Stéphanie Souilah

Elle s’appelle Stéphanie Souilah, elle a quarante-et-un ans,  une petite fille de huit ans, Solène, et habite au Breuil. Elle exerce le métier de technicienne de l’intervention sociale et familiale depuis dix-neuf ans, autrement dit elle est aide à domicile auprès de mères de familles. Elle est divorcée depuis 2013 et donc célibataire depuis.

Je ne connaissais pas Stéphanie avant qu’elle ne me contacte pour participer à ce projet de portraits. Quand je l’ai rencontré j’ai tout de suite ressenti de la bienveillance et de la gentillesse chez elle. Cela est sans doute lié à son métier de dévouement vis à vis de ces mamans mais encore plus à sa nature. Elle m’a accueilli avec sa fille en toute simplicité et notre rapport a très vite ressemblé à celui de deux amies. J’ai partagé un vrai moment de complicité entre filles. C’était vraiment très chouette !

l1020480

« Je suis une femme sensible et calme, toujours souriante même quand le moral n’est pas au beau fixe. J’aime aider les autres. Je suis assez rancunière et j’ai du mal à pardonner. Les autres me voient comme une personne gentille et serviable. »

l1020483

« Solène ma fille est une enfant calme et souriante, coquette, elle est très sociable, joue aussi bien avec les autres que seule. Elle est aussi un peu têtue et bavarde. »

l1020484

« En matière de valeur, je lui transmets la politesse, la valeur de l’argent, le respect des autres et de ses parents. »

l1020487

« Notre divorce, Solène l’a assez bien vécu, du fait qu’avec son papa on s’entend bien. On partage les mêmes valeurs éducatives. Elle nous voit tous les deux, toutes les semaines et les week-ends ; elle peut choisir où elle veut aller (maman ou papa). »

l1020491

« Nous sommes très complices avec Solène. J’essaye de partager un maximum de choses avec elle : cuisine, activités manuelles, piscine, cinéma, vacances. On invite aussi ses copines à la maison. Nous avons le projet d’un séjour à Disneyland en novembre prochain. »

l1020496

« Je n’aime pas mon corps, je me trouve trop grosse et j’en suis complexée. J’essaie malgré tout de rester coquette et « jolie ». J’aime mon visage, j’aime me maquiller et assortir mes vêtements et mes accessoires. »

l1020498

« Ma solitude, après presque quatre ans de célibat, me pèse. Le soir je me sens parfois seule. J’aimerais partager des choses à deux : ciné, restos, ballades, vacances, avoir des conversations avec un autre adulte, communiquer,… »

l1020502

« Pour ma fille, je rêve qu’elle grandisse dans un monde de paix, d’amour et d’entraide. Notre société actuelle n’en prend malheureusement pas le chemin. Je l’imagine « soigneuse d’animaux  » car c’est son rêve et j’espère de tout cœur qu’elle pourra atteindre son but. Je mettrais tout en oeuvre pour qu’elle y arrive. Je l’imagine devenir une belle maman, douce et heureuse dans sa vie. »

l1020504l1020506

« Etre maman est pour moi la plus belle chose. Je lui apporte beaucoup d’amour et de tendresse en faisant des câlins, serrées l’une contre l’autre, devant la télé, avant d’aller dormir. Je lui dis tous les jours que je l’aime, qu’elle est belle et gentille.

Dans un couple, pour moi l’amour, c’est le partage, le respect, la confiance, se montrer que l’on s’aime par des gestes, des regards, des petites attentions. »

l1020507

« L’actualité actuellement est bien triste entre tous ces attentats, la pauvreté, le racisme, la violence ; tout ça me fait peur. Les émissions qui me dérangent le plus ce sont les émissions de téléréalité ; ça m’énerve car je trouve cela tellement faux,  ça donne une fausse idée de la vie aux jeunes ados et malheureusement ils s’identifient à tous ces acteurs. »

l1020512
Avec mon frère quand nous étions jeunes

« Ceux qui comptent beaucoup pour moi, ce sont mes parents car ils ont toujours été là pour moi tout au long de ma vie, toujours prêts à m’aider aussi bien financièrement que matériellement (bricolage par exemple). Pour ma fille aussi ils sont beaucoup présents. Ils m’ont transmis beaucoup de valeurs  que j’enseigne à mon tour à ma fille : le respect et la politesse notamment.

Avec mon frère on s’apprécie mais la distance fait que la complicité est difficile ; il habite à Strasbourg. »

« Mon premier tatouage sur mon bras est le prénom de ma fille pour qu’elle soit à jamais gravée en moi ; c’est ma perle. Le second sur mon épaule représente un elfe à genoux car j’aime ces personnages ; c’est mon tatoueur qui l’avait dessiné et je trouve qu’elle représente la sérénité. »

l1020519

« Mes bougeoirs m’ ont été offert pour mes 30 ans par une maman chez laquelle j’ai travaillé et qui nous a quitté huit mois plus tard brutalement. C’était une personne que j’appréciais beaucoup. Sa disparition m’a beaucoup affectée et marquée. Ils ont donc pour moi une valeur sentimentale. Ils m’ont suivi partout depuis 11 ans et sont toujours sur mon buffet de salle. »

« J’aime beaucoup faire des travaux manuels avec ma puce. J’achète des kits pour pouvoir faire diverses activités (collage de billes sur des œufs, de rubans adhésifs décoratifs sur des boîtes pour les relooker,…). J’aime aussi faire de la pâtisserie avec elle. Ce sont des moments de partage que l’on apprécie toutes les deux. J’aime beaucoup réaliser la décoration de mon intérieur. Il y en a peut-être un peu trop (sourire). Je n’aime pas les maisons vides sans déco, j’ai l’impression qu’il n’y a pas de vie et ça paraît triste . »

l1020536

« J’étais une ado discrète et timide. J’aidais beaucoup ma maman à la maison car mon papa était en déplacement la semaine et elle travaillait. Je sortais peu mais recevais mes amies à la maison. J’avais plus de copains garçons que filles ; je sais pas trop pourquoi. Peut-être que les histoires de gamineries ne m’intéressaient pas. Avec mes parents, je n’ai pas de souvenirs de conflits ; mon père était peu présent du fait de son travail et j’avais une maman qui se pliait en quatre pour ses enfants. Je la soutenais comme je pouvais. »

l1020537

« Mon rêve serait de rencontrer ma moitié, un homme qui sache me rendre heureuse, partager des choses simples, vivre une belle histoire d amour. Je voudrais aussi pouvoir toujours apporter tout ce que ma fille a besoin et être le plus longtemps possible à ses cotés. »

l1020541

 « Du fait de ma petite pointure (35), j’ai du mal à trouver des chaussures à ma pointure, donc quand j’en trouve, j’en achète et parfois plusieurs paires à la fois. J’adore les chaussures et tout ce qui est accessoire. »

l1020543

« J’ai toujours besoin d’avoir du chocolat à la maison. Le soir devant la télé c’est mon antistress, mon antidépresseur. Je n’en mange pas forcément tous les jours mais cela me rassure d’en avoir. »

6 Comments

  1. Coucou!! Comme d’habitude tu fais toujours de beaux portraits Hanicka! En plus Stéphanie est une de mes collègues! Sauf que moi je suis auxiliaire de vie sociale! Voilà! Je lui souhaite de rencontrer l’homme de sa vie!! Merci pour ces instants que tu nous fait partager!

    J'aime

  2. Elle est une très belle personne, physiquement et moralement. Une maman brillante. J’aime bien comme elle se décrit et ah oui j’ai aussi besoin d’avoir du chocolat noir en réserve, noir mais sucré aussi, ça donne un moral d’enfer hein Stéphanie?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s