Lucie Pierrat

Elle s’appelle Lucie Pierrat, elle a vingt-huit ans, vit en couple à Montcenis (71). Elle est monitrice éducatrice depuis peu.

J’ai rencontré Lucie pour la première fois à la maison d’accueil spécialisée « Les Catalpas » au Breuil (71), qui accueille des adultes polyhandicapés, déficients intellectuels. Elle y était aide-soignante et j’animais un atelier de théâtre adapté. Son sourire quasi permanent m’évoquait celui d’une adolescente (ce n’est pas péjoratif) bien dans ses baskets, toujours enthousiaste à la rencontre. Et puis elle a décidé de participer à un de mes projets de mise en scène photographique où il fallait être nue : « J’ai envie de me lancer ce défi. » me dit-elle.

C’est moi qui l’ai contacté pour participer à cette série de portraits. J’avais envie de la connaître davantage car je sentais un petit quelque chose de différent chez elle, un truc en plus. J’ai découvert une femme résolument moderne ; indépendante, forte et fragile à la fois, très ouverte, qui ne veut pas d’enfant et qui l’assume, qui se fait respecter dans ses choix, une femme libre et authentique. Je suis restée trois heures chez elle ; on a parlé d’elle bien entendu mais nous avons aussi parlé psychologie, injustices sociales, laïcité, culture,… Bref, on a un peu refait le monde et ce monde-là était beau !

L1020101

 « J’essaye d’écouter mes sentiments et mes envies au maximum, du coup je peux être d’humeur changeante mais je n’arrive pas à faire autrement. Je n’aime pas qu’on me juge ou qu’on me fasse la morale. Je pense être quelqu’un d’assez libre et ouvert d’esprit (enfin je fais mon possible pour l’être). J’ai tendance à être mélancolique mais c’est un sentiment que je ne refoule pas ; ça fait partie de moi. Je ne sais pas du tout comment les autres me voient ; ça doit dépendre de mon humeur le jour où ils m’ont rencontré (sourire). »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« J’ai des parents qui déchirent. Ils ne se prennent pas la tête, me donnent de bons conseils et ont toujours soutenu mes choix. J’aime le fait qu’ils soient tout le temps en train de bouger, de voyager. Ils m’ont transmis leur bougeotte. Je suis plutôt « famille » comme on dit mais en même temps je ne m’obligerais pas à fréquenter certains d’entre eux sous prétexte qu’on a le même sang. Quand je côtoie les membres de ma famille c’est parce que c’est un choix et que je les aime. » 

L1020151

« Mon frangin, Benjamin, il me fait rire et j’adore ça. On est complètement différents et on s’entend vraiment bien. On ne s’appelle jamais et on ne se voit pas assez mais on sait très bien qu’on est là, l’un pour l’autre. Enfant on se chamaillait beaucoup mais en même temps on n’aimait pas être loin de l’autre trop longtemps. On se retrouve rarement seuls tous les deux mais quand ça arrive, on passe vraiment un bon moment à se parler de nous et à se rassurer mutuellement. »

« J’aime rire de tout ; le monde est déjà bien assez triste alors autant se marrer un peu. Je tiens à la différence entre « se moquer » et avoir de l’humour ; je ne me permets pas de me rire au détriment de quelqu’un et d’ailleurs je n’ai pas d’humour avec les personnes qui peuvent être moqueuses ou méchantes, au contraire ! Je  peux rire des situations merdiques dans lesquelles je peux me trouver. »

L1020094

« Je pense que la pire chose qui soit arrivée au monde, c’est l’être humain. C’est un peu cru de dire ça comme ça, je sais. Bien sûr il y a des gens bien mais je trouve qu’il y a surtout des manipulateurs fermés d’esprit qui n’ont aucune valeur. Tout est fait aujourd’hui pour qu’on ait peur de l’autre et qu’on devienne individualistes ; quel dommage !

Si j’avais un vœu à faire ce serait d’avoir le temps de visiter un maximum d’endroit sur terre, car je doute de pouvoir aller un jour dans l’espace ; c’est con! (rire). Quant aux hommes, je leur souhaite plus d’ouverture d’esprit. »

L1020089

« Chez mon chez moi, j’y suis trop bien. J’aime bien qu’une personne que je reçois s’y sente bien.  Chaque pièce a un peu son ambiance. C’est vraiment mon cocon. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Mon Nounine (c’est son petit surnom) ; on a partagé beaucoup de choses. On a l’impression d’avoir un peu grandi ensemble. C’est aussi mon meilleur ami ; on se parle beaucoup et on passe des heures à refaire le monde. S’il va bien, moi aussi. Pour nous, aimer une personne, c’est aussi le laisser libre. On ne supporterait pas, ni l’un, ni l’autre, que l’autre nous dicte nos actes.

Pendant longtemps il m’a dit vouloir des boucles d’oreilles en me disant que ça m’irait bien. Du jour au lendemain où il me les a offerte, elles sont devenues un peu mon porte-bonheur. Je les porte très souvent et il m’arrive même de les mettre au poignet pour qu’elles soient près de moi. »

L1020122

« La pin-up tatouée sur ma cuisse s’appelle Jessica Rabbit, c’est un personnage de Disney. J’aime ce qu’elle représente, son rôle dans le film montre qu’il ne faut pas juger quelqu’un à son apparence. Tous mes tatouages représentent quelque chose de précis pour moi. »

L1020085

« J’ai comme la sensation qu’on a plusieurs vies, que certaines peurs viendraient de ses vies antérieures. Mais ce n’est qu’une sensation. je ne suis pas croyante. J’ai vraiment très peur de la mort car j’ai encore envie de faire tellement de choses. J’ai peur de ne pas avoir le temps de réaliser les voyages que je rêve de faire.  Je sais que je suis jeune et que j’ai soi-disant le temps, mais on sait tous que la mort ne prévient pas … »

L1020155

« Je suis partie au mali en mission humanitaire avec des collègues, il y a cinq ans déjà. Depuis que je suis petite, je me suis toujours dit que je devrais accomplir ça. C’est vraiment quelque chose qui me tenait à cœur. C’est une expérience incroyable ; on apprend énormément de choses sur la vie et sur soi. En revenant j’ai plus eu la sensation que c’était les personnes que j’avais rencontrées là-bas qui m’avait aidée, que l’inverse. Je suis revenue grandie et différente… Vraiment ! »

L1020073

« J’ai besoin d’être seule à certains moments ; ça m’aide à me retrouver. Quand j’ai un coup de blues j’ai besoin de cette solitude pour accepter et gérer ce sentiment. Comme on dit : « Il faut savoir être seul, pour que la présence de l’autre soit un choix et non une nécessité. »

L1020074

« Pour moi c’est l’art dans toute sa globalité qui nous ouvre au monde. Et il ne faut pas forcément être un connaisseur, par exemple en musique, pour savoir l’apprécier et ressentir des choses. C’est par l’art, quel qu’il soit, que passent les plus beaux messages. »

L1020079

« Concernant mon image, je dirais que ça va à peu près. je peux me regarder dans un miroir sans complexe mais je n’y passerais pas des heures non plus. Je ne me trouve pas laide et pas spécialement belle. Je n’aime pas passer des heures à me préparer, donc je reste plutôt naturelle avec les cheveux en bataille et peu de maquillage. »

L1020125

« Je ne comprends pas que de nos jours il y a encore tant de différences entre l’homme et la femme. On nous bassine de pubs ou autres messages pour essayer de nous prouver qu’il n’y en a pas alors que la question ne devrait même pas se poser. Je crois que nous vivons dans une société sexiste qui tente de nous prouver le contraire. »

L1020110

« J’aime bien que ma maison soit rangée, mais je n’aime pas que ça me prenne trop de temps, j’essaie de faire les tâches petit à petit pour que ça reste correct. On est que deux dans la maison donc c’est assez rapide. »

L1020069

« Je pense que l’amitié peut n’être qu’un passage, qu’une histoire dans une vie parmi tant d’autres. Je pense que dans les histoires d’amitié seuls les bons moments restent. C’est normal de perdre certaines personnes en amitié parce que nous changeons et évoluons tout au long de notre vie et il faut savoir l’accepter. »

L1020141

« Mon petit chat, c’est un souvenir que je me suis ramenée de vacances avec mon argent de poche, je devais avoir sept ans environ. J’ai toujours aimé les peluches et j’en ai pas mal. Ce petit chat m’a suivi un peu partout, il me rassure, c’est le plus mignon et le plus gentil de tous les doudous (sourire).  Il m’accompagne dans mes peines et mes joies. »

L1020162

« Avant j’étais aide soignante auprès de personnes en situation de handicap, j’ai toujours adoré mon boulot. Après plusieurs années j’ai voulu évoluer dans ma carrière pro, j’avais besoin d’apprendre autre chose. J’avais l’impression qu’il me manquait des connaissances pour être vraiment pertinente dans mon travail. La reprise des études a vraiment été une belle expérience, j’ai beaucoup appris et j’ai fait de très belles rencontres. Petite, je n’aimais pas l’école et par conséquent je n’ai jamais été très douée. Ça a été un peu une revanche personnelle d’avoir eu mon diplôme avec de bons résultats. »

L1020084

« La méchanceté gratuite me débecte. Comment peut-on faire du mal sans scrupule à un autre être vivant. L’homme ne supporte pas la différence et on ne regarde pas dans la même direction ; c’est bien triste. Quand j’étais enfant, je rêvais d’être astronaute pour vivre au milieu des étoiles (je vois pas pourquoi j’écris ça là, mais bon). Si j avais un message à transmettre ce serait : « Levez la tête pour regarder un peu la beauté des étoiles, apprenez à rêver et à vous aimer ». »

11 Comments

  1. Elle est très inspirante de même que son appartement. Très belle aussi inside-outside. Merci, ça prend une grande générosité de se dévoiler pour tous tes personnages Hanicka, tu sais bien aller les chercher d’ailleurs.

    J'aime

  2. Merci Hanicka. Ce portrait, c’est nôtre Lucie trait pour trait. Simple et classe, moderne et vintage, sage et folle…..mais humble avec des valeurs humaines bien reelles. Lucie à été ma collègue pendant quelques années : que de bons souvenirs, des moments merveilleux donc j’ai la nostalgie parfois.
    Lucie, ne change pas, reste comme tu es, ne change rien, nous aurions trop à perdre. Je t’adore, tu es un rayon de soleil, tu es une très belle personne. Quel plaisir de lire ce portrait, merci Hanicka!

    J'aime

  3. drôle de personnage , dans tout les sens du terme ! mais quelqu’un d’aussi authentique ,je pense que c’est rare ! un regret : ne pas avoir eu le temps de mieux la connaitre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s