Sylvestre Coniau

Il s’appelle Sylvestre Coniau, il est né le 18 mars 1970 et habite au Creusot. Il a un garçon, Mathéo qui a 10 ans et qui habite chez sa maman ; il vient chez lui les week-ends et durant la moitié des vacances. Il est chargé d’insertions professionnelles, en relation avec les entreprises, pour la régie de territoire du Creusot. Il est également adjoint au maire du Creusot, en charge de l’urbanisme, du logement et du commerce.

C’est la première fois que je rencontrais Sylvestre. Il m’avait contacté sur Facebook pour me dire son intérêt au sujet d’un autre projet photographique, réalisé autour des familles issues de l’immigration. Nous avions un peu échangé et découvert alors notre point commun concernant le goût que nous avions pour les autres. Quand il a pris connaissance de mon travail autour des portraits, il m’a dit être fan, je l’ai invité à participer et il m’a donné son feu vert.

Quand on s’apprête à écouter un élu – y compris dans le cadre de son intimité puisqu’il m’ouvrait sa porte – on s’attend toujours plus ou moins à un discours formaté, un peu langue de bois, de représentation. Il s’avère que Sylvestre n’est pas un homme qui triche ou s’embarrasse de faux-semblants ;  il a répondu à toutes mes questions sans détour avec sincérité et parfois un peu d’émotion dans la voix sur certains sujets. Généreux, honnête, bourré d’humour, simple, plein d’énergie, … c’était une rencontre joyeuse et touchante que je n’oublierai pas.

Merci Sylvestre !

l1020424

« C’est pour moi un honneur de travailler pour la ville du Creusot que j’aime profondément. Enfant, je ne suis jamais parti en vacances ; c’est dire combien mes racines sont ici, à quel point elle fait partie de mon ADN.

Je suis un élu de terrain, accessible, à l’écoute et toujours très dispo pour mes concitoyens. Les Creusotins ont fait confiance à notre équipe, nous leur devons le meilleur de nous-mêmes. Concernant le commerce, je rencontre très souvent les associations commerçantes ; il me paraît indispensable de travailler avec eux et de m’appuyer sur leur expérience, leur ressenti. On fait du bon boulot ensemble..

J’essaie d’apporter des actions nouvelles ; marché de nuit, braderie, habillage des vitrines de boutiques fermées avec des visuels d’artistes locaux, nuit des soldes, nuit de la créacom en partenariat avec des étudiants, une boutique à l’essai qui devrait voir le jour avant Noël… et d’autres projets dans mes cartons … »

l1020427

« D’un naturel plutôt optimiste, j’ai un regard inquiet sur notre monde. Suite aux attentats, on a malheureusement senti une fracture importante entre les Français. Fracture entretenue par certains qui continuent à diviser, à entretenir un climat de haine, alors qu’on aurait besoin de rester soudé, uni, pour ne pas aller dans le sens de ces barbares.

Le mélange des cultures est une grande richesse pour un pays. J’ai eu la chance de grandir avec des copains de toutes origines et c’était magique. On ne parlait pas comme aujourd’hui de « race » ou de « communauté »; il n’y avait que des enfants, des parents et des grands-parents citoyens du monde. »

l1020425

« Je n’ai pas de rêve particulier, mais un souhait ; que mon fils et moi restions en bonne santé. Ce serait pour moi la plus grande richesse. »

« Mon fils, c’est mon rayon de soleil, ma force, mon plus grand bonheur, ma plus grande fierté, … Nous sommes très proches, très complices. J’ai à cœur de lui donner beaucoup d’amour, d’être un papa très présent pour lui malgré la séparation d’avec sa maman. C’est lié à mon histoire personnelle … « 

l1020430

« Solitude, dites-vous ? J’ai un agenda pro qui m’a fait jusqu’à oublier le sens de ce mot (rire). Mais je ne suis pas quelqu’un qui aime être seul trop longtemps ; j’aime les gens, j’ai besoin de parler (rire). »

l1020441

« La question de sa propre image est une question difficile. Je ne me trouve ni moche, ni beau. On dit parfois que j’ai du charme. »

l1020442

« Je finis généralement mes journées assez tard, rarement avant 21h . J’en profite pour lire, écouter de la musique, parfois la télé (j’aime les documentaires), faire du sport. »

« Ma Maman est dans mon cœur et ma tête à tout jamais ; on était très proche tous les deux. J’ai vécu la maladie à ses côtés, je l’ai accompagné au maximum jusqu’à son dernier souffle et ça a encore renforcé nos liens déjà très forts. Je ne remercierai jamais assez Ghenima Azizi,  ma « sœur de cœur »,  qui m’a épaulé pendant toutes ses années difficiles. Maman m’ a tout donné, tout appris ; la tolérance, la solidarité, le respect, … C’était une sainte femme. Je n’ai jamais entendu une personne ou une collègue en dire du mal. Un seul regret : que mon fils n’ai put la connaître. »

l1020447

« Dans un contexte familial difficile lié à l’addiction de mon père pour l’alcool, les copains représentaient l’évasion. J’ai eu une enfance heureuse grâce à eux. Les parties de rigolade, le foot entre potes de la cité, les sorties avec l’Escale, … Les potes étaient ma deuxième famille. Il faut dire qu’à la maison c’était pas la fête, comme le disait Daniel Guichard dans sa chanson « mon vieux  » ; on ne recevait jamais personne, on ne partait jamais en vacances, on appréhendait le moment où ça allait exploser. Et même si je ne vois pas ou peu certains copains d’enfance, ils sont dans mon cœur à tout jamais. Je suis d’une très grande fidélité en amitié, par contre si on me trahit, je ne pardonne pas. »

l1020454

« Je m’occupe de mon intérieur comme un mec célibataire qui est super occupé (rire). Mais je m’organise car il y a longtemps que j’ai appris à gérer ma vie seul sans me reposer sur personne  Il me faudrait parfois des journées beaucoup plus grandes. »

l1020460

« Le moment du repas, quand je suis avec mon fils, c’est un temps d’échange. La semaine quand je suis seul, je travaille en même temps : réponses aux mails, lecture des infos, … »

l1020466

« Mes tatouages représentent mes passions : un tribal que j’ai dessiné, avec le prénom de mon fils, le chiffre « 9 » du demi de mêlée (celui qui distribue le jeu, un poste charnière), mais également le jour de naissance de ma maman. On y retrouve d’autres symboles que je garderai pour moi. Le deuxième est un maori et un joueur de rugby. Il représente le combat : les valeurs du rugby, une des plus belles écoles de la vie. Les enfants y apprennent aussi l’engagement pour les copains, le respect de l’adversaire (on se met des pipes sur le terrain mais on trinque ensemble après le match), la fraternité … »

l1020470

« La relation avec mon fils est fusionnelle ; on s’appelle tous les soirs et on se voit tout les week-ends et parfois quand je peux je vais le voir en milieu de semaine. Il m’accompagne régulièrement lors de mes obligations d’élus, c’est très enrichissant pour lui. On va à la pêche, au ciné, voir des expos, on fait beaucoup de sport ensemble et j’ai même repris le vélo pour lui. »

l1020450

« Mon fils est très proche de moi, c’est un garçon sensible et gentil. Tout comme moi, il est passionné de sport. Il a à cœur de bien travailler à l’école. J’essaie de lui faire découvrir beaucoup de choses pour l’enrichir intellectuellement, pour lui ouvrir l’esprit. J’espère lui transmettre ce que m’ont transmis mes parents : la tolérance, le partage, le respect de l’autre et de sa différence (couleur, origine, religion, sexualité…), l’honnêteté avec les autres comme avec lui-même et surtout l’engagement, car rien ne se fait sans engagement. »

l1020475

« Je suis chargé d’insertion à la régie de territoire : j’accompagne dans leur parcours de retour à l’emploi, les salariés en insertion à la régie (recherche de stages en entreprise, formation, …). Je mesure chaque jour les difficultés que rencontrent les plus fragilisés d’entre nous. Tout ce qui découle d’une perte d’emploi, la spirale infernale. J’ai à cœur de donner le meilleur de moi-même pour les aider et c’est toujours une joie profonde quand une personne s’en sort. Je suis également représentant du personnel au sein de la régie ; on ne se refait pas, j’aime défendre les plus faibles. »

 

 

15 Comments

  1. Très beau portrait Hanicka! Tu fais ressortir la sensibilité des personnes ! Et quant il parle de sa maman , ça réveille beaucoup de choses en moi! Dans ma famille nous sommes très fusionnels! C’est ma force!! Très beau portrait que celui ci!!Merci!

    Aimé par 1 personne

  2. Super beau reportage…J’ai connu Sylvestre il y a deux ans lorsque j’ai commencé à travailler à la régie. Je le trouve super cool et sympa. J’ai une facilité de discuter avec lui. Il m’a vite mise à l’aise. A travers ses écrits j’en ai appris beaucoup plus sur lui.
    Merci d’avoir partagé ce petit moment intime avec nous. Merci Hanicka pour ton merveilleux travail 💜

    Aimé par 1 personne

  3. Magnifique portrait comme d’habitude Henika d’une personne exceptionnelle que je connais depuis ma tendre enfance,comprenne qui voudra… Très vrai et très juste dans ses propos. Je suis sûre que son étoile le guide. Longue vie à lui et à vos portraits Anika

    Aimé par 1 personne

  4. Bein voilà tu m’as fait versé ma larme. ..c’est malin! Tout mon cousin…rien de plus à dire! Un mec génial au grand coeur. Tout se que tu fais, que tu entre prends tu le fais avec le coeur avec tes trippes. Reste tel que tu es, tu es la fierté de notre grande famille, à travers toi, tata es tjrs là et avec tonton je suis sur qu’ils sont très fière de se que tu es devenu. Manque juste à se beau tableau que tu trouve chaussures à ton pied et la boucle sera bouclé. ..très beau portrait en tout cas, bravo!

    Aimé par 1 personne

  5. Magnifique portrait comme tout ceux faits précédemment! Celui-ci est d’autant plus touchant qu’il parle d’un collègue élu, de mon » binôme »politique, mais avant tout d’un ami! Un homme droit et juste au grand coeur notre Sylvestre!
    Continuez à nous régaler de vos portraits.

    J'aime

  6. Quel homme magnifique dans son attitude, ses ouvertures d’esprit, sa beauté intérieure. On en aurait besoin de bien plus comme lui. Quel beau coeur immense immense. Merci.

    J'aime

  7. Sylvestre je te retrouve trait pour trait dans ce portrait. Je me souviens également de nos jeux « en bas » avec ta soeur, mon frère et ma soeur….c’était des sacrées bonnes années. Je me rapelle ta Maman, je ne la connaissais que comme ça, comme ta Mère, mais je revoie la gentillesse de son visage. Oui Sylvestre, on a grandi, évolué, mais nous n’avons pas oublié d’où nous venions ni les valeurs que l’on nous à inculqué.
    Je te souhaite à Toi ainsi qu’à ton fils tout le bonheur du monde.

    J'aime

  8. Je remercie la vie de m avoir mise sur ton chemin , celui de ta maman.
    Ce portait est juste sublime les photos magnifiques .
    J ai de la chance d être ton amie ta sœur de cœur.
    Nous avons partagé tellement de choses….
    J ai de la chance.
    Je suis fière de toi fréro

    Aimé par 1 personne

  9. Peu de mot assez fort pour te décrire, je rajouterai rareté, trop peu de gens de nos jours ont une ouverte d’esprit comme la tienne,tu es un exemple pour beaucoup d’entre nous…. Je t’admire enormement.
    La vie est courte,ne change pas, continue à aider ton prochain, mais pense aussi à toi, tu y a droit aussi au bonheur 😉
    Tres beau portrait.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s