est comme un film ou tu as le temps de voir le détail des images. Merci pour ce partage

    Aimé par 1 personne

  3. De si belles personnes, j’aime ses valeurs et sa voix, ça rend tellement vivant. J’aime les deux, la lecture et l’enregistrement mais c’est plus vivant avec la voix, l’accent et tout.
    J’aime le fait de donner la parole aux communautés différentes, il le faut il le faut partout dans le monde. MERCI.

    Aimé par 1 personne

  4. Dé mon côté,je préfère également les portraits écrits. Néanmoins, avec l’audio,tu as permis à Lyncee de s’exprimer librement. Je trouve qu’elle porte haut les valeurs qu’elle a reçu et qu’elle les transmets à des enfants de manière touchante. Mais le plus beau (à mon goût) c’est la façon dont elle nous parle de « son homme », avec tellement de sincérité. L’Amour avec un grand A.
    Merci à Toi Lyncee de nous avoir fait voyager au travers de ton univers. Et merci à Toi Hanicka de nous faire partager tes rencontres.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s